Magazine

Le Verre levé à Aix, bistronomie et vins d’artisans

Le Verre Levé est un bistrot fondé en juin 2016. Un repaire bistronomique pour les aixois amateurs de vins d'artisans vignerons

Son ardoise raconte une bistronomie de bon aloi, un défilé appétissant de plats popote, de la rouelle de porc à la chinoise à la soupe de poissons de roche, des assiettes kebab-harissa aixoise aux coquillages de pêche naturelle, jusqu’au chateaubriand sauce chimichurri. “J’ai 30 couverts et 450 fournisseurs alors que certains confrères accueillent 200 clients par jour pour deux fournisseurs” sourit Alexandre, le patron du Verre levé, incontournable étape de la rue Granet à Aix.

Sa “cave à manger”, Alexandre l’a créée en 2016 et a accueilli ses premiers clients le 18 juin, “jour de l’appel du général” s’amuse le bistrotier qui revendique une carte de “vins d’artisans vignerons, des vins de biodynamie, des vins SAINS, comme l’acronyme de vins sans intrants” dit Alexandre avec un sens aiguisé de la formule. “Je n’aime guère la dénomination ‘vin nature’ car elle me semble trop à la mode, voire galvaudée” juge le caviste qui aligne de 300 à 600 étiquettes au fil des saisons. “L’hiver, c’est la saison des rouges, alors que la saison des blancs s’étire de mai à septembre, le temps des petits canons vifs et minéraux” et attention ! pas de glaçons dans les ballons, Alexandre a horreur de ça “par respect pour le travail du vigneron”. Alors pour toujours servir un vin à bonne température, Alexandre sert deux fois, pour que le client boive à la juste température en lieu et place d’un seul grand verre…

Signe : Sagittaire
Playlist : Christophe “la Dolce vita”, Queen, Rolling Stones, Sacha Distel “la Belle vie”
Un livre : Jonathan Nossiter “le Goût du pouvoir”
“A Aix, le rosé très pâle est prédominant et ce n’est pas très facile de proposer des rosés aux robes assumées. Moi j’aime les rosés avec une trame tannique, avec une robe marquée, des rosés de gastronomie” poursuit le caviste qui commence à faire des émules. Natif d’Aix, Alexandre est tombé dans le vin voilà 12 ans. Et à 32 ans, il a acquis un goût et un sens de la dégustation pointus : – Au début, j’ai travaillé sur une niche, une clientèle de gens curieux et avides de gastronomie, des clients avides de découvertes et de partage”. Une clientèle que se partage une galaxie aixoise faite d’enseignes de bon goût et de copains partageant les mêmes idéaux : le bar à cocktails Céleste, le bistrot des Vieilles canailles, le Vintrépide ou à la Méduse “pour boire un verre entre confrères à la fin du service”, sans oublier le Bière Paul Jack ou le Grenache

Couvre-feu et gueuleton
Alexandre joue la carte de la saison et de la proximité évoquant la charcuterie Bianco et ses produits sans nitrites ni conservateurs, son fameux cochon de Rognes qui connaît un succès étonnant : – En réponse aux mesures de fermeture des restaurants liées à la pandémie Covid, on a créé un coin épicerie au sein même du restaurant. On y vend des produits de qualité et toute la carte du bistrot à emporter et à savourer à la maison. C’est une formule qui cartonne auprès de tous ceux qui sortent du bureau et rentrent vite à la maison pour le couvre-feu”.

Victime comme tant d’autres de l’interdiction de circulation dans les rues, Alexandre pense parfois à quitter le centre-ville d’Aix comme l’ont fait tant de chefs à Paris ou Marseille : – Venelles, Puyricard me font de l’oeil… Je ne sais pas, c’est très difficile pour nos fournisseurs de venir jusqu’au restaurant”. Pour l’heure, le sagittaire de 32 ans et sa team composée de Nans et Cédric redouble d’efforts pour conserver le lien avec les clients, cette fameuse “niche avide de qualité” qui lui reste fidèle. La bistronomie de bon aloi du Verre levé a encore de beaux jours devant elle.

Le Verre levé, 15, rue Granet à Aix-en-Provence ; repas à emporter, épicerie fine, cave à vins, infos au 04 86 31 08 15.

Vite lu

Les Grandes Tables à lire ! Les grandes Tables (réseau de restaurants à Marseille, Calais, Clermont-Ferrand) viennent d’éditer un livret titré 10+4. Ce 10+4 relate les trois dernières années  marseillaises d’aventures culinaires et artistiques qui s‘inscrivent dans la continuité de cette entreprise initiée en 2006 : raconter les cuisines dans leurs diversités et leurs actualités.
À Marseille à la Friche Belle-de-Mai, à La Criée Théâtre national et au Zef-scène nationale, à Calais au Channel-scène nationale et enfin à Clermont-Ferrand à La Comédie-scène nationale, les grandes Tables dialoguent avec les lieux culturels où elles sont installées et avec leurs territoires. Elles y conduisent des projets culinaires et y inscrivent la cuisine comme une discipline artistique à part entière, qui s’épanouit dans les conversations avec les autres arts. Ce 10+4 vous permettra tout à la fois de découvrir cette belle enseigne et tout ce que ses équipes ont fait toutes ces années avec la très modeste participation du Grand Pastis. A télécharger ici.

jeremy julien au Culti

Le Matière Brut investit le Culti C’est l’un des événements annoncés de l’été prochain : l’équipe du Matière Brut, conduite par Jérémy Julien, annonce son arrivée au sein même du bar-tabac du Roucas-Blanc (Marseille, 7e arr). Avec un vaste jardin, le Culti jouit d’un magnifique espace pour servir déjeuner et dîners dans une ambiance cool comme les aime Jérémy et en totale adéquation avec son répertoire culinaire. On vous en parle dès que la réouverture des restaurants (au moins des terrasses) sera effective.

Cassis, les volets rouges certifiés vert Arnaud et Cédric sont fiers et heureux d’annoncer le changement d’identité de leur maison : l’hôtel du Joli Bois devient l’hôtel les Volets Rouges – Cassis. Le duo a a profité de l’hiver pour se livrer à de nombreuses rénovations “afin de vous apporter toujours plus de confort, de quiétude dans notre bulle de nature au cœur du parc national des calanques, assurent-ils. Et d’ajouter : – Nous venons d’être certifiés par l’écolabel international Clef Verte, ce qui fait de nous le premier hôtel de Cassis à recevoir un écolabel”. Hôtel Les Volets Rouges – Cassis, D559 – route de la Gineste, 13260 Cassis ; infos au 04 42 01 02 68.