Carnet de cave

Le gel de printemps ravage le vignoble la vallée du Rhône

gel de printemps
Les vgnobles de la vallée du Rhône ce sont 
• 66 571 hectares pour 2,7 millions d’hectolitres récoltés en 2020
• 327 millions de bouteilles commercialisées sur la campagne 2019/2020
• 1 580 Unités de production, dont 1 492 caves particulières et 88 caves coopératives
• 407 maisons de négoce, dont 246 négoces locaux et nationaux, 144 vinificateurs, 17 négoces étrangers
• 193 destinations dans le monde ont consommé des vins de la vallée du Rhône en 2020
• chaque seconde, 10 bouteilles de vins de la Vallée du Rhône sont dégustées dans le monde
La nuit de mercredi 7 à jeudi 8 avril 2021 a été particulièrement froide en vallée du Rhône comme dans une majorité de régions de France. Les températures relevées sont restées négatives malgré les mesures de protection mises en place dans les parcelles. Braseros et chandelles n’ont pas réussi à endiguer la vague de froid et le gel de printemps. Ce jeudi matin, toute la filière viticole rhodanienne s’est trouvée frappée de façon dramatique, certaines parcelles étant touchées à 100%.
Il est aujourd’hui trop tôt pour se prononcer sur l’étendue des dégâts. En effet, c’est dans les heures qui arrivent et les prochains jours que l’on pourra mesurer l’impact réel de ce gel de printemps sur le vignoble. Dans tous les cas, la récolte 2021 est déjà pour partie compromise. Cette nuit du 7 au 8 avril a été particulière difficile pour les vignerons qui ont dû allumer toute la nuit braseros, feux de pailles et bougies dans leurs vignes pour épargner les bourgeons déjà éclos. Les gelées n’ont épargné personne et toutes les AOC de la vallée du Rhône sont touchées sans
exception. Des températures négatives ont été relevées sur tout le territoire : de – 2 à – 5 degrés celsius en moyenne sur la grande majorité du vignoble et jusqu’à -9 degrés dans les vignobles du Diois et du Ventoux.

Philippe Pellaton, président d’Inter-Rhône s’est dit “particulièrement inquiet” des conséquences de “ce cataclysme sur la récolte 2021, dans un contexte déjà rendu compliqué par la situation sanitaire que nous connaissons depuis plus d’un an. Nous savons déjà que certains secteurs ont été touchés dans leur intégralité. Nous ne pourrons mesurer l’impact réel de cet épisode de gel que dans les prochaines 24 à 48 heures” s’inquiète Philippe Pellaton. “Je pense sincèrement à tous les vignerons durement atteints par cet épisode de gel sans précédent”, a-t-il insisté lors d’un point presse tenu à Avignon à la maison des vins des côtes-du-Rhône.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Juris food Le prochain déjeuner Juris food aura donc lieu le lundi 4 octobre et accueillera Aïcha Sif, adjointe au maire de Marseille en charge de lʼalimentation durable, de lʼagriculture urbaine, des terres agricoles, des relais nature et des fermes pédagogiques. Sébastien Barles, adjoint au maire en charge de la transition écologique, de la lutte et de l'adaptation au bouleversement climatique et de l’assemblée citoyenne du futur comptera également parmi les invités. Ils expliqueront préalablement au repas les politiques de la ville de Marseille en matière d'alimentation durable et de transition écologique. Pour des questions d'organisation, inscription obligatoire jusqu'au 29 septembre. Le déjeuner sera servi au New Hôtel of Marseille (bd Charles-Livon, 7e, parking du Pharo).Paf : 29 € par personne, payable sur place par CB ou espèces (passe sanitaire obligatoire). Infos au 06 18 03 60 95.

Abonnez-vous à notre newsletter