Marseille

► Rencontres des Cuisines africaines En 2020, à l’occasion de la Saison Africa2020, la Mission française du patrimoine et des cultures alimentaires (MFPCA), les Grandes Tables-I.C.I et Chefs In Africa se sont réunis pour organiser des rendez-vous culinaires et artistiques à Calais, Tours, Dijon, Clermont-Ferrand et Marseille. Les événements des Cuisines africaines ont permis de questionner et explorer les identités culinaires de tout un continent. Au cours des quatre dernières années, de nombreux projets ont été entrepris pour poursuivre cette démarche : la publication d’un numéro de la revue Papilles, intitulé Stirring the Pot, Les Cuisines Africaines, l’organisation de tables rondes, des participations à des festivals (Village International de la Gastronomie, Omnivore, …) et des actions développées dans plusieurs territoires d’Afrique. En 2024, les Rencontres des Cuisines africaines rassembleront, pour une première édition, plus de 70 acteurs et actrices culinaires d’Afrique et de ses diasporas afin d’explorer les identités des cuisines africaines, célébrer leur richesse et développer des synergies communes. Au programme : des tables rondes explorant les grands enjeux des cuisines africaines, des ateliers pour découvrir et échanger, des entretiens avec des personnalités et des démonstrations culinaires autour de produits phares.
• Les Rencontres des Cuisines Africaines, les 1 et 2 mars 2024 à la Friche de la Belle de Mai à Marseille.

Suis-nous sur les réseaux

Solidarité

► Dîners Sans Fourchette Le concept des dîners Sans Fourchette a été développé au profit des personnes victimes de troubles de la mémoire, des victimes d’Alzheimer, de sclérose en plaques ou de Parkinson. Dans l’évolution de leur pathologie, beaucoup de malades ne parviennent plus à se servir de leurs couverts et en viennent au geste premier, celui qui consiste à pincer l’aliment entre le pouce et l’index pour le porter à la bouche. Les malades ont aussi le droit de se régaler, d’aller au restaurant, de sortir, de rencontrer l’autre et de partager leur joie ; avec ces dîners, c’est le restaurant qui doit s’adapter à eux. Participer aux Dîners Sans Fourchette c’est contribuer à faire vivre l’association Mémoire et Santé qui les organise… pour sortir de l’isolement.
• À Paris le mercredi 28 février école de Paris des métiers de la table et le 6 mars ; à Toulon au lycée Anne-Sophie Pic le mercredi 13 mars : à Marseille le mardi 19 mars au lycée hôtelier J.-P.-Passédat ; à Sisteron le jeudi 21 mars à l’école hôtelière et le mercredi 3 avril à Marseille au restaurant Le République.

Data from MeteoArt.com
Magazine

Tourisme en Provence : l’été 2021 tutoie les records de fréquentation

été 2021
La Ciotat

Les incertitudes des 18 derniers mois passées, les professionnels du tourisme se demandaient à quoi ressemblerait la saison estivale 2021. Et ils n’ont été déçus ni par la fréquentation ni par les taux records atteints dans la quasi-totalité des domaines : hôtellerie, restauration, événements, etc. Secteur économique de premier plan,  deuxième employeur de la région Sud et levier de développement durable, le tourisme confirme sa place stratégique dans les Bouches-du-Rhône. Ce mercredi 6 octobre, la Métropole Aix-Marseille-Provence et le Conseil départemental des Bouches-du-Rhône, ont dressé le bilan de cette saison estivale qui soulève l’optimisme de la filière dans le 13.

Dans les Bouches-du-Rhône, 96% des professionnels du tourisme sont satisfaits de leur été 2021 ! 36% d’entre eux estiment que l’instauration du pass sanitaire a même été favorable à leur activité.
Une étude menée par Provence Tourisme montre que la profession est unanimement satisfaite ; comment l’explique-t-on ? « Nous avons bénéficié d’une météo favorable, d’un report de la clientèle française, de la présence de clientèles étrangères de proximité et d’un prolongement de saison en septembre et octobre », analyse Isabelle Brémond au nom de Provence Tourisme. La dépense moyenne par jour et par touriste, estimée aux environs de 60 €, l’allongement de la durée des séjours ainsi que le retour des événements sur l’ensemble du département confortent cette analyse. été 2021

Le bilan de cette saison estivale plus que satisfaisante est amplifié avec un été indien au beau fixe, et une fréquentation touristique française qui augmente de 25% par rapport à 2020 et de 3% par rapport à 2019 à laquelle s’ajoute une belle poursuite de la fréquentation des principales clientèles étrangères durant le mois de septembre. Ce qui apaise les inquiétudes relevées au début de la saison auprès des professionnels qui n’étaient alors que 33 % à s’estimer confiants pour septembre. « Et rappelons qu’en septembre et octobre, le ticket moyen de dépenses quotidiennes des touristes est largement supérieur à celui des juillettistes et aoutiens. Avec le retour des congrès, on s’attend à une très belle arrière saison » a complété Danielle Milon, 2e vice-présidente de la Métropole déléguée à l’Attractivité du territoire et au Tourisme.

été 2021
Cassis depuis le cap Canaille

Eté 2021 : le retour des « étrangers de proximité »

Le département a retrouvé son niveau de fréquentation de 2019 (+3%), avec un pic de plus de 25% de touristes français en juillet – août. La hausse de la fréquentation débute dès le 8 juillet pour atteindre son maximum le 7 août. Dès la levée des mesures sanitaires, les clientèles allemande, belge et suisse sont rapidement revenues avec un niveau de fréquentation supérieur à celui de 2019, dès la fin juin. Leur présence est en hausse au cœur de l’été par rapport à 2020. Les clientèles italienne et britannique, très impactées par la crise sanitaire, restent cette année encore en fort retrait par rapport à 2019, malgré une hausse de + 15% de la clientèle italienne par rapport à 2020. Les Britanniques, quant à eux, sont moins présents qu’en 2020, cumulant les difficultés liées à la crise sanitaire et au Brexit.

Le succès des tickets My Provence

Le département des Bouches-du-Rhône, la métropole Aix-Marseille-Provence et Provence Tourisme ont mobilisé leurs moyens d’action pour contribuer à la relance du secteur touristique. Avec une enveloppe budgétaire de 500 000 €, les Tickets Myprovence ont généré 1 500 000 € de chiffre d’affaires. Comment ? Provence Tourisme a fait profiter les visiteurs comme les résidents, de bons d’achats d’une valeur de 100 € ; l’offre portait sur les additions au restaurant, les entrées au musée, les billets de festival ou encore les sorties en mer… Sur myprovence.fr, il suffisait d’acheter 10 tickets de 10 € valables dans les établissements partenaires. Un ticket de 10 € était valable par tranche de 30 € d’achat minimum. Les tickets étaient cumulables et pouvaient s’ajouter aux promotions en cours. L’opération a été lancée le 1er juin et s’est achevée le 3 octobre dernier.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.