Magazine

La Danse des Sonnailles, du béton au Verdon

danse des sonnailles

Beaucoup en rêvent. Pauline Gervais et Adrien Bukowski l’ont fait. Le couple, respectivement 36 et 34 ans, vient de s’installer à Moustiers Sainte-Marie, petit village faïencier des gorges du Verdon en lisière du lac de Sainte-Croix. Le duo a quitté le béton marseillais avec précipitation en fin d’année dernière, bien plus vite que prévu, pour renouer avec une vie, sinon paysanne, au moins d’éleveurs. “Le rêve est né en 2014, se remémore Pauline. On venait d’intégrer une Amap (Association pour le maintien d’une agriculture paysanne, NDLR) à Roquevaire, et on savait que tôt ou tard on bifurquerait vers la nature, les collines et les animaux… C’est quelque chose qui nous appelait”. Danse des Sonnailles

Originaires du Nord Pas-de-Calais, Pauline Gervais et Adrien Bukowski sont venus vivre à Marseille, il y a une douzaine d’années. Elle, titulaire d’un master en médiation culturelle de l’art, et lui, employé de la Carsat, en charge des salaires. “Au bout de 4 ou 5 ans, Adrien tournait en rond et a entamé une formation cinéma ; moi, je donnais des cours de français et de littérature en école préparatoire, raconte Pauline. Adrien a fait quantité de documentaires sur les milieux naturels, les animaux et ce travail en extérieur, au plus près du vivant, il adorait ça”.
Très vite Adrien Bukowski se rapproche d’une éleveuse à Trets et travaille chez elle bénévolement pendant un an. Pauline le rejoint de temps à autres et tous deux se lient d’amitié avec cette Tretsoise. L’harmonie s’installe entre le jeune couple et le troupeau de chèvres qu’il faut nourrir, soigner, sortir et traire : – Tout ce qu’on faisait prenait sens” constate Pauline…

danse des sonnailles

“Il y a un réel intérêt pour l’entretien des collines et un retour à la gestion naturelle du territoire”

Pauline Gervais et Adrien Bukowski, la Danse des Sonnailles

A son tour, Pauline entame une formation au CFPPA de Carmejane près de Digne qui délivre une formation en 9 mois pour l’élevage caprin et la transformation fromagère laitière. Le jeune couple projetait de s’installer dans les Bouches-du-Rhône et de rejoindre la petite famille des producteurs de brousses du Rove mais les élections municipales et la pandémie Covid auront raison de ce plan. En juillet 2020, un appel du parc naturel régional du Verdon est lancé pour succéder à Julie Ledoux et Benoît Payot dans la gestion d’une ferme caprine . Illico presto, Pauline et Adrien constituent un dossier, rencontrent un jury et, le 15 octobre 2020, sont sélectionnés pour aller vivre à la Ferme caprine pédagogique du parc du Verdon. La Danse des Sonnailles peut commencer.

Outre l’indispensable dynamisme des locataires de la ferme, le projet prévoit de livrer des terres qui s’embroussaillent à des chèvres qui le nettoieront permettant de faire revenir la biodiversité. Le couple devra conduire un troupeau de 40 têtes, des chèvres communes provençales, une espèce menacée. Le dossier mentionnait le caractère bio et la vocation pédagogique de ladite ferme destinée à accueillir des enfants, des groupes et du public pour renouer les liens avec le monde rural. “Immédiatement, l’équipe du parc a été très accueillante” relève le jeune couple qui a, pour zone de pâturages, toute les terres de la commune de Moustiers.
A la fin du mois de février, les chèvres mettront bas et le lancement de la saison des fromages suivra : – Nous essaierons de passer à une traite par jour au lieu de deux et allons tenter de valoriser au mieux les collines qu’on pâture pour éviter d’acheter, autant que faire se peut, du fourrage”, dit Pauline, fière de leurs premières amitiés avec des bergers locaux. Une nouvelle vie commence.

La Danse des Sonnailles, retrouvez Pauline et Adrien sur le marché de Moustiers dès la fin mars-début avril chaque vendredi matin. Samedi 24 avril, ils inaugureront leur espace de vente à la ferme qui sera ouvert au public du samedi au mercredi, de 10h à 12 heures. Ferme caprine pédagogique du parc du Verdon, 04135 Moustiers-Sainte-Marie.

Vite lu

Saint-Tropez Homer Lobster ouvre en mai sa première adresse à Saint-Tropez. Avec un titre de champion du monde de lobster rolls décroché en 2018 aux  USA et deux adresses à Paris l’enseigne va tenter de séduire le golfe de Saint-Tropez. A goûter : le homard ou crabe de nos côtes, assaisonnement précis et une généreuse brioche artisanale, croustillante mais légère comme un nuage, élaborée spécialement pour Homer Lobster avec la complicité du boulanger Meilleur Ouvrier de France Thierry Racoillet. A tester aussi, des recettes parfaitement cuisinées : l’indétrônable classic, le Connecticut au beurre citronné et assaisonné d’un mélange d’épices secrètes ou la version miso-yuzu très fraîche. Cet été, la marque proposera en exclusivité un étonnant lobster roll et un grilled cheese surmonté de caviar impérial de Sologne de la Maison nordique, au grains brun-noirs et aux notes douces et onctueuses ; un produit d’exception issu de l’esturgeon Baeri et produit en France. Une adresse : 9, quai Jean-Jaurès, 83990 Saint-Tropez.

Sauve ton resto (Bouches-du-Rhône) La tournée de soutien aux restaurants contraints à la fermeture, initiée par le département des Bouches-du-Rhône et la Métropole Aix-Marseille-Provence, fait escale dans votre commune. A Aix-en Provence, place de a Rotonde de 11h à 17h, les 4, 11, 20 et 25 mai. A Port-Saint-Louis-du-Rhône, place Gambetta, de 9h à 12h, le 5 mai. Aux Saintes-Maries-de-la-Mer, sur le parvis de l’hôtel de ville de 9h à 14h30, les 6, 21 et 28 mai. A Gardanne, cours de la République de 10h à 14h, le 7 mai. A Sausset-les-Pins, parking les Girelles, avenue du général Leclerc de 10h à 14h, les 8, 22, 23 et 24 mai. A Pélissanne, parking Lakuma, entrée du marché de 10h à 14h, le 9 mai. A Auriol, cours du 4-Septembre de 8h à 13h30, le 15 mai. A Marseille, sur le parvis de l’hôtel du Département à Saint-Just, le 18 mai. A Salon-de-Provence, cours Carnot de 10h à 14h, le 26 mai. A Berre-l’Etang, les 29 et 30 mai. Pour tout savoir sur les chefs participant à l’opération, rendez-vous sur le site dédié qui présente les chefs et leur menu, date par date. A réserver avant de venir chercher votre repas sur place.

Abonnez-vous à notre newsletter