Carnet de cave

Le sommelier de la Côte de Boeuf, Fabrice Di Giorgio, nous ouvre sa cave

Il fait beau, il fait chaud, c’est la pleine saison des grillades au barbecue et des apéritifs en terrasse. C’est aussi le moment pour déguster et commenter, en blanc, rouge ou rosé, les vins qui vont marquer l’été. C’est à la fraîche et dans l’ombre de sa cave que le sommelier de la Côte de Boeuf, Fabrice Di Giorgio, débouche trois flacons qui ont retenu son attention. Notes de dégustations et commentaires avisés…

Fabrice Di Giorgio Un rouge
Le Mian-Torre est un vin produit par Michel Torregrossa, à Gailhan dans le Gard (IGP pays d’Oc).
Le mot du sommelier : « C’est avant tout un merlot conçu par passion puisque Michel Torregrossa n’est pas viticulteur de métier ; pourtant son vin, aussi fort en caractère qu’en goût, vient surprendre le palais. A la dégustation, l’attaque de ce vin porte immédiatement sur les fruits rouges auxquels succède une pointe de poivre de Java. En finale, on retrouve le côté bois vanillé et un parfum de réglisse, dû au vieillissement dans des barriques de chêne ».
Et avec ça, on mange quoi ? « Le Mian-Torre rouge se marie très bien avec une viande de boeuf au barbecue. Son caractère fort en bouche permet de tenir tête aux saveurs carbonées de la viande grillée ».
Son prix ? Comptez 55 € pour une bouteille à votre table.

Un rosé
Le Cavalino 2016 du domaine du Mas des Armes, à Aniane dans l’Hérault, reflète toute la passion de ses vignerons, Marc et Régis Puccini, pour les vins issus de l’agriculture biologique.
Le mot du sommelier : « À la fois rafraîchissant et fruité, ce vin apporte une parfaite réponse à ceux qui n’apprécient pas le rouge en été.  C’est un vin très framboisé qui a également une touche de salé. Mais il est surtout très frais, et c’est pour cela que c’est un excellent rosé estival. C’est un vin de soif que l’on boira entre amis amateurs de qualité ».
Et avec ça, on mange quoi ? « Le Cavalino conviendra tout aussi bien à l’apéritf qu’au repas. Il s’accommode des grillades au barbecue, des brochettes d’agneau ou des saucisses de ménage, ainsi que de tous les classiques de la cuisine méridionale à l’instar des tomates à la provençale. Sa finesse permettra de le servir sans inquiétude jusqu’au dessert à base de fruits rouges ».
Son prix ? Comptez 27 € les 75 cl.

Un blanc
Un vin du domaine William Fevre, vedette de l’appellation chablis AOC, millésime 2014. Ce monocépage chardonnay affiche une belle minéralité et doit toute sa fraîcheur à une pointe d’acidité.
Le mot du sommelier : « C’est un vin très parfumé qui offre, au nez, des arômes de citron confit et de foin coupé ; c’est un blanc très puissant avec une bouche très souple ».
Et avec ça, on mange quoi ? « Des poissons grillés ou en sauce légère lui conviendront à merveille ainsi qu’un plateau de fruits de mer ».
Son prix ? Comptez 45 € la bouteille.

Restaurant la Côte de Boeuf, 35, cours Honoré d’Estienne d’Orves, Marseille 1er ; infos au 04 91 33 00 25.

Axel Gède / photo A.G.

Var

Automne des Gourmands.- Le samedi 8 octobre, la 7e édition de ce festival sera parrainée par Pascal Barandoni, vainqueur d’Objectif Top Chef et chef au Mas du Lingousto. Cette journée mettra à l’honneur la saisonnalité, le terroir local et la découverte du goût à vivre en famille. Rendez-vous esplanade Charles De Gaulle où seront installés la cuisine des chefs, le Bar des Gourmands et le marché de producteurs et artisans. De nombreux ateliers permettront aux jeunes gastronomes de découvrir les saveurs de saison. Entre autres temps forts, l’après-midi, la cuisine accueillera Magali Armando,chef à domicile, et Guillaume Lecomte, chef chez Olives & Beurre Salé à Sanary-sur-Mer. A ne pas manquer non plus, de 10h à 13h, des ateliers peinture avec des ingrédients de cuisine animé par « Avec les mains » (3-6 ans). Et tout au long de la journée, de 10h à 17h, ateliers sur le recyclage alimentaire et confection de pâtes de fruits. Toute la journée, commerçants, producteurs et artisans proposeront leurs produits du terroir à savourer sur place ou à emporter. Au déjeuner, les visiteurs savoureront leurs trouvailles à l’espace pique-nique ou dans les restaurants beaussétans.
Samedi 8 octobre 2022 de 10h à 18h au Beausset dans le Var, accès gratuit, infos au 04 94 90 55 10.

Suis-nous sur les réseaux

Marseille

Dimanche 2 octobre prochain, l’équipe de Mensa nous donne rendez-vous sur l’île Degaby, lieu d’exception privatisé pour l’occasion. C’est sur cette île d’Endoume, située à 300m des côtes et aux vues imprenables sur la cité phocéenne, les îles du Frioul et la grande Bleue, que la table sera dressée pour un festin aux couleurs de la mer. De 11h30 à 12h30, embarquement sur le Vieux-Port ; de 12h30 à 15h30, apéritif et dégustation de vins à discrétion (menu en 4 services). De 15h30 à 17h, retour, sieste sur transats ou baignade. Tarif : 95 € par personne.
Pour toute question, téléphonez à Romain, au 06 09 55 25 01

Une mozzarella 100% marseillaise.-  La Laiterie marseillaise reste fidèle à sa vocation pédagogique visant à voir et comprendre comment on fabrique des produits laitiers. Aussi, la boutique s’est-elle dotée d’un laboratoire visible depuis une grande baie vitrée. Nouveauté de la rentrée, la Laitterie lance des ateliers de fabrication de mozzarella et burrata pour adultes. À travers la fabrication de ces deux fromages, toutes les étapes de la transformation fromagère seront abordées et réalisées par les participants. Audelà de l’aspect ludique, c’est une vraie acquisition de savoirfaire qui est proposée : après ces 2 heures d’atelier, chacun repartira avec ses réalisations et un livret récapitulatif. Inscription sur le site web de la Laiterie Marseillaise ou se rendre en boutique !
www.lalaiteriemarseillaise.fr Tarif : 55 € par personne.