Magazine

Tourisme en Provence : l’été 2021 tutoie les records de fréquentation

été 2021
La Ciotat

Les incertitudes des 18 derniers mois passées, les professionnels du tourisme se demandaient à quoi ressemblerait la saison estivale 2021. Et ils n’ont été déçus ni par la fréquentation ni par les taux records atteints dans la quasi-totalité des domaines : hôtellerie, restauration, événements, etc. Secteur économique de premier plan,  deuxième employeur de la région Sud et levier de développement durable, le tourisme confirme sa place stratégique dans les Bouches-du-Rhône. Ce mercredi 6 octobre, la Métropole Aix-Marseille-Provence et le Conseil départemental des Bouches-du-Rhône, ont dressé le bilan de cette saison estivale qui soulève l’optimisme de la filière dans le 13.

Dans les Bouches-du-Rhône, 96% des professionnels du tourisme sont satisfaits de leur été 2021 ! 36% d’entre eux estiment que l’instauration du pass sanitaire a même été favorable à leur activité.
Une étude menée par Provence Tourisme montre que la profession est unanimement satisfaite ; comment l’explique-t-on ? “Nous avons bénéficié d’une météo favorable, d’un report de la clientèle française, de la présence de clientèles étrangères de proximité et d’un prolongement de saison en septembre et octobre”, analyse Isabelle Brémond au nom de Provence Tourisme. La dépense moyenne par jour et par touriste, estimée aux environs de 60 €, l’allongement de la durée des séjours ainsi que le retour des événements sur l’ensemble du département confortent cette analyse. été 2021

Le bilan de cette saison estivale plus que satisfaisante est amplifié avec un été indien au beau fixe, et une fréquentation touristique française qui augmente de 25% par rapport à 2020 et de 3% par rapport à 2019 à laquelle s’ajoute une belle poursuite de la fréquentation des principales clientèles étrangères durant le mois de septembre. Ce qui apaise les inquiétudes relevées au début de la saison auprès des professionnels qui n’étaient alors que 33 % à s’estimer confiants pour septembre. “Et rappelons qu’en septembre et octobre, le ticket moyen de dépenses quotidiennes des touristes est largement supérieur à celui des juillettistes et aoutiens. Avec le retour des congrès, on s’attend à une très belle arrière saison” a complété Danielle Milon, 2e vice-présidente de la Métropole déléguée à l’Attractivité du territoire et au Tourisme.

été 2021
Cassis depuis le cap Canaille

Eté 2021 : le retour des “étrangers de proximité”

Le département a retrouvé son niveau de fréquentation de 2019 (+3%), avec un pic de plus de 25% de touristes français en juillet – août. La hausse de la fréquentation débute dès le 8 juillet pour atteindre son maximum le 7 août. Dès la levée des mesures sanitaires, les clientèles allemande, belge et suisse sont rapidement revenues avec un niveau de fréquentation supérieur à celui de 2019, dès la fin juin. Leur présence est en hausse au cœur de l’été par rapport à 2020. Les clientèles italienne et britannique, très impactées par la crise sanitaire, restent cette année encore en fort retrait par rapport à 2019, malgré une hausse de + 15% de la clientèle italienne par rapport à 2020. Les Britanniques, quant à eux, sont moins présents qu’en 2020, cumulant les difficultés liées à la crise sanitaire et au Brexit.

Le succès des tickets My Provence

Le département des Bouches-du-Rhône, la métropole Aix-Marseille-Provence et Provence Tourisme ont mobilisé leurs moyens d’action pour contribuer à la relance du secteur touristique. Avec une enveloppe budgétaire de 500 000 €, les Tickets Myprovence ont généré 1 500 000 € de chiffre d’affaires. Comment ? Provence Tourisme a fait profiter les visiteurs comme les résidents, de bons d’achats d’une valeur de 100 € ; l’offre portait sur les additions au restaurant, les entrées au musée, les billets de festival ou encore les sorties en mer… Sur myprovence.fr, il suffisait d’acheter 10 tickets de 10 € valables dans les établissements partenaires. Un ticket de 10 € était valable par tranche de 30 € d’achat minimum. Les tickets étaient cumulables et pouvaient s’ajouter aux promotions en cours. L’opération a été lancée le 1er juin et s’est achevée le 3 octobre dernier.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Mas de Cadenet ouvre ses portes Pour célébrer la fin des vendanges, la famille Négrel vous ouvre les portes du Mas de Cadenet pour un repas champêtre et des ateliers autour du vin le 16 octobre prochain. Accueil à partir de 11h avec des ateliers des cépages (dégustation des mono-cépages tout juste sortis de fermentation) et des ateliers assemblage (jeux d'assemblages à la découverte des équilibres et personnalités des vins). Apéritif et repas champêtre à 12h30 : Cédric Aubert, du restaurant La Place à Puyloubier sera à la manoeuvre avec sa cuisine éco-responsable. Au menu du jour, un spectaculaire agneau rôti sur place, à la broche et au feu de bois et bien entendu du Mas de Cadenet pour l'accord parfait ! Le vignoble est ouvert à ceux qui le souhaitent pour une balade digestive. Mas de Cadenet, D57, 13530 Trets ; infos et inscriptions au 04 42 29 21 59.

Giuseppe Ammendola invité du Môle Passédat Le chef espagnol du restaurant Índigo cocina vegetal à Bilbao répond à l'invitation de Gérald Passédat et vient cuisiner toute la semaine du 11 octobre. Il proposera un menu végétal au tarif de 55 € par personne. Menu composé d'une mise en bouche (Truffe pas truffe, croquette de shiitake, caroube, émulsion à la truffe, salicorne), d'une entrée (betterave et célerie rave au vin rouge et jus d'orange, guacamole et pain grillé au sarrasin), d'un plat (risotto aux légumes du marché et aux algues, crème au beurre d’amande et fenouil, herbes aromatiques) et d'un dessert (caprese cacao et et aux amandes, ganache chocolat, framboise). Photo Richard Haughton. Infos et réservations ici.

A Aix-en-Provence, Jacquèmes tire le rideau. L'enseigne aura tenu 108 ans. Jacquèmes était la plus ancienne épicerie fine-caviste de la cité, implantée en centre-ville. Une boutique plongée dans le formol, un accueil épouvantable et une sélection qui ne répondait plus aux nouvelles tendances de la gastronomie expliquent le déclin de cette maison qui s'apprête à brader ses stocks dans les prochains jours. Si le coeur vous en dit... 9, rue Méjanes à Aix ; infos au 04 42 23 48 64.

Abonnez-vous à notre newsletter