Carnet de cave

Le gel de printemps ravage le vignoble la vallée du Rhône

gel de printemps
Les vgnobles de la vallée du Rhône ce sont 
• 66 571 hectares pour 2,7 millions d’hectolitres récoltés en 2020
• 327 millions de bouteilles commercialisées sur la campagne 2019/2020
• 1 580 Unités de production, dont 1 492 caves particulières et 88 caves coopératives
• 407 maisons de négoce, dont 246 négoces locaux et nationaux, 144 vinificateurs, 17 négoces étrangers
• 193 destinations dans le monde ont consommé des vins de la vallée du Rhône en 2020
• chaque seconde, 10 bouteilles de vins de la Vallée du Rhône sont dégustées dans le monde
La nuit de mercredi 7 à jeudi 8 avril 2021 a été particulièrement froide en vallée du Rhône comme dans une majorité de régions de France. Les températures relevées sont restées négatives malgré les mesures de protection mises en place dans les parcelles. Braseros et chandelles n’ont pas réussi à endiguer la vague de froid et le gel de printemps. Ce jeudi matin, toute la filière viticole rhodanienne s’est trouvée frappée de façon dramatique, certaines parcelles étant touchées à 100%.
Il est aujourd’hui trop tôt pour se prononcer sur l’étendue des dégâts. En effet, c’est dans les heures qui arrivent et les prochains jours que l’on pourra mesurer l’impact réel de ce gel de printemps sur le vignoble. Dans tous les cas, la récolte 2021 est déjà pour partie compromise. Cette nuit du 7 au 8 avril a été particulière difficile pour les vignerons qui ont dû allumer toute la nuit braseros, feux de pailles et bougies dans leurs vignes pour épargner les bourgeons déjà éclos. Les gelées n’ont épargné personne et toutes les AOC de la vallée du Rhône sont touchées sans
exception. Des températures négatives ont été relevées sur tout le territoire : de – 2 à – 5 degrés celsius en moyenne sur la grande majorité du vignoble et jusqu’à -9 degrés dans les vignobles du Diois et du Ventoux.

Philippe Pellaton, président d’Inter-Rhône s’est dit “particulièrement inquiet” des conséquences de “ce cataclysme sur la récolte 2021, dans un contexte déjà rendu compliqué par la situation sanitaire que nous connaissons depuis plus d’un an. Nous savons déjà que certains secteurs ont été touchés dans leur intégralité. Nous ne pourrons mesurer l’impact réel de cet épisode de gel que dans les prochaines 24 à 48 heures” s’inquiète Philippe Pellaton. “Je pense sincèrement à tous les vignerons durement atteints par cet épisode de gel sans précédent”, a-t-il insisté lors d’un point presse tenu à Avignon à la maison des vins des côtes-du-Rhône.

Vite lu

Les Grandes Tables à lire ! Les grandes Tables (réseau de restaurants à Marseille, Calais, Clermont-Ferrand) viennent d’éditer un livret titré 10+4. Ce 10+4 relate les trois dernières années  marseillaises d’aventures culinaires et artistiques qui s‘inscrivent dans la continuité de cette entreprise initiée en 2006 : raconter les cuisines dans leurs diversités et leurs actualités.
À Marseille à la Friche Belle-de-Mai, à La Criée Théâtre national et au Zef-scène nationale, à Calais au Channel-scène nationale et enfin à Clermont-Ferrand à La Comédie-scène nationale, les grandes Tables dialoguent avec les lieux culturels où elles sont installées et avec leurs territoires. Elles y conduisent des projets culinaires et y inscrivent la cuisine comme une discipline artistique à part entière, qui s’épanouit dans les conversations avec les autres arts. Ce 10+4 vous permettra tout à la fois de découvrir cette belle enseigne et tout ce que ses équipes ont fait toutes ces années avec la très modeste participation du Grand Pastis. A télécharger ici.

jeremy julien au Culti

Le Matière Brut investit le Culti C’est l’un des événements annoncés de l’été prochain : l’équipe du Matière Brut, conduite par Jérémy Julien, annonce son arrivée au sein même du bar-tabac du Roucas-Blanc (Marseille, 7e arr). Avec un vaste jardin, le Culti jouit d’un magnifique espace pour servir déjeuner et dîners dans une ambiance cool comme les aime Jérémy et en totale adéquation avec son répertoire culinaire. On vous en parle dès que la réouverture des restaurants (au moins des terrasses) sera effective.

Cassis, les volets rouges certifiés vert Arnaud et Cédric sont fiers et heureux d’annoncer le changement d’identité de leur maison : l’hôtel du Joli Bois devient l’hôtel les Volets Rouges – Cassis. Le duo a a profité de l’hiver pour se livrer à de nombreuses rénovations “afin de vous apporter toujours plus de confort, de quiétude dans notre bulle de nature au cœur du parc national des calanques, assurent-ils. Et d’ajouter : – Nous venons d’être certifiés par l’écolabel international Clef Verte, ce qui fait de nous le premier hôtel de Cassis à recevoir un écolabel”. Hôtel Les Volets Rouges – Cassis, D559 – route de la Gineste, 13260 Cassis ; infos au 04 42 01 02 68.