Carnet de cave

Dom. de l’Olivette, bandol rouge 2016 : la tradition selon Jean-Luc Dumoutier

dumoutier

Ce sont les aboiements des quatre chiens – deux appartenant à Jean-Luc Dumoutier, le propriétaire, deux à Yves Perga, son maître de chai – qui salueront votre arrivée au domaine et troubleront la vie paisible de ce petit hameau, constitué par une grappe de bâtisses anciennes et un pigeonnier, qui servait de réserve d’eau à l’époque où le Canal de Provence n’existait pas. Ancien équipementier dans l’automobile, Jean-Luc Dumoutier a quitté le Mans pour s’installer définitivement à l’Olivette en 2005. Borné par Le Castellet et la Cadière d’Azur, le domaine couvre 55 hectares en appellation Bandol, essentiellement dans la zone du Castellet, avec quelques parcelles sur les communes du Beausset et de Saint-Cyr ; ce qui en fait l’un des plus « gros » domaines de l’appellation sur lequel veille la même famille depuis 200 ans.
On ne peut plus traditionnelle, la culture de la vigne se fait dans le respect de l’environnement : interventions raisonnées sur la fertilité biologique du sol, amendements naturels, pas de désherbants chimiques ni pesticides et les vendanges sont faites à la main. Le rouge 2016 est élaboré avec du mourvèdre ultra majoritaire (80%), du grenache (15%), du carignan et de la syrah. A la dégustation, ce vin typique des bandols offre des arômes de fruits rouges bien mûrs, de réglisse, d’humus sous-bois et d’épices. La bouche est pleine, longue et persistante soutenue par une belle structure. Les tanins fins et soyeux en font un compagnon idéal des daubes, faisans en sauce, lièvres aux champignons. On le servira à 16°C sur des pièces de bœuf à la braise où « il s’exprimera pleinement » assure Jean-Luc Dumoutier.

Domaine de l’Olivette, 519, chemin de l’Olivette – le Brulât – 83330 Le Castelet ; infos au 04 94 98 58 85. Bandol rouge tradition 2016, prix départ cave : 21,50 €. En vente à la propriété et chez les cavistes.

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter

Suis-nous sur les réseaux

Vite lu

Le Val labellisé. Avec l’aide du conservatoire méditerranéen, le maire de la commune du Val dans le Var, Jérémy Guiliano, vient de lancer un programme de préservation du Boussarlu, une variété endémique d’oliviers menacée de disparition. Pour un montant de 4 000 €, en plus de fonds européens, le maire veut reconnecter sa population avec ses oliviers et relancer toute une filière. Et pour commencer, le Val vient d’être labellisé « commune oléicole de France ».

(Encore) un nouveau directeur aux Roches Blanches. Comme chaque année, l’hôtel restaurant cassidain présente son nouveau directeur. Il s’agit d’Emmanuel Blanchemanche qui a quitté la direction du domaine de Verchant, près de Montpellier, pour Cassis. « Je suis très heureux de me lancer dans ce nouveau projet de vie, de  surcroît dans cet environnement exceptionnel. Pouvoir écrire un nouveau chapitre pour ce lieu mythique est un privilège et j’ai suivi les conseils de Winston Churchill, qui a résidé aux Roches Blanches : pour s’améliorer, il faut changer. Donc, pour être parfait, il faut avoir changé souvent ». Il n’est pas sûr que dans l’hôtellerie et la restauration ces changements perpétuels soient très rassurants pour les clients.

Sébastien Sanjou au château Mentone. Le chef varois rejoint pour l’été le domaine viticole de Mentone et y ouvre « la Table de Mentone ». Dès les beaux jours arrivés, la table est dressée en extérieur, face au vignoble et aux forêts qui le bordent. La ferme-auberge promet de conjuguer convivialité et partage avec des menus d’esprit provençal composés avec les légumes et herbes fraîches du potager, les fruits des vergers, olives de l’oliveraie du domaine et les œufs du poulailler. Viandes et volailles, fromages et charcuteries sont, eux, issus de producteurs locaux. Les vins de la propriété, classés Côtes de Provence bio, accompagnent les menus. En mai et juin, ouverture du mercredi au dimanche au déjeuner et du mercredi au samedi au dîner.
Château Mentone, 401, chemin de Mentone, 83510 Saint-Antonin du Var ; infos au 04 94 04 42 00.