Carnet de cave

Dom. de l’Olivette, bandol rouge 2016 : la tradition selon Jean-Luc Dumoutier

dumoutier

Ce sont les aboiements des quatre chiens – deux appartenant à Jean-Luc Dumoutier, le propriétaire, deux à Yves Perga, son maître de chai – qui salueront votre arrivée au domaine et troubleront la vie paisible de ce petit hameau, constitué par une grappe de bâtisses anciennes et un pigeonnier, qui servait de réserve d’eau à l’époque où le Canal de Provence n’existait pas. Ancien équipementier dans l’automobile, Jean-Luc Dumoutier a quitté le Mans pour s’installer définitivement à l’Olivette en 2005. Borné par Le Castellet et la Cadière d’Azur, le domaine couvre 55 hectares en appellation Bandol, essentiellement dans la zone du Castellet, avec quelques parcelles sur les communes du Beausset et de Saint-Cyr ; ce qui en fait l’un des plus “gros” domaines de l’appellation sur lequel veille la même famille depuis 200 ans.
On ne peut plus traditionnelle, la culture de la vigne se fait dans le respect de l’environnement : interventions raisonnées sur la fertilité biologique du sol, amendements naturels, pas de désherbants chimiques ni pesticides et les vendanges sont faites à la main. Le rouge 2016 est élaboré avec du mourvèdre ultra majoritaire (80%), du grenache (15%), du carignan et de la syrah. A la dégustation, ce vin typique des bandols offre des arômes de fruits rouges bien mûrs, de réglisse, d’humus sous-bois et d’épices. La bouche est pleine, longue et persistante soutenue par une belle structure. Les tanins fins et soyeux en font un compagnon idéal des daubes, faisans en sauce, lièvres aux champignons. On le servira à 16°C sur des pièces de bœuf à la braise où “il s’exprimera pleinement” assure Jean-Luc Dumoutier.

Domaine de l’Olivette, 519, chemin de l’Olivette – le Brulât – 83330 Le Castelet ; infos au 04 94 98 58 85. Bandol rouge tradition 2016, prix départ cave : 21,50 €. En vente à la propriété et chez les cavistes.

Numa Muller chez Madame Jeanne Longtemps annoncée et attendue, l'arrivée de Numa Muller chez Madame Jeanne, le restaurant de la Maison Buon, rue Grignan (6e arr) est officielle. Le chef a pris possession de la cuisine et propose pêle-mêle une tête de thon de ligne, un loup-concombre compressé et abricot fermenté-lait ribot et chips de riz-seiche, un thon et abricot au sel-herbes et fleurs du littoral et huile de feuilles de figuier eau de concombre. A suivre, 86, rue Grignan, Marseille 1er ; infos au 04 86 26 54 16.