Marseille

► Soirée raclette à Notre-Dame-de-la-Garde Pour contribuer au financement des gros travaux d’entretien de la basilique, le père Espinosa, recteur du sanctuaire, et l’équipe qui gère le Restaurant, ont eu l’idée d’organiser des dîners dont l’intégralité des bénéfices est reversée à l’entretien du site. Chaque soirée débute à 19h par une visite privée de la crypte et de la basilique suivie, à 20 heures, d’un apéritif, puis du dîner (50 € par personne). Pour répondre aux morsures du froid hivernal, une soirée raclette est organisée le jeudi 7 mars en partenariat avec la fromagerie La Meulerie. Le dîner fondant et délicieusement parfumé sera servi sur une seule et longue table unique. Bonne humeur garantie.
• Pour la soirée raclette du 7 mars, s’inscrire ici.

Suis-nous sur les réseaux

Solidarité

► Dîners Sans Fourchette Le concept des dîners Sans Fourchette a été développé au profit des personnes victimes de troubles de la mémoire, des victimes d’Alzheimer, de sclérose en plaques ou de Parkinson. Dans l’évolution de leur pathologie, beaucoup de malades ne parviennent plus à se servir de leurs couverts et en viennent au geste premier, celui qui consiste à pincer l’aliment entre le pouce et l’index pour le porter à la bouche. Les malades ont aussi le droit de se régaler, d’aller au restaurant, de sortir, de rencontrer l’autre et de partager leur joie ; avec ces dîners, c’est le restaurant qui doit s’adapter à eux. Participer aux Dîners Sans Fourchette c’est contribuer à faire vivre l’association Mémoire et Santé qui les organise… pour sortir de l’isolement.
• À Paris le mercredi 28 février école de Paris des métiers de la table et le 6 mars ; à Toulon au lycée Anne-Sophie Pic le mercredi 13 mars : à Marseille le mardi 19 mars au lycée hôtelier J.-P.-Passédat ; à Sisteron le jeudi 21 mars à l’école hôtelière et le mercredi 3 avril à Marseille au restaurant Le République.

Carnet de cave

La Mamette présente ses liqueurs aux couleurs de la Provence

Louis Hérail (les Vins Haute-Couture) commercialise les spiritueux de Victor (à d.) et Lucas (la Mamette)
Louis Hérail (les Vins Haute-Couture) commercialise les spiritueux de Victor (à d.) et Lucas (la Mamette)

Une histoire de famille, des copains, deux associés… Tous les ingrédients sont réunis pour raconter la belle aventure d’une gamme de nouvelles liqueurs aux accents très provençaux. Aux origines de l’histoire, il faut aller chercher Victor Nys et Luc Lambert qui ont fondé la Mamette, petite entreprise née à Eguilles,  baptisée du surnom affectueux de la grand-mère de Victor. « En 2021, nous avons commercialisé un premier apéro sur la base d’une recette de ma grand-mère, un mélange de rosé, de blanc et d’une infusion d’agrumes« , raconte Victor Nys.

Un nez de tradition, une bouche de modernité, le produit plaît et Lucas convainc son associé de lancer en 2023 un gin, à base de 27 botaniques provençales, un breuvage « très aromatique à la façon d’une chartreuse« . Une gamme complétée par l’Ambroisie, liqueur à 42 degrés, qui séduira les amateurs de génépi-absinthe et chartreuse : – Ce spiritueux est élaboré à partir de 31 plantes provençales sur une note finale fruitée de cassis et myrtille », analyse Victor Nys pour qui l’Ambroisie, pauvre en sucre, est devenue un ingrédient parfait des recettes de cocktails.

La gamme des liqueurs de la Mamette

« Le marché des alcools évolue très rapidement et le sans alcool gagne des parts de marché. Si notre gamme doit s’élargir, nous irons nous aussi vers le sans alcool »

Victor Nys

Pour l’équipe de la Mamette, l’année 2024 sera celle du lancement d’un triptyque : le Menthe Marius, le Citron César et le Basilic Fanny. « De Lyon  à Montpellier, chaque région à ses liqueurs de menthe » assurent Lucas et Victor qui ont associé la lavande à la menthe ou le romarin au citron pour insister sur l’origine provençale de la recette. « Nous procédons par macération pour exarcerber les arômes floraux et botaniques des recettes qui sont sucrées à 10% seulement ». Pour le lancement et la commercialisation de cette collection, l’équipe de La Mamette s’est associée à Louis et Hélène Hérail, fondateurs des Vins Haute-Couture qui ont leur vitrine sur les contreforts du Panier avec un choix en vins locaux assortis d’une gamme d’épicerie fine à vocation apéritive.

Portant un regard lucide sur la baisse en volume de la consommation d’alcools, les deux associés de La Mamette sont catégoriques : – Certes le marché est orienté à la baisse mais la demande en qualité s’accroît et les clients préfèrent consommer une bouteille d’un bon vin plutôt qu’un vin entrée de gamme médiocre ». En revanche, le marché du cocktail et des spiritueux peu alcoolisés, lui, se porte à merveille… De quoi envisager les douze prochains mois avec confiance !

Les Vins Haute-Couture, 40, rue Saint-Jean, Marseille 2e arr. ; Menthe Marius, Citron César et Basilic Fanny, 28 € la bouteille de 70 cl.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.