Vite lu

► Légion d’honneur promotion du 14-Juillet. Le Journal Officiel a publié cette semaine la promotion civile du 14 Juillet. 521 personnalités ont été choisies pour leur engagement « au service de l’intérêt général et du rayonnement de la France », des récipiendaires choisis par les ministres qui proposent leur liste au Conseil de l’ordre de la Légion d’honneur. Laquelle liste est finalement validée par le président de la République. Créée par l’empereur Napoléon 1er en 1802, cette décoration fait désormais partie de l’histoire nationale. Chaque promotion met notamment des personnalités de l’hôtellerie-restauration à l’honneur. Cette année, les chefs Alain Ducasse (naturalisé monégasque, ultime privilège fiscal) et Éric Frechon sont faits officiers. Au rang de chevalier, premier grade de la Légion d’honneur, figurent les chefs Paul Pairet et Michel Portos, Sandrine Bayle-Gosse (directrice de l’École des métiers du Gers), Monica Bragard, directrice générale de Bragard, Olivier Gourmelon, dirigeant de la société Kings of kitchen et Louis Privat, fondateur et propriétaire des Grands Buffets de Narbonne.

Var

Depuis 1998, les Vignerons Indépendants du Var et Art&Vin invitent chaque été des artistes ou des collectifs d’artistes à installer leurs œuvres ou à réaliser des performances dans des lieux emblématiques comme les caveaux, les chais, ou au milieu des vignes. Avec cette manifestation, les visiteurs sont conviés à découvrir, sous un angle inédit, une cinquantaine de domaines et châteaux de la Région Sud et en Corse. Où aller dans le Var ? Notre sélection…
• Château de Majoulière à Villecroze, au cœur des coteaux varois Fanny Dhondt s’est installée avec son frère pour vivre sa passion. Sommelière de formation, elle accueille la céramiste VOS (Mado Vandewoestyne) et Marec, artiste belge qui s’est fait connaître avec des dessins humoristiques piquants, qui font régulièrement la une de la presse.
• Le dom. des Féraud à Vidauban regroupe 50 ha, non loin du golfe de Saint-Tropez, c’est le petit paradis de Markus Conrad qui accueille Bernadette Van Baarsen, peintre attachée à la vibration des couleurs, au soleil brûlant de Provence et aux enchevêtrements des végétaux en géométries naturelles et artificielles.
• Le château Saint-Esprit, propriété de la famille Croce-Spinelli depuis 4 générations, est une bâtisse du XIIIe siècle ceinte de majestueux cyprès et de 12 ha de vignes. C’est ici que Rémi Colombet expose ses œuvres, « un dilettante » qui se sert de tous les moyens mis à sa disposition, comme la musique, la photo et les objets. Mises en scènes improvisées, portraits fugitifs, travail instinctif, l’artiste fait fi des contraintes techniques de la photographie.
Tous les domaines participants ici.

Suis-nous sur les réseaux

Sainte-Croix-du-Verdon

Marchés et foires locales.- Durant tout l’été, chaque semaine, la commune accueille plusieurs marchés offrant des produits locaux frais, d’artisanat et des spécialités culinaires.
• Marchés des producteurs : tous les mardis matin, du 2 juillet au 27 août sur l’ancienne aire des camping-cars dans le village.
• Marchés gourmands : les mardis soir 16 juillet et 13 août (18h30-22h30). Foodtrucks de cuisine du monde, bière artisanale de Riez, sur l’ancienne aire des camping-cars dans le village.
• Marchés artisanaux : les mardis soir 9, 23 juillet et les 6 et 20 août (18h30 – 22h30). Avec la présence de créateurs et artisans de la région Sud, rue du Cours.

Carnet de cave

Le sommelier de la Côte de Boeuf, Fabrice Di Giorgio, nous ouvre sa cave

Il fait beau, il fait chaud, c’est la pleine saison des grillades au barbecue et des apéritifs en terrasse. C’est aussi le moment pour déguster et commenter, en blanc, rouge ou rosé, les vins qui vont marquer l’été. C’est à la fraîche et dans l’ombre de sa cave que le sommelier de la Côte de Boeuf, Fabrice Di Giorgio, débouche trois flacons qui ont retenu son attention. Notes de dégustations et commentaires avisés…

Fabrice Di Giorgio Un rouge
Le Mian-Torre est un vin produit par Michel Torregrossa, à Gailhan dans le Gard (IGP pays d’Oc).
Le mot du sommelier : « C’est avant tout un merlot conçu par passion puisque Michel Torregrossa n’est pas viticulteur de métier ; pourtant son vin, aussi fort en caractère qu’en goût, vient surprendre le palais. A la dégustation, l’attaque de ce vin porte immédiatement sur les fruits rouges auxquels succède une pointe de poivre de Java. En finale, on retrouve le côté bois vanillé et un parfum de réglisse, dû au vieillissement dans des barriques de chêne ».
Et avec ça, on mange quoi ? « Le Mian-Torre rouge se marie très bien avec une viande de boeuf au barbecue. Son caractère fort en bouche permet de tenir tête aux saveurs carbonées de la viande grillée ».
Son prix ? Comptez 55 € pour une bouteille à votre table.

Un rosé
Le Cavalino 2016 du domaine du Mas des Armes, à Aniane dans l’Hérault, reflète toute la passion de ses vignerons, Marc et Régis Puccini, pour les vins issus de l’agriculture biologique.
Le mot du sommelier : « À la fois rafraîchissant et fruité, ce vin apporte une parfaite réponse à ceux qui n’apprécient pas le rouge en été.  C’est un vin très framboisé qui a également une touche de salé. Mais il est surtout très frais, et c’est pour cela que c’est un excellent rosé estival. C’est un vin de soif que l’on boira entre amis amateurs de qualité ».
Et avec ça, on mange quoi ? « Le Cavalino conviendra tout aussi bien à l’apéritf qu’au repas. Il s’accommode des grillades au barbecue, des brochettes d’agneau ou des saucisses de ménage, ainsi que de tous les classiques de la cuisine méridionale à l’instar des tomates à la provençale. Sa finesse permettra de le servir sans inquiétude jusqu’au dessert à base de fruits rouges ».
Son prix ? Comptez 27 € les 75 cl.

Un blanc
Un vin du domaine William Fevre, vedette de l’appellation chablis AOC, millésime 2014. Ce monocépage chardonnay affiche une belle minéralité et doit toute sa fraîcheur à une pointe d’acidité.
Le mot du sommelier : « C’est un vin très parfumé qui offre, au nez, des arômes de citron confit et de foin coupé ; c’est un blanc très puissant avec une bouche très souple ».
Et avec ça, on mange quoi ? « Des poissons grillés ou en sauce légère lui conviendront à merveille ainsi qu’un plateau de fruits de mer ».
Son prix ? Comptez 45 € la bouteille.

Restaurant la Côte de Boeuf, 35, cours Honoré d’Estienne d’Orves, Marseille 1er ; infos au 04 91 33 00 25.

Axel Gède / photo A.G.