Mes recettes

Un velouté campagnard de cèpes au foie gras

cèpes au foie grasPréparation : 20 min / Cuisson : 60 min

Votre marché pour 4 personnes : 250 grammes de foie gras cru ; 400 grammes de cèpes frais ou surgelés ; 3 échalotes ; 2 cuillères à soupe de graisse de canard ; 1 litre de bouillon de volaille ; 2 cuillères à soupe de crème fraîche ; 1 pincée de muscade râpée ; 1 cuillère à soupe de fécule de maïs ; de l’armagnac, du sel et quelques tours de poivre du moulin.

On y va : nettoyer les cèpes frais avec un torchon humide puis les émincer finement. Éplucher et émincer les échalotes. Faire fondre la graisse de canard dans une cocotte, et faire revenir les échalotes pendant 2 minutes. Ajouter les cèpes émincés et laisser cuire encore 8 minutes en remuant bien. Ajouter le bouillon de volaille, couvrir, et laisser mijoter 45 minutes. Mixer la préparation, en incorporant la crème fraîche, le sel, le poivre et la muscade. Délayer la fécule de maïs dans un peu d’eau froide et l’ajouter à la préparation, laisser épaissir à feu doux, en remuant régulièrement. Détailler le foie gras cru en petits dés, saler, poivrer puis les répartir dans 4 bols. Ajouter quelques gouttes d’Armagnac dans chacun d’eux. Verser le velouté de cèpes au foie gras. Servez aussitôt  dans des bols très chauds.

Bonus : deux autres idées à base de cèpes.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Notez-le

Christian Qui “meilleure table de l’année” selon le Fooding classement 2021 A l’heure où la restauration française vit les heures les plus noires de son histoire, le guide Fooding, lui, continue à vivre comme si tout allait bien. Le guide, qui vient d’être intégralement racheté par le guide Michelin, a révélé ce lundi 16 novembre son palmarès de l’année 2021. Une approche d’autant plus cynique que la quasi totalité des guides français a décidé de ne pas établir de classement tant la période est dramatique pour la profession.

Meilleur bar d’auteur : Bambino (Paris)
Meilleur bistrot : Café Les Deux Gares (Paris)
Meilleur sandwich : Penny Lane (Paris)
Meilleur chef résistant : Antonin Bonnet chez la Boucherie Grégoire (Paris)
Meilleur cuisinier : Daniel Morgan chez Robert (Paris)
Meilleure table : Christian Qui (Marseille)
Meilleure table : Bistrot Bao (Groix)
Fooding d’Amour : Comète (Saint-Lunaire)
Fooding d’Amour : Rita, la Vierge à la Mer (Saint-Jean-de-Luz)
Meilleure chambre de style : château de la Haute Borde (Rilly-sur-Loire).