Magazine

Fabricio Delgaudio arrive au Lavandou, “l’Empreinte by Fabricio” ouvre le 3 mars

Fabricio Delgaudio restaurant LavandouFabricio Delgaudio arrive dans le Var ! En rachetant l’ancien restaurant étoilé de Christophe Petra, le Sud, Delgaudio, confirme son attachement à la Provence. Retour sur une histoire de passion et la rencontre entre un cuisinier et la côte varoise. Le 30 juin 2016, le plus provençal des cuisiniers brésiliens, vendait son restaurant, le Sanglier paresseux, dans le petit village de Caseneuve, dans le Vaucluse. “Je me suis mis en retrait pendant 6 mois, j’avais besoin de me remettre en question, de réfléchir à ma cuisine et à mon travail, raconte Delgaudio, 41 ans tout juste. Je voulais repartir de zéro et je sens qu’ici, il y a un très grand potentiel”. Le chef, natif de São Paulo, qui avait reçu un Bib gourmand dans le Vaucluse, rachète une maison pour laquelle Petra avait, en son temps, décroché l’étoile. L’affaire, vendue puis revendue, avait connu bien des évolutions avant de rester fermée plus d’un an. “Ici, je vais réaliser un rêve ; la cuisine est ouverte sur la salle, il y a un très beau piano et une rôtissoire à la façon Bocuse tournée vers les clients, détaille Fabricio Delgaudio qui poursuit : Je servirai une cuisine franche, transparente, ce sera ma force pour me présenter aux clients”.

Fabricio Delgaudio
Né le 26 janvier 1976 à São Paulo au Brésil, verseau
Qualité : j’adore les gens
Défaut : je n’aime pas le travail mal fait et les gens pas loyaux
Chef de référence : Yannick Alléno
Un resto pour sortir ? A Lyon, la Pyramide, la maison d’Edouard Loubet à Capelongue et chez Jean-Jacques Prévôt à Cavaillon, le Faventia du golf de Terre Blanche à Tourrettes.
Cinq années durant, Delgaudio a bénéficié d’un Bib gourmand pour son restaurant de Caseneuve mais il souhaitait “bouger” et cherchait un nouveau terrain d’expression au sens propre comme au sens figuré : “Je voulais déménager mais j’ai longtemps cherché un lieu où je pourrai me sentir à l’aise. J’ai eu cette opportunité dans le Var, une maison très bien équipée et en excellent état. Et surtout, en salle du bas comme au premier étage, toujours cette vue sur la mer !”.
La broche a commencé à tourner, la carte annonce déjà les premiers plats : foie gras au chalumeau-lait truffé beurre monté, saint-jacques en croûte de piquillos polenta noire espuma de vitelote, crépinette de noir de bigorre noisettes du Piémont, tartelette passion et citron caviar en meringue ou lingot chocolat jivara caramel beurrre salé… “Le Var est un département de belle concurrence, je compte bien me saisir du lieu et proposer du bon et pas trop cher, explique le cuisinier. J’illustrerai ma vision de la gastronomie, généreuse dans les portions et, surtout, gourmande, il faut nourrir le client”.

Moins d’une année se sera écoulée entre le départ de Caseneuve et l’installation au Lavandou ; Fabricio Delgaudio s’apprête à écrire un nouveau chapitre de son histoire provençale le 3 mars prochain. Nul doute que celui-ci aura un goût de sel et d’iode à l’image du dos de maigre meunière et maki farci comme une paella bouillon corsé au chorizo. Bienvenue sur la côte chef !

L’Empreinte by Fabricio, avenue des Trois Dauphins, 83980, Le Lavandou ; 04 94 05 76 98.
Ouverture le 3 mars 2017 ; menu midi 39 € ; soir, 55 et 80€.

Photos Aline Gerard/CookandShoot

 

Infos express

Brunches du dimanche À partir du 27 septembre, et jusqu’à la fin de l’année, La Benvengudo propose aux gourmands (et aux lève-tard) un brunch concocté par la chef Julie Chaix. Sous forme de buffet, les hôtes disposeront d’une sélection de mets salés et sucrés, cuisinés à partir de produits locaux et de saison. Une pause gourmande parfaite avant de partir se balader dans le village des Baux-de-Provence. Brunch servi tous les dimanches de 11h30 à 15h, prix : 49 € par personne. Infos au 04 90 54 32 54.

Glenn Viel, chef du restaurant l’Oustau de Baumanière, aux Baux-de-Provence, a été élu « chef de l’année 2020 » par ses pairs à l’occasion de la 34e édition des Trophées du magazine Le Chef ce lundi 21 septembre. Né en janvier 1980 dans une famille de militaires, son aventure à Baumanière a démarré en 2015 quand Jean-André Charial, le propriétaire, l’a appelé pour redonner vie à ce restaurant mythique. Dès son arrivée, Glenn Viel a mis en place une cuisine écoresponsable avec le développement d’un potager bio, de ruches ainsi qu’une ferme pédagogique. En janvier 2020, il décroche sa 3e étoile. Il est aussi distingué au titre de la “gastronomie durable”, lancé par le guide rouge qui honore les restaurants ayant une démarche écoresponsable. Côté pâtisserie, c’est Brandon Dehan du même restaurant qui est distingué. Originaire de Noyon dans l’Oise, il avait été désigné jeune chef pâtissier de l’année en 2019 par le guide Gault et Millau. Ce sont les chefs référencés dans le Guide Michelin qui votent chaque année pour élire les meilleurs de la profession lors de cette 34e édition des Trophées du magazine Le Chef, seule élection des professionnels de la gastronomie française par leurs pairs.

Samedi 10 octobre « Plus beau village de France » du nord Vaucluse, Séguret organise toute la journée, une dégustation des vins du village, une découverte de nombreux artistes et créateurs du village, une découverte de boulange à l’ancienne avec démonstration en direct (confection de pains, de brioches et de tartes au sucre à l’ancienne dans le four banal du village). A 10 h, accueil au portail de la Bise pour la remise du programme de la journée. À 10 h, 11 h, 15 h et 18 h : visites guidées du village médiéval au départ du portail de la Bise. Durée environ 1h (3 € par adulte et gratuit pour les mineurs).
10 h 30 et 15 h 30 : atelier « la vie des Abeilles » suivi d’une dégustation des miels bio de Jérôme Busato au château Cohola à Sablet. A 11 h et 16 h : atelier « les 3 goûts de l’huile d’olive en Provence » à l’atelier les 3 Souquets à Séguret.  12 h : dégustation des bières artisanales de Jean-Pierre Meffre de Chante-Grenouille. A 16 h 30 : cooking show sur le thème des Traditions de Séguret avec présentation de plusieurs mini recettes (au restaurant Le Mesclun – durée 1 h, gratuit, 20 personnes max). 17 h 30 : petit historique sur le métier de santonnier avec explication des différentes étapes de création artisanale d’un santon avec Denis Voeux. Plus d’informations au 04 90 46 91 06.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter