Carnet de cave

L’Or de Line, la conviction de la parole aux actes

Gérard JacuminDe la parole aux actes. Gérard Jacumin est un vigneron engagé ; depuis 2010, il fait partie du groupe national de recherche Ecophyto, issu du Grenelle de l’Environnement, et dont l’objectif est de diminuer de moitié les traitements phytosanitaires dans les cultures d’ici 2018. A la tête du domaine l’Or de Line à Châteauneuf-du-Pape depuis 2007, il met en oeuvre au quotidien ses convictions. Son domaine familial couvre 9 hectares « à peine » mais regroupe 15 parcelles (Palestor, Bois-Dauphin), pour une douzaine de cépages différents. « Il s’agit d’un vignoble familial avec des vignes dépassant pour certaines les 80 ans (grenache noir) mais aussi des vignes plus jeunes (comme le bourboulenc blanc par exemple qui a une quinzaine d’années). Le domaine compte 4 vins issus de son exploitation : deux rouges, un blanc et un rosé. Le rosé ne jouit pas de l’AOC châteauneuf-du- pape car la parcelle de vignes est à la frontière du territoire » explique-t-il. Tout en s’appuyant sur les principes qui régissent l’agriculture durable, Jacumin explique volontiers pourquoi il limite sa consommation d’électricité, il soutient le club de krav maga local et s’investit pour aider au financement de la maison de retraite locale. Via sa société de négoce, il aide ses copains à exporter et vit en harmonie dans le monde qu’il occupe. Tout comme l’homme, les vins de l’Or de Line méritent toutes les louanges : le millésime 2014 en rouge est élégant (syrah) et affiche une belle complexité aromatique. Au nez de fraise ultra mûre succède une bouche aux notes épicées, une belle structure et une louable fraîcheur sur l’attaque. Ce vin aux tanins doux et profonds fera merveille aux côtés de plats classiques de la cuisine provençale locale (daube de sanglier, gibiers). Un coup de coeur de l’équipe.

Dom. l’Or de Line, 28, rue Porte rouge, route de Sorgues, 84230 Châteauneuf-du-Pape ; infos au 04 90 83 74 03.

L’Isle-sur-la-Sorgue

Œuf mayonnaise. Le concours du meilleur œuf mayo  du monde s’est tenu à Paris le 14 novembre dernier. Le vauclusien Jérémi Fontin est monté sur la deuxième marche du podium, porté par un œuf fermier bio de gros calibre, cuisson en 8 minutes, « dans de l’eau très salée pour garder un jaune orangé et onctueux » révèle le chef de l’Atelier du Jardin dans le quotidien La Provence. Le grand gagnant 2023 du concours créé par l’Association de sauvegarde de l’œuf mayonnaise (Asom) est la Grande Brasserie de Bastille, à Paris. Pour ceux qui le souhaitent, la recette œuf-mayo de Jérémi Fontin est proposée au restaurant à 8 € les quatre demi-œufs. L’Asom a été créée par feu le chroniqueur gastronomique et fondateur des Guides Lebey, Claude Lebey. Elle a été relancée en 2018 par quatre gastronomes avertis, soucieux de préserver et promouvoir ce monument de la cuisine bistrotière française.
• L’Atelier du Jardin, 34, avenue de l’Égalité,  84800, l’Isle-sur-la-Sorgue.

Guide Fooding

Le nouveau Guide Fooding, édition 2023, qui sera disponible, partout en France, dès ce jeudi 17 novembre, dévoile son palmarès. A Marseille, le titre de meilleur Sophistroquet est attribué à Regain (Sarah Chougnet-Strudel et Lucien Salomon) et le titre de Meilleur esprit d’équipe échoit au restaurant l’Idéal (Julia Sammut, Aurélien Baron et Jérémy Nguyen).

Abonne-toi à la newsletter

Suis-nous sur les réseaux