Mes recettes

Galette de sarrasin, tomates confites et pistou, bûchette affinée

Galette de sarrasinPréparation : 1 heure

Votre marché pour 4 personnes : 1 bûchette affinée ; 330 g de farine de sarrasin ; 10 g de sel ; 75 cl d’eau froide ; 1 œuf ; 4 tomates ; 4 branches de basilic ; une demi gousse d’ail ; 6 cl huile d’olive ; sel, poivre, sucre en poudre et huile d’arachide.

On y va : battre l’eau et l’œuf ensemble dans un saladier. Dans un autre bol, mélanger le sel et la farine puis incorporer la mixture eau-œuf en deux ou trois fois à la farine afin d’obtenir un mélange bien lisse et laisser reposer 1 heure au réfrigérateur. Plonger les tomates quelques secondes dans de l’eau bouillante salée et les rafraîchir immédiatement dans un bol d’eau froide avec des glaçons. Peler et épépiner les tomates, les couper en quartiers puis, les étaler sur une plaque allant au four recouverte de papier sulfurisé. Badigeonner d’un peu d’huile d’olive, saupoudrer d’une pincée de sucre, de sel et d’un peu de thym frais. Enfourner à 100°C pendant 1 heure. Séparer les feuilles de basilic de leurs branches, les mixer avec l’huile d’olive et la gousse d’ail puis saler et poivrer, pour réaliser le pistou. Faire chauffer à feu vif un peu d’huile d’arachide dans une poêle à crêpes, y déposer une couche fine de pâte à crêpes, bien l’étaler et retourner la galette de sarrasin délicatement sans la casser. Ajouter au milieu 4 rondelles d’environ 0,5 cm de bûchette de chèvre et 4 pétales de tomates confites. Napper d’un peu de pistou et rouler la galette de sarrasin comme une bûche ou la plier comme une enveloppe. Servir chaud avec une salade verte.

Bonus : une idée de crêpes au jambon pour les enfants

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Notez-le

Christian Qui “meilleure table de l’année” selon le Fooding classement 2021 A l’heure où la restauration française vit les heures les plus noires de son histoire, le guide Fooding, lui, continue à vivre comme si tout allait bien. Le guide, qui vient d’être intégralement racheté par le guide Michelin, a révélé ce lundi 16 novembre son palmarès de l’année 2021. Une approche d’autant plus cynique que la quasi totalité des guides français a décidé de ne pas établir de classement tant la période est dramatique pour la profession.

Meilleur bar d’auteur : Bambino (Paris)
Meilleur bistrot : Café Les Deux Gares (Paris)
Meilleur sandwich : Penny Lane (Paris)
Meilleur chef résistant : Antonin Bonnet chez la Boucherie Grégoire (Paris)
Meilleur cuisinier : Daniel Morgan chez Robert (Paris)
Meilleure table : Christian Qui (Marseille)
Meilleure table : Bistrot Bao (Groix)
Fooding d’Amour : Comète (Saint-Lunaire)
Fooding d’Amour : Rita, la Vierge à la Mer (Saint-Jean-de-Luz)
Meilleure chambre de style : château de la Haute Borde (Rilly-sur-Loire).