Carnet de cave

Castell-Reynoard, l’union sacrée du vignoble et du potager

Castell-Reynoard

Les uns parleront de vignoble comestible, les autres évoqueront un nouvel acroecosystème mais une chose est sûre : l’expérience conduite au sein même du domaine Castell-Reynoard à la Cadière d’Azur en appellera beaucoup d’autres. Julien Castell lance une expérience de vignoble comestible, “fruit d’une réflexion et d’une prise de conscience des actions négatives de l’Homme sur le vivant. J’ai souhaité installer des maraîchers dans les vignes afin de cultiver en symbiose et ainsi optimiser les parcelles” explique le vigneron qui ouvre ses portes aux pros de la restauration, ce lundi 10 mais 2021. Pour être clair, il s’agit de mêler le potager et la vigne sur la même terre afin que les vertus de certains végétaux profitent à d’autres. Ce cercle de “coopération” entre les légumes, les fruits et la vigne permet de supprimer les produits phytosanitaires tels les engrais, de bannir les insecticides et autres cochonneries qui perturbent la vie microbienne et le développement normal des insectes, indispensables à l’équilibre global.

Grâce aux nouveaux partenariats noués en décembre 2020 avec Bruno Fournier puis Angélique et Jean-Marie, nous allons pouvoir produire une quantité plus sérieuse de fruits et légumes. Mais surtout une impressionnante  diversité, qui va sûrement faire émerger de nouvelles assiettes” explique Julien, à la tête du vignoble Castell-Reynoard depuis 2019. L’idée vise à attirer des cuisiniers en quête de produits sains pour pérenniser l’expérience et contribuer à son développement. D’où la journée portes ouvertes de ce lundi 10 mai 2021 qui présentera les maraîchers participant à cette aventure et permettra de visiter le vignoble. Sans oublier l’inauguration du jardin la Collection des chefs de Bruno, la présentation et dégustation des vins de la propriété et le marché de producteurs pour le déjeuner, animé par des membres du Collège Culinaire de France (Olivier Nesty pour les fromages, le maraîcher Bruno Cayron, les huîtres et moules de Tamaris de Jean-Christophe Giol et la boulangerie Aux Vieux Fours pour le pain).

Castell-Reynoard, laisser parler la terre

Au coeur même de l’appellation bandol, sur les terres de la Cadière d’Azur, le domaine Castell Reynoard se transmet de génération en génération depuis 1855. Fondé par un officier de marine, Henry Reynoard, le domaine a été repris par Julien Castell en 2019. C’est ce dernier qui a amplifié les méthodes culturales et de vinification vers la biodynamie. Avec la même philosophie qui l’anime pour son vignoble comestible, Julien Castell limite au maximum les interventions humaines afin de laisser la vigne s’exprimer en toute liberté et en toute vérité.

Le domaine accueille uniquement sur rendez-vous au 06 08 738 335. Chemin de Touron, 83740 La Cadière-d’Azur.

Vite lu

Marianne Planchais, Sophie Planchais, Loïc Ginet et Thomas Niesor ont imaginé un jeu de société d’ambiance, culturel et stratégique dans l’univers de la pâtisserie. Cette entreprise familiale, basée à Aix-en-Pce, a opté pour l’auto-édition et une fabrication 100% bleu-blanc-rouge. Les joueurs incarnent des pâtissiers formés en France qui s’installent à l’étranger. Leur objectif : faire partie de la crème de la crème des pâtissiers en  confectionnant, avec leurs cartes, des pâtisseries traditionnelles. Le jeu compte 400 questions sur le thème de la pâtisserie dont 100 dédiées aux enfants. babaOrum s’adresse aux amateurs de jeux de société, aux passionnés de pâtisserie, à tous ! Déjà près de 200 jeux ont été pré-commandés sur la plateforme Ulule. Si l’objectif de 300 pré-commandes est atteint, les jeux seront produits en novembre et livrés en décembre. Tous sur Ulule pour précommander le jeu, il est super !

Pizzette l'Isle sur la Sorgue Pizzette et craquante Une adresse pour les sorties entre ados et pour les parents qui veulent faire plaisir à leurs ados. Ici, on accompagne cocktails, vins et bières à l’apéro d’une ribambelle de pizzas à dévorer en égoïste ou à partager. Un apéro très cool avant d’aller au resto ensuite. Les pâtes sont ultra-fines, craquantes et si légères qu’on pourrait en dévorer des dizaines. A tester : la camembert et jambon cru,  la chèvre-miel ou la margherita…
• 19, ave des 4 Otages à l’Isle-sur-la-Sorgue (04 90 95 56 34) et 24, bd Victor-Hugo à Saint-Rémy-de-Provence (04 90 95 80 31)

Association Juris food Les conditions sanitaires le permettant, l’association Juris food organise son premier déjeuner mensuel lundi 28 juin à 12h00. Ce repas sera précédé d’une intervention de maître Marc Bruschi, directeur de l’Institut de droit des assurances à Aix-Marseille université, avocat au barreau de Marseille, sur le thème : “Covid 19 et pertes d’exploitation des restaurateurs”. Pour des questions d’organisation, l’inscription par mail est obligatoire (contact@jurisfood.fr jusqu’au 24 juin). Le déjeuner aura lieu au New Hôtel of Marseille, bd Charles-Livon (7e arr. parking du Pharo). Participation : 29 € par personne, payable sur place par chèque ou CB. Pour tout renseignement complémentaire, Stéphanie Lieutaud au 06 18 03 60 95