Art de vivre

Du houblon planté à Marseille, du vin en dégustation, des fêtes sympa au programme

On plante du houblon à Marseille !
Alors que la brasserie artisanale et l’agriculture urbaine ont le vent en poupe, un projet de houblonnerie urbaine est en passe de voir le jour à Marseille. Sa spécificité ? il s’agit d’un projet collectif et participatif qui vise à planter chez des particuliers des rhizomes de houblon biologique. C’est le jeudi 16 mars, que le projet participatif “Houblon Urbain” a débuté. Trente particuliers et deux associations ont reçu gratuitement des pieds de houblon biologique à mettre en terre afin de “houblonniser” Marseille. Cette initiative de culture en ville de houblon est portée par deux jeunes entreprises marseillaises : Abricotoit et Les Bières Part Faite. Derrière ce projet collectif, il y a 4 grands objectifs :

  1. fournir un houblon biologique ultra local aux Bières Part Faite pour brasser une bière spéciale participative
  2. verdir Marseille et sensibiliser les marseillais à l’agriculture urbaine
  3. favoriser le lien social entre les “houblonniers amateurs”
  4. faire un test de culture de houblon en Provence préfigurant le développement d’une filière professionnelle.

houblonHumulus lupulus ​est une plante grimpante qui peut atteindre ​10 mètres de haut selon la variété ​et le mode de culture. Le houblon est l’un des quatre ingrédients de base de la bière. Il apporte de l’amertume et des arômes spécifiques à cette boisson, qui sans lui, porte le nom de cervoise. Il faudra attendre jusqu’en septembre pour récolter les cônes de houblon qui entrent dans le brassage de la bière. Puis, la fermentation de la bière spéciale et locale prendra 9 semaines. Un projet à suivre.

Découverte de l’AOC Luberon au domaine de la Castelette 
Pour la 12e édition du festival de musiques actuelles “les Sons du Lub”, l’AOC Luberon a noué un partenariat avec les organisateurs pour faire découvrir les vins de l’appellation. Samedi 1er avril, avant le concert de Lalala Napoli (transe napolitaine), le public sera invité à déguster des vins de l’AOC Luberon. D’autres dégustations interviendront tout au long du festival, notamment durant le week-end festif de l’Ascension. Rendez-vous au domaine de la Castelette à la Tour d’Aigues.
Samedi 1er avril ; infos auprès de Nathalie Archaimbault, 04 90 07 34 40.

Avignon en mode afterwork
Quand l’éveil des sens rencontre l’oenologie… “Mesurer l’influence de notre concentration, de notre attention, de la mise en éveil de nos sens pour apprécier au mieux toutes les subtilités du vin” : voilà l’exercice délicat et inédit auquel le public est invité mardi 4 avril prochain à la maison des Vins d’Avignon.
Infos auprès d’Emmanuelle Voinier au 04 90 27 24 14.

Séguret déguste
Samedi 8 avril, de 10h à 13h, les vignerons de Séguret vous invitent à venir déguster leur dernier millésime en leur compagnie. “Les conditions climatiques de l’année ont contribué à une récolte saine et à une maturation homogène des raisins qui ont pu être récoltés à maturité optimale de chaque cépage. Les vins blancs et rosés ont une très belle expression aromatique. Les vins rouges, arborent des couleurs intenses et un potentiel tannique d’une grande finesse, expliquent les vignerons. 2016 est sans aucun doute un grand millésime” concluent-ils. Un buffet-apéritif qui sera ouvert à tous.
Infos auprès de Brigitte Brienne au 06 14 03 52 48.

 

Vite lu

Une bouillabaisse marseillaise chez un fromager aixois Si vous habitez Aix, plus besoin de venir à Marseille pour y déguster le plat emblématique. Vous avez désormais la possibilité de commander une bouillabaisse chez le fromager Benoît Lemarié (55, rue d’Italie à Aix) et il suffit de venir la récupérer le lendemain… Cuisinée avec beaucoup de talent par Gilles Carmignani, restaurateur marseillais (la Table de l’Olivier, 56, rue Mazenod, Marseille 2e arr.), la bouillabaisse est cuisinée le jour même, signe ultime de fraîcheur et de qualité. Prix : 46 € par personne. Infos au 04 42 66 50 06.

La cuisine d’été de Sophie, de Sophie Dudemaine sortira en librairies le 2 mai. Voici l’été, ses barbecues, ses salades colorées… Que l’on se retrouve autour du gril ou d’une simple tablée quotidienne, les mois estivaux sont toujours la promesse de douces saveurs grillées, fraîches et vitaminées. “Apéro, grillades, tartes, salades, desserts… les légumes et fruits d’été côtoient les viandes et crustacés, pour offrir à chacun la joie de bien manger, tout simplement. Je vous ai préparé 90 recettes salées et sucrées, délicieusement ensoleillées” promet Sophie qui cite le rôti de bœuf en croûte de moutarde, les saint-jacques à la plancha et la salade de pastèque. Photos de Rina Nurra, 224 pages, La Martinière Ed., tarif : 24,90 €.

Le GP sur les réseaux

Abonnez-vous à notre newsletter