Carnet de cave

Castell-Reynoard, l’union sacrée du vignoble et du potager

Castell-Reynoard

Les uns parleront de vignoble comestible, les autres évoqueront un nouvel acroecosystème mais une chose est sûre : l’expérience conduite au sein même du domaine Castell-Reynoard à la Cadière d’Azur en appellera beaucoup d’autres. Julien Castell lance une expérience de vignoble comestible, « fruit d’une réflexion et d’une prise de conscience des actions négatives de l’Homme sur le vivant. J’ai souhaité installer des maraîchers dans les vignes afin de cultiver en symbiose et ainsi optimiser les parcelles » explique le vigneron qui ouvre ses portes aux pros de la restauration, ce lundi 10 mais 2021. Pour être clair, il s’agit de mêler le potager et la vigne sur la même terre afin que les vertus de certains végétaux profitent à d’autres. Ce cercle de « coopération » entre les légumes, les fruits et la vigne permet de supprimer les produits phytosanitaires tels les engrais, de bannir les insecticides et autres cochonneries qui perturbent la vie microbienne et le développement normal des insectes, indispensables à l’équilibre global.

« Grâce aux nouveaux partenariats noués en décembre 2020 avec Bruno Fournier puis Angélique et Jean-Marie, nous allons pouvoir produire une quantité plus sérieuse de fruits et légumes. Mais surtout une impressionnante  diversité, qui va sûrement faire émerger de nouvelles assiettes » explique Julien, à la tête du vignoble Castell-Reynoard depuis 2019. L’idée vise à attirer des cuisiniers en quête de produits sains pour pérenniser l’expérience et contribuer à son développement. D’où la journée portes ouvertes de ce lundi 10 mai 2021 qui présentera les maraîchers participant à cette aventure et permettra de visiter le vignoble. Sans oublier l’inauguration du jardin la Collection des chefs de Bruno, la présentation et dégustation des vins de la propriété et le marché de producteurs pour le déjeuner, animé par des membres du Collège Culinaire de France (Olivier Nesty pour les fromages, le maraîcher Bruno Cayron, les huîtres et moules de Tamaris de Jean-Christophe Giol et la boulangerie Aux Vieux Fours pour le pain).

Castell-Reynoard, laisser parler la terre

Au coeur même de l’appellation bandol, sur les terres de la Cadière d’Azur, le domaine Castell Reynoard se transmet de génération en génération depuis 1855. Fondé par un officier de marine, Henry Reynoard, le domaine a été repris par Julien Castell en 2019. C’est ce dernier qui a amplifié les méthodes culturales et de vinification vers la biodynamie. Avec la même philosophie qui l’anime pour son vignoble comestible, Julien Castell limite au maximum les interventions humaines afin de laisser la vigne s’exprimer en toute liberté et en toute vérité.

Le domaine accueille uniquement sur rendez-vous au 06 08 738 335. Chemin de Touron, 83740 La Cadière-d’Azur.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’Isle-sur-la-Sorgue

Œuf mayonnaise. Le concours du meilleur œuf mayo  du monde s’est tenu à Paris le 14 novembre dernier. Le vauclusien Jérémi Fontin est monté sur la deuxième marche du podium, porté par un œuf fermier bio de gros calibre, cuisson en 8 minutes, « dans de l’eau très salée pour garder un jaune orangé et onctueux » révèle le chef de l’Atelier du Jardin dans le quotidien La Provence. Le grand gagnant 2023 du concours créé par l’Association de sauvegarde de l’œuf mayonnaise (Asom) est la Grande Brasserie de Bastille, à Paris. Pour ceux qui le souhaitent, la recette œuf-mayo de Jérémi Fontin est proposée au restaurant à 8 € les quatre demi-œufs. L’Asom a été créée par feu le chroniqueur gastronomique et fondateur des Guides Lebey, Claude Lebey. Elle a été relancée en 2018 par quatre gastronomes avertis, soucieux de préserver et promouvoir ce monument de la cuisine bistrotière française.
• L’Atelier du Jardin, 34, avenue de l’Égalité,  84800, l’Isle-sur-la-Sorgue.

Guide Fooding

Le nouveau Guide Fooding, édition 2023, qui sera disponible, partout en France, dès ce jeudi 17 novembre, dévoile son palmarès. A Marseille, le titre de meilleur Sophistroquet est attribué à Regain (Sarah Chougnet-Strudel et Lucien Salomon) et le titre de Meilleur esprit d’équipe échoit au restaurant l’Idéal (Julia Sammut, Aurélien Baron et Jérémy Nguyen).

Abonne-toi à la newsletter

Suis-nous sur les réseaux