En direct du marché Magazine

Le Grand latin vendu, Olivier Luisetti succède à J.-P. Russo

collage grand latinLa signature a pris du retard, beaucoup de retard mais Olivier Luisetti, 34 ans, espère bien ouvrir le Grand latin à la mi-mai, “si tout est OK” selon ses propres termes. Cet ancien du Bouchon provençal (place aux Huiles), veut “renouer avec le bistrot et le décor bistrot”. Pour ce faire, des travaux de peinture, la fermeture de la cuisine à mi-hauteur, le changement total de mobilier au profit de tables traditionnelles (pieds en fonte et plateaux de bois) et chaises bistrot est annoncé. L’ancien chef du Grand latin, Christophe Roubeau ne participera pas à l’aventure ; c’est Maxime Patez qui lui succède. Ce chef né à Troyes, connu à Marseille, a aussi travaillé à Lausanne en Suisse.

Le restaurant, inauguré par Jean-Pierre Russo en 1989,  couvre à ce jour 190 mètres carrés pour une centaine de places assises ; “des toilettes adaptées à l’accueil des handicapés seront réaménagées” selon le nouveau propriétaire. Sur les murs, quelques ardoises donneront le ton : des burgers (à la daube provençale, aux filets de sardine tapenade, au beaufort-bacon) figureront en tête des propositions. Des salades type niçoise, Caesar ou aux poivrons marinés et anchois sont à l’étude. Le pavé de cabillaud au jus de figatelli , des tartares devraient compléter l’offre : “Je veux que Maxime Patez apporte sa touche et imprime aussi son style”, assure Olivier Luisetti. L’équipe au total devrait compter une huitaine de personnes. Enfin, côté tarifs, même si rien n’est encore figé, on s’oriente vers une formule déjeuner aux environs de 17 € et une carte de 30 à 40 €.

27, rue Sainte, Marseille 1er ; 04 91 54 08 27.

Vite lu

Marianne Planchais, Sophie Planchais, Loïc Ginet et Thomas Niesor ont imaginé un jeu de société d’ambiance, culturel et stratégique dans l’univers de la pâtisserie. Cette entreprise familiale, basée à Aix-en-Pce, a opté pour l’auto-édition et une fabrication 100% bleu-blanc-rouge. Les joueurs incarnent des pâtissiers formés en France qui s’installent à l’étranger. Leur objectif : faire partie de la crème de la crème des pâtissiers en  confectionnant, avec leurs cartes, des pâtisseries traditionnelles. Le jeu compte 400 questions sur le thème de la pâtisserie dont 100 dédiées aux enfants. babaOrum s’adresse aux amateurs de jeux de société, aux passionnés de pâtisserie, à tous ! Déjà près de 200 jeux ont été pré-commandés sur la plateforme Ulule. Si l’objectif de 300 pré-commandes est atteint, les jeux seront produits en novembre et livrés en décembre. Tous sur Ulule pour précommander le jeu, il est super !

Pizzette l'Isle sur la Sorgue Pizzette et craquante Une adresse pour les sorties entre ados et pour les parents qui veulent faire plaisir à leurs ados. Ici, on accompagne cocktails, vins et bières à l’apéro d’une ribambelle de pizzas à dévorer en égoïste ou à partager. Un apéro très cool avant d’aller au resto ensuite. Les pâtes sont ultra-fines, craquantes et si légères qu’on pourrait en dévorer des dizaines. A tester : la camembert et jambon cru,  la chèvre-miel ou la margherita…
• 19, ave des 4 Otages à l’Isle-sur-la-Sorgue (04 90 95 56 34) et 24, bd Victor-Hugo à Saint-Rémy-de-Provence (04 90 95 80 31)