Brignoles

La Foire de Brignoles dédie un week-end complet à la gastronomie, samedi 20 avril et dimanche 21 avril prochain. Durant deux jours, des chefs se succèderont en cuisine pour mettre à l’honneur le terroir, la filière ovine varoise, la pâtisserie et les Vins de Provence. Julien Tosello, Benoît Witz, Pascal Barandoni, Nicolas Pierantoni ont déjà confirmé leur participation. Recettes autour de l’agneau, démonstrations à 4 mains où les chefs déclineront un produit de saison en version salée et sucrée, astuces pour pâtisser vegan mais avec gourmandise, recettes pour composer un apéro provençal de qualité et accords mets et vins seront commentés par un oenologue en partenariat avec les Vins de Provence.
• Toutes les infos sur la foire de Brignoles, ici

Marseille

► Ouverture de la citadelle le 4 mai Après avoir ouvert temporairement l’été dernier (elle était fermée au public depuis plus de 350 ans !), la citadelle autrement connue sous les noms de Fort Saint-Nicolas ou Fort d’Entrecasteaux, ouvre ses portes au grand public, et cette fois de façon pérenne. Cet été, de nombreux évènements attendront les visiteur : visites théâtralisées, concerts, escape games, accès aux jardins, le tout avec bar et  un restaurant qui seront dorénavant ouverts toute l’année.

► Kouss-Kouss festival le rendez-vous de la rentrée revient cette année du 29 août au 8 septembre. Au programme, des centaines d’établissements qui proposeront leur version de ce plat emblématique, avec pour thème cette année : « 1001 graines ». Le 31 août, 5 000 couscous seront servis et offerts sur le Vieux-Port dans le cadre de l’Été marseillais par la Ville de Marseille et l’office de Tourisme.

Marseille

Camille Gandolfo wanted. Mais où est passée Camille Gandolfo ? Depuis son départ du restaurant de l’hôtel des Bords de Mer, Camille Gandolfo ne répond à aucune sollicitation. Nul ne sait où elle est, ni ce qu’elle fait. Alors, pour calmer ceux qui s’inquiètent, sachez que Camille Gandolfo prendra la direction des cuisines de « la Marine des Goudes » rachetée par Paul Langlère (Sépia) et ses associés du Cécile, le sandwich club du quartier de Malmousque. Ouverture prévue début juin mais n’en parlez à personne, c’est confidentiel.
Juan Pulgarin… le come back. Le plus célèbre colombien de la ville reviendra d’ici le mois de mai rue d’Aubagne pour nous y régaler des spécialités qui ont bâti sa réputation.

Une bière à la navette. Ils étaient tous là, jeudi 4 avril au soir, sur la place de Lenche, à goûter et célébrer cette nouvelle bière de la brasserie la Minotte. Une bière blanche aux accents marseillais, aux parfums des navettes des Accoules ! Bien sûr, José Orsoni dit-Jo Navettes, et ses enfants, Marie-Julie et Clément étaient de la fête, pas peu fiers de cette création à laquelle ils ont participé (surtout Clément)… Une bière ultra fraîche, très peu amère qui a nécessité 20 kg de biscuits par brassin et quelque 2 mois de fermentation. A découvrir à la Descente des Accoules (le caviste du 4, rue de l’Evêché, 2e), au Café du théâtre (12, place de Lenche, 2e) et dans tout le réseau des revendeurs des bières La Minotte.
• Infos au 04 91 90 99 42

Suis-nous sur les réseaux

Magazine

Spiritualité épicurienne : les dîners hypnotiques de Côme di Meglio relient le ciel à la terre

come di meglioAvez-vous déjà mangé hypnotisé ? L’accroche est racoleuse mais pas très éloignée de la réalité des repas orchestrés par Côme di Meglio. L’artiste vient d’investir l’atelier NI, une structure qui héberge des créateurs, un temps donné, pour leur permettre de s’exprimer en grande dimension. Côme a souhaité replacer l’Homme dans son environnement, il cherche à susciter des moments de grâce par la nourriture. « Le plat est une caresse du soleil sur la terre, il raconte les gestes ancestraux des paysans, explique l’artiste tout juste trentenaire. Par l’hypnose, l’imaginaire s’ouvre, l’esprit déploie des ramifications. Quand nous sommes en état conscient, nous perdons un peu de notre présence, l’hypnose réveille notre rapport au monde ».

Voilà pour la théorie. Mais la pratique ? Le dîner réunit 5 convives, Côme di Meglio non compris. En cuisine, le chef Matthieu Roche a imaginé un menu connu de lui seul. L’artiste ponctue le repas de verres d’infusions froides (verveine-gingembre-cannelle et zestes de combawa ou encore hibiscus-gingembre-cardamome)… Ce sont des recettes concoctées par une amie naturopathe de Côme di Meglio, elles remplaceront le vin « qui détournerait notre attention de l’expérience ».

Les mains dans la terre
Le dîner sera végétarien, non par philosophie mais tout simplement parce que c’est l’intention du moment qui sera différente la prochaine fois. Le rituel renvoie aux origines ; chacun s’empare d’un bloc de terre glaise. On mange dépourvu d’instruments, comprenne qui pourra. Les plats se suivent entrecoupés de séances d’hypnose. Les images d’une flamme de bougie, de jardin, d’escaliers, de profondeurs, de bien-être se succèdent. Pour préserver l’intérêt de l’expérience, rien ne sera écrit sur les plats, les surprises qui émaillent le dîner, les émotions et réflexions qui étreignent les convives afin de préserver tout le mystère qui nimbe ces repas.
Il est minuit passée. Les convives se sont confiés, se sont racontés avec pudeur mais toujours intensément et avec sincérité. Le retour à la rue est brutal, le choc puissant. L’expérience mérite d’être vécue… Parce que l’alimentation est aussi affaire de spiritualité.

Pour participer aux dîners de Côme di Meglio, écrire à comedimeglio@hotmail.fr

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.