Magazine

Alexandre Mazzia cuisinera pour le village olympique

Alexandre Mazzia
Alexandre Mazzia

Tony Estanguet, le patron des Jeux olympiques qui se dérouleront en France du 26 juillet au 11 août 2024 (les paralympiques auront lieu du 28 août au 8 septembre 2024), a révélé, il y a peu, le nom des trois chefs français de renom qui travailleront avec la Sodexo à l’élaboration des repas et menus, servis aux athlètes durant cette olympiade. Le marseillais Alexandre Mazzia et les parisiens Akrame Benallal et Amandine Chaignot participeront à cette aventure.
Pour prendre la mesure de l’ampleur de la tâche qui attend ces cuisiniers, quelques chiffres s’imposent. Tout commence avec la Sodexo qui compte parmi les sponsors des JO 2024 ; l’entreprise de restauration collective devra servir « 15 millions de repas et de snacks » tout en respectant le cahier des charges établi par le comité olympique. Le défi consistera à servir les sportifs 24/24h et 7/7j durant cinq semaines. Il faudra, en outre, respecter les aspects culturels et les impératifs nutritionnels qu’imposent les régimes alimentaires de tous ces athlètes, gérer au mieux les déchets avec un impact environnemental le plus neutre possible et servir du bio autant que faire se pourra.

« Cuisine inventive »
« Les menus seront élaborés par des nutritionnistes spécialisés dans la diététique. Les trois chefs cuisiniers apporteront également leur expertise afin d’incarner le savoir-faire à la française et de proposer une cuisine inventive », a expliqué au journal le Quotidien de la Capitale de ce lundi, Franck Chavenas, directeur général France de Sodexo Live !

« C’est une façon d’être patriote et de se rapprocher des athlètes »

Alexandre Mazzia

« Le cahier des charges ne nous a pas encore été remis mais il tiendra compte des impératifs environnementaux, des besoins liés à la performance et de l’éthique nutritionnelle sportive » explique Alexandre Mazzia. Le trois étoiles de la rue Rocca raconte avoir été contacté par la Sodexo il y a un an et demi « et au début c’était l’euphorie, mais j’attends encore le détail du cahier des charges ». Le choix de la Sodexo visait à couvrir le territoire où se dérouleront des épreuves (Paris et Marseille) avec des chefs connus tout en respectant la parité. Mais le choix de Mazzia présente un autre aspect des plus intéressants : Mazzia a joué au basket. « J’ai déjà joué en équipe nationale, équipe de France cadets, équipe de France espoirs et cadets Europe, je pense que ce parcours atypique a fait la différence auprès du CIO. Ce passé sportif me permettra de partager mon expérience de sportif ».

Akrame Benallal et Mazzia se connaissent par ailleurs « il y a une cohérence entre nous qui sommes très créatifs. Et Akrame a beaucoup voyagé et connaît bien les aspects multiculturels des athlètes ». Sans trop en révéler, Alexandre Mazzia explique que la Sodexo s’apprête à travailler avec de nombreux jardins fermiers et c’est sûr, « tout le monde va jouer collectif ». Après son titre de chef de l’année décerné par ses pairs le 20 septembre dernier, Mazzia se prépare à savourer une nouvelle aventure : – C’est un projet formidable pour rencontrer des sportifs du monde entier, souffle-t-il. D’autant que, s’ils sont sélectionnés, je cuisinerai pour les enfants de certains de mes anciens coéquipiers de basket ».

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suis-nous sur les réseaux

Marseille

Le top pâtissier Avec une humilité qu’on ne rencontre que dans les milieux du sport et de la gastronomie, La Liste 1000 se vante de dresser la plus grande sélection gastronomique au monde, restaurants et pâtisseries confondus, pour les voyageurs gourmands. Rien que ça. Pour la première fois donc cette année, La Liste a dressé le top 1000 des meilleures pâtisseries dans 60 pays parmi lesquelles on retrouve les Marseillais de Oh Faon et les Bricoleurs de Douceurs. Même si le classement est tarte, on est très content pour eux.
Dimanche 2 octobre prochain, l’équipe de Mensa nous donne rendez-vous sur l’île Degaby, lieu d’exception privatisé pour l’occasion. C’est sur cette île d’Endoume, située à 300m des côtes et aux vues imprenables sur la cité phocéenne, les îles du Frioul et la grande Bleue, que la table sera dressée pour un festin aux couleurs de la mer. De 11h30 à 12h30, embarquement sur le Vieux-Port ; de 12h30 à 15h30, apéritif et dégustation de vins à discrétion (menu en 4 services). De 15h30 à 17h, retour, sieste sur transats ou baignade. Tarif : 95 € par personne.
Pour toute question, téléphonez à Romain, au 06 09 55 25 01

Une mozzarella 100% marseillaise.-  La Laiterie marseillaise reste fidèle à sa vocation pédagogique visant à voir et comprendre comment on fabrique des produits laitiers. Aussi, la boutique s’est-elle dotée d’un laboratoire visible depuis une grande baie vitrée. Nouveauté de la rentrée, la Laitterie lance des ateliers de fabrication de mozzarella et burrata pour adultes. À travers la fabrication de ces deux fromages, toutes les étapes de la transformation fromagère seront abordées et réalisées par les participants. Audelà de l’aspect ludique, c’est une vraie acquisition de savoirfaire qui est proposée : après ces 2 heures d’atelier, chacun repartira avec ses réalisations et un livret récapitulatif. Inscription sur le site web de la Laiterie Marseillaise ou se rendre en boutique !
www.lalaiteriemarseillaise.fr Tarif : 55 € par personne.