Magazine

Tourisme en Provence : l’été 2021 tutoie les records de fréquentation

été 2021
La Ciotat

Les incertitudes des 18 derniers mois passées, les professionnels du tourisme se demandaient à quoi ressemblerait la saison estivale 2021. Et ils n’ont été déçus ni par la fréquentation ni par les taux records atteints dans la quasi-totalité des domaines : hôtellerie, restauration, événements, etc. Secteur économique de premier plan,  deuxième employeur de la région Sud et levier de développement durable, le tourisme confirme sa place stratégique dans les Bouches-du-Rhône. Ce mercredi 6 octobre, la Métropole Aix-Marseille-Provence et le Conseil départemental des Bouches-du-Rhône, ont dressé le bilan de cette saison estivale qui soulève l’optimisme de la filière dans le 13.

Dans les Bouches-du-Rhône, 96% des professionnels du tourisme sont satisfaits de leur été 2021 ! 36% d’entre eux estiment que l’instauration du pass sanitaire a même été favorable à leur activité.
Une étude menée par Provence Tourisme montre que la profession est unanimement satisfaite ; comment l’explique-t-on ? « Nous avons bénéficié d’une météo favorable, d’un report de la clientèle française, de la présence de clientèles étrangères de proximité et d’un prolongement de saison en septembre et octobre », analyse Isabelle Brémond au nom de Provence Tourisme. La dépense moyenne par jour et par touriste, estimée aux environs de 60 €, l’allongement de la durée des séjours ainsi que le retour des événements sur l’ensemble du département confortent cette analyse. été 2021

Le bilan de cette saison estivale plus que satisfaisante est amplifié avec un été indien au beau fixe, et une fréquentation touristique française qui augmente de 25% par rapport à 2020 et de 3% par rapport à 2019 à laquelle s’ajoute une belle poursuite de la fréquentation des principales clientèles étrangères durant le mois de septembre. Ce qui apaise les inquiétudes relevées au début de la saison auprès des professionnels qui n’étaient alors que 33 % à s’estimer confiants pour septembre. « Et rappelons qu’en septembre et octobre, le ticket moyen de dépenses quotidiennes des touristes est largement supérieur à celui des juillettistes et aoutiens. Avec le retour des congrès, on s’attend à une très belle arrière saison » a complété Danielle Milon, 2e vice-présidente de la Métropole déléguée à l’Attractivité du territoire et au Tourisme.

été 2021
Cassis depuis le cap Canaille

Eté 2021 : le retour des « étrangers de proximité »

Le département a retrouvé son niveau de fréquentation de 2019 (+3%), avec un pic de plus de 25% de touristes français en juillet – août. La hausse de la fréquentation débute dès le 8 juillet pour atteindre son maximum le 7 août. Dès la levée des mesures sanitaires, les clientèles allemande, belge et suisse sont rapidement revenues avec un niveau de fréquentation supérieur à celui de 2019, dès la fin juin. Leur présence est en hausse au cœur de l’été par rapport à 2020. Les clientèles italienne et britannique, très impactées par la crise sanitaire, restent cette année encore en fort retrait par rapport à 2019, malgré une hausse de + 15% de la clientèle italienne par rapport à 2020. Les Britanniques, quant à eux, sont moins présents qu’en 2020, cumulant les difficultés liées à la crise sanitaire et au Brexit.

Le succès des tickets My Provence

Le département des Bouches-du-Rhône, la métropole Aix-Marseille-Provence et Provence Tourisme ont mobilisé leurs moyens d’action pour contribuer à la relance du secteur touristique. Avec une enveloppe budgétaire de 500 000 €, les Tickets Myprovence ont généré 1 500 000 € de chiffre d’affaires. Comment ? Provence Tourisme a fait profiter les visiteurs comme les résidents, de bons d’achats d’une valeur de 100 € ; l’offre portait sur les additions au restaurant, les entrées au musée, les billets de festival ou encore les sorties en mer… Sur myprovence.fr, il suffisait d’acheter 10 tickets de 10 € valables dans les établissements partenaires. Un ticket de 10 € était valable par tranche de 30 € d’achat minimum. Les tickets étaient cumulables et pouvaient s’ajouter aux promotions en cours. L’opération a été lancée le 1er juin et s’est achevée le 3 octobre dernier.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aix-en-Provence

Jean-Luc Le Formal n’est plus. 2002-2022, le  plus breton des chefs provençaux a mis 20 ans dans la cité du Roy René pour gravir tous les échelons de la notoriété. Las, ce samedi 3 décembre, le cœur de Jean-Luc Le Formal a décidé de siffler la fin de la partie. Au Grand Pastis qui lui avait demandé s’il avait des regrets, Le Formal avait répondu : – Je n’en ai pas. Il faut assumer ce qui a été fait car on ne peut plus revenir dessus ». Fort de sa devise, « Profiter du moment présent à 100%, vivre et partager sa passion », Jean-Luc Le Formal a vecu pleinement pour la cuisine avec une douleur et une incompréhension : le mutisme du guide rouge à son encontre. Généreux dans le verbe et en actes, solidaire et confraternel, Le Formal tire définitivment le rideau sur son restaurant de la rue Espariat. En ces journées pénibles, chacun pensera à Yvonne sa compagne ; une cérémonie sera célébrée à Aix, jeudi 8 décembre.
Son interview au Grand Pastis.

Marseille-Cassis

EXCLUSIF. – C’est bien le chef des Roches Blanches, Alexandre Auger, qui succédera à Dominique Frérard au piano du restaurant les Trois Forts du Sofitel Marseille-Vieux-Port. Auger est arrivé à Cassis le 7 juin 2021 et devrait en partir tout début janvier 2023. Avant d’acter son départ, deux soirées seront organisées dans le 5 étoiles cassidain les 15 et 16 décembre. Le 15 décembre, Alexandre Auger et Randy Siles, chef costaricien, créateur du concept « Agro-Marino », serviront un dîner à 4 mains sur la thématique « Agro-Marino ». Le 16 décembre, le cuisinier Randy Siles s’associera cette fois au chef italien Gabriele Boffa, 2 étoiles au guide rouge, originaire du Piémont en Italie, pour un dîner à 4 mains. Valentin Fabry, chef pâtissier des Roches Blanches, quant à lui, proposera deux desserts uniques pour clore subtilement ces deux rendez-vous sur une belle note sucrée… Et dire au-revoir au chef Auger. Emule de Yannick Alléno avec qui il a travaillé au Meurice, Auger a aussi dirigé la brigade du Sofitel Faubourg, rue Boissy d’Anglas (Paris VIIIe), voisin de l’Elysée.

Suis-nous sur les réseaux

Marseille

Le lycée hôtelier de Marseille Bonneveine a soufflé ses 40 bougies le 29 novembre 2022. L’établissement de formation a annoncé qu’il sera renommé du nom de Jean-Paul Passédat, décédé le mercredi 10 août dernier, à l’âge de 88 ans. Ce 29 novembre, Gérald Passédat, est venu rappeler que son père avait compté à l’époque parmi les plus fervents soutiens de la création d’un lycée hôtelier à Marseille. Le président de la région Sud, Renaud Muselier, figurait parmi les invités.

Abonne-toi à la newsletter