Marseille

► Dîner des mécènes. Pour financer la rénovation de sa statue monumentale, la basilique  de Notre-Dame de la Garde annonce la tenue de plusieurs « Dîners des mécènes » afin de soutenir financièrement cette campagne de travaux. Programme de la soirée : visite privée de la basilique de 19h à 20h + dîner bouillabaisse autour d’une seule grande table de 50 personnes de 20h30 à 23h sur la terrasse des ex-voto avec vue sur le ville (dîner au Restaurant en cas de mauvais temps). Tarif : 100 € TTC – hors boisson. Sur le prix du dîner, 35 € sont reversés à la basilique pour la rénovation de la statue, cette sommes est éligible à un reçu fiscal pour déduction d’impôts. Uniquement sur réservation pour 50 personnes. Caution bancaire demandée de 65 € TTC par personne, annulation gratuite 48 heures à l’avance.
• Réservations : www.lerestaurant-ndg.fr
Deux dates disponibles pour le moment : jeudi 6 juin et jeudi 4 juillet
Pour vos dons à la basilique en vue de sa restauration, cliquer ici

 

Cavaillon

Festival Confit ! 2024 en vue.- La 2e édition du festival confit ! de La Garance (scène nationale de Cavaillon) se déroulera du mercredi 22 au dimanche 26 mai 2024. Le temps d’une semaine, Chloé Tournier et toute l’équipe de la Garance, convient tous les publics à un festival de rencontres et de convivialité hors des sentiers habituels du théâtre. Autour de spectacles et d’expériences inédites, ici inspirées de la Provence de Giono ou là du Liban d’Hiba Najem – une artiste à découvrir d’urgence – tous les sens et les arts sont sollicités : le regard, l’ouïe, la poésie, l’odorat, le goût et le toucher. Cette année, ce sont 4 femmes qui s’emparent du vivant sous toutes ses formes et vont au contact du territoire et des publics à l’image de Vivantes la création portée par la compagnie BRUMES, ou de la randonnée-spectacle de Clara Hédouin « Que ma joie demeure », avec le regard complice du chef Emmanuel Perrodin.
Inscriptions ici.

Suis-nous sur les réseaux

Marseille

Street food festival #4.- Pour cette année olympique, le Street food festival mettra à l’honneur les cuisines du monde. Durant trois jours, près de 50 restaurateurs, artisans de bouche, glaciers, vignerons et brasseurs exerçant tous dans les Bouches-du-Rhône vous feront voyager sur les 5 continents en profitant d’une vue imprenable sur la Méditerranée. Comme en 2023, une programmation musicale sera proposée durant les trois soirées, avec un point d’orgue le vendredi 14 juin pour une programmation exceptionnelle orchestrée par Radio Star. Le Street food festival entre dans la programmation de Marseille Provence Gastronomie imaginée par Provence Tourisme, sous l’impulsion du Département des Bouches-du-Rhône et de la Métropole Aix-Marseille-Provence. Pour limiter les files d’attente sur les stands, les paiements sur l’ensemble du festival se feront uniquement par l’intermédiaire d’une carte bancaire ou d’une carte cashless.
Esplanade de la Major (Marseille, 2e arr.), les 13, 14 et 15 juin de 17h à 1h.

Carnet de cave

Jean-Claude Pellegrin, commandeur du Mérite agricole

Jean-Claude Pellegrin lors de la cérémonie chez The Camp à Aix

Il a été chevalier puis officier, le voici désormais commandeur. C’est lors d’une cérémonie empreinte d’émotion, que s’est déroulée, ce 21 novembre dernier, la remise de médaille de commandeur du Mérite agricole à Jean-Claude Pellegrin, actuel président de l’Interprofession des vins IGP du Sud-Est. La réunion s’est tenue chez the Camp, haut-lieu de la tech et de l’innovation positive, à Aix. Jean-Claude Pellegrin a reçu sa médaille des mains d’un autre commandeur, Denis Verdier, pour qui « le mérite agricole c’est un peu la Légion d’honneur des paysans ».
Etaient présentes quelque 200 personnes parmi lesquelles élus, amis, famille et représentants du monde viti-vinicole venus de huit départements (Gard, Gironde, Paris notamment) et même d’Italie. « J’ai voulu que ce soit un moment de partage et de convivialité entre nous » a lancé Pellegrin, en accueillant chacun.

Jean-Claude Pellegrin ému aux larmes

Vigneron coopérateur devenu très tôt militant aux Jeunes Agriculteurs 13, Jean-Claude Pellegrin est un militant syndical, « un militant de la vie » a-t-il dit. « Tu as passé une vie au service des autres, ta franchise n’est pas une brutalité car tu as toujours eu un comportement constructif, et tous ceux qui ont croisé ta route ont saisi ton sens de l’esprit collectif. Dans tous tes combats, je dis bien tous tes combats, tu forces l’admiration de tous » lui a adressé fraternellement Denis Verdier, dont le propos a été unanimement apprécié.

« Je ne sais pas si j’arriverai au bout » a complété Jean-Claude Pellegrin, dès le début de son discours teinté d’humour mais d’une puissante émotion. « Le collectif l’intérêt général ont été et sont mes seules préoccupations ; je reçois cette décoration avec humilité et bonheur et je ne sais pas si vous avez mesuré l’importance de ce que me procure au quotidien votre accompagnement dans cette période si compliquée. Merci du fond du cœur, sans vous je ne serais rien » s’est confié le récipiendaire. A plusieurs reprises, la gorge serrée, les larmes aux yeux, ont obligé Jean-Claude Pellegrin à s’interrompre. A plusieurs reprises, porté par les applaudissements, il a repris parole et lancé quelques phrases qui en disent long sur son caractère obstiné et généreux : – Dans une vie, ce n’est pas la durée qui compte, c’est le contenu, a-t-il notamment assuré. Et de conclure : – Dans la vie, on vient avec rien et on se bat pour tout… Et puis un jour on laisse tout ».

Une vie consacrée à la chose commune

1995 : il devient président de la Fédération des caves coopératives des Bouches-du-Rhône et rejoint la confédération des Caves coopératives de France

2004, déjà actif au sein de l Fédération Intermed, il milite pour un vin de pays de masse qui fasse écho aux Vins de pays d’Oc

2008, il initie la création de l’interprofession InterVins Sud-Est.

2009, il devient trésorier de la confédération des vins de pays de France qui deviendra la confédération des vins IGP en 2011.

2010, il initie la section viticole de la chambre d’Agriculture des Bouches-du-Rhône. Il en deviendra président.

2012, présidence de l’interprofession Intervins Sud-Est.

2014, il entre au Conseil spécialisé vin de FranceAgriMer où il siège encore à ce jour.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.