Brignoles

La Foire de Brignoles dédie un week-end complet à la gastronomie, samedi 20 avril et dimanche 21 avril prochain. Durant deux jours, des chefs se succèderont en cuisine pour mettre à l’honneur le terroir, la filière ovine varoise, la pâtisserie et les Vins de Provence. Julien Tosello, Benoît Witz, Pascal Barandoni, Nicolas Pierantoni ont déjà confirmé leur participation. Recettes autour de l’agneau, démonstrations à 4 mains où les chefs déclineront un produit de saison en version salée et sucrée, astuces pour pâtisser vegan mais avec gourmandise, recettes pour composer un apéro provençal de qualité et accords mets et vins seront commentés par un oenologue en partenariat avec les Vins de Provence.
• Toutes les infos sur la foire de Brignoles, ici

Marseille

► Les réservations pour dîner sur l’île Degaby sont ouvertes. De mai à octobre, l’île Degaby accueille un restaurant et un bar éphémères, une première dans l’histoire séculaire de ce fortin construit pour une vedette de music-hall au début du XXe siècle. Le restaurant proposera tout l’été  une cuisine tournée vers la Méditerranée, faisant la part belle à la saison, aux producteurs et artisans de la région. Des plats signatures pourront être partagés accompagnés d’une carte de vins sélectionnés avec soin. La réservation est indispensable afin d’assurer le transport en bateau. La carte proposera 3 entrées, 3 plats et 3 desserts, ainsi que des plats signature pensés comme des pièces à partager.C’est Sébastien Dugast qui assurera la partition comestible.

Originaire de Nantes et après avoir bossé dans des restaurants étoilés, il fut un temps le chef de la SMA Stéréolux à Nantes où il a pu associer ses deux passions, la cuisine et la musique. Après avoir roulé sa bosse en Auqstralie et aux USA, il s’installe à Marseille en 2012 au côté de Gérald Passédat au Môle, au cœur du Mucem. Attaché aux techniques de la cuisine traditionnelle française, Sébastien Dugast cherche la simplicité dans le travail du produit rigoureusement choisi. La maîtrise des cuissons et des jus sont fondamentaux pour lui. En 2021, Sébastien Dugast co-crée Mensa avec Romain Nicoli. Ils accompagnent l’île Degaby depuis 2023 pour la création de son bar et de son restaurant.
• Pour réserver vos soirées, c’est ici.

► Ouverture de la citadelle le 4 mai Après avoir ouvert temporairement l’été dernier (elle était fermée au public depuis plus de 350 ans !), la citadelle autrement connue sous les noms de Fort Saint-Nicolas ou Fort d’Entrecasteaux, ouvre ses portes au grand public, et cette fois de façon pérenne. Cet été, de nombreux évènements attendront les visiteur : visites théâtralisées, concerts, escape games, accès aux jardins, le tout avec bar et  un restaurant qui seront dorénavant ouverts toute l’année.

Camille Gandolfo wanted. Mais où est passée Camille Gandolfo ? Depuis son départ du restaurant de l’hôtel des Bords de Mer, Camille Gandolfo ne répond à aucune sollicitation. Nul ne sait où elle est, ni ce qu’elle fait. Alors, pour calmer ceux qui s’inquiètent, sachez que Camille Gandolfo prendra la direction des cuisines de « la Marine des Goudes » rachetée par Paul Langlère (Sépia) et ses associés du Cécile, le sandwich club du quartier de Malmousque. Ouverture prévue début juin mais n’en parlez à personne, c’est confidentiel.

Suis-nous sur les réseaux

Restaurants en Provence

Flacons à La Ciotat, un fabuleux duo, une valeur sûre

restaurant Flacons à La Ciotat

Ils sont arrivés sur la scène ciotadenne voilà 3 mois et, déjà, leur réputation a franchi les frontières varoises. Un petit cercle d’initiés marseillais a aussi misé sur ce binôme dont on peut affirmer qu’ils ont ringardisé en 90 jours à peine, certains fleurons marseillais s’imaginant au sommet. Eux, ce sont Jonathan Poncelet à l’assiette et Enzo Cala, au verre. Le premier est passé par les cuisines du château de Berne, d’où le réseau varois, le second, avec ses dreadlocks, incarne à merveille les intentions de Flacons : faire bien, bon et cool. Le principe de leur resto ? Des plats à partager et 3 desserts ; un chocolaté, un fruité et un glacé. Inlassablement, Enzo précise à chacun avec la même patience qu’il suffit de commander 2 plats par personne et les convives partagent, croisent les goûts et commentent leurs agapes.

le poulet panko servi chez Flacons à La Ciotat

En un mouvement de balancier parfois déstabilisant, la carte s’ancre en Provence (encornets farcis persillade et crustacés-ratatouilles olives taggiasche émulsion ail confit) et en Italie (tomates cerises multicolores-pesto de pistache scarmoza-basilic) pour soudainement zieuter vers l’Asie en jonglant avec de la sauce ponzu, une sauce saté ou du poivre noir mondolkiri. Faut-il y voir l’influence du chef Satochi Kubota auprès de qui Poncelet a travaillé 2 ans en Corse ? C’est fort probable.

restaurant Flacons

Sans détailler fastidieusement le repas, on dira du filet de daurade marine sauce ponzu-croquant de fenouil-pamplemousse estragon que c’est un plat brillant. Equilibré, puissant et caractériel qui sonne comme un avertissement : ça bosse en cuisine. Suit un mulet sauvage et œufs de poissons (truite, poisson volant) servi chaud assaisonné de crème aigrelette surlignée de billes de concombre acidulées et de fines lamelles de poutargue : suave et élégant, raffiné dans des saveurs habituellement rangées parmi les rustiques. La volaille de Bresse panure panko s’affiche certainement comme ce qui se fait de mieux dans le genre, baignée de sauce aux cacahuètes que viennent fouetter deux mini poivrons rôtis. Créatif et réfléchi, le cœur de faux-filet jus au poivre noir et sauce tahiné-câpres vous laisssera sonné, scotché à la chaise.

Le glacier voisin, Alessandro, sera de la fête avec cette cassate comme une crème aux œufs, ananas grillé et vinaigrette passion. Et y’a du lourd là aussi. Le dessert à lui seul résume l’aventure du soir, le récit d’un repas terriblement dans l’air du temps, tout en légèreté et en puissance. Alors faut-il réserver sa table chez Flacons ? Ceux qui se barbent ferme à Marseille courront ici pour se régaler à coups de baguettes. Du style, à la technique en passant par l’identité, ce duo va beaucoup faire parler…

Flacons restaurant, 10, rue Maréchal Foch, 13600 La Ciotat ; infos 04 88 39 85 76. Carte 50 € env.
Vins blancs  : dom. des Béates (coteaux d’Aix, 2022), le Lointain de Myrko Tépus (IGP coteaux du Verdon, 2022) ; dom. Mas des Armes, l’Âme des Pierres (IGP pays de l’Hérault, 2022). Vins rouges : Syrah de Calmel & Joseph (AOP pays d’oc), François Villard, Certitude (crozes-hermitage, 2021) le dom. du Gros Noré (bandol, 2014).

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.