Carnet de cave

Notre-Cave-du-Mont débouche les 4 vins de la rentrée

Notre-Cave-du-Mont

C’est la rentrée ! Le mois de septembre sonne la fin de la récré et le début des foires aux vins. A l’heure où beaucoup vous encouragent à arpenter les supermarchés, nous, nous sommes allés à la rencontre de Notre-Cave-du-Mont, l’une des caves à vins les plus cools, à l’écoute des conseils de David Roume, connu pour être un Avinturier de la découverte…

“La cave est née voilà 5 ans”, explique David, sommelier-conseil, qui a exercé pendant 18 ans dans le secteur du transport avant de se livrer corps et âme à sa passion. David s’est associé dans l’aventure avec Eric Laurans qui, fuyant l’univers de la finance, a rencontré son compère et associé à l’université du vin de Suze-la-Rousse. “Nous proposons quelque 500 références de vins et spiritueux, poursuit David Roume. Ici, nous ne raisonnons ni en marques ni en appellations. On s’efforce de dénicher et découvrir des vins qui reflètent le caractère de leur vigneron. Peu importe les AOC, IGP ou vins de France, nos vins doivent avant tout être bons et vertueux”. Une exigence qui se retrouve sur les étagères où 90% des quilles affichent des labels bio ou biodynamiques, parmi lesquels beaucoup de vins nature “droits et pas déviants”

“Peu importe l’appellation ou l’IGP, il faut que ce soit bon et vertueux”

David Roume, Notre-Cave-du-Mont

Et le commerçant de Notre-Cave-du-Mont  d’expliquer qu’il sélectionne et goûte d’abord : – On parle prix et tarifs ensuite” sourit-il. Reconnaissant volontiers que la période Covid-19 et confinement ont profité aux enseignes de proximité, le sommelier-conseil de Notre-Cave-du-Mont prévient ceux qui seraient tentés d’aller en grande distribution pour les foires aux vins : – Beaucoup de clients sont persuadés de faire des affaires mais il faut oublier le prix et avoir le réflexe rapport qualité-prix, dit l’Avinturier. Attention à certains vignerons qui fabriquent des cuvées, souvent bâclées, exprès pour les foires aux vins de supermarchés. Ça a le nom du vigneron, la couleur du domaine mais le vin n’est pas à la hauteur”.

La sélection en 4 temps
Château de la Selve, IGP Coteaux de l’Ardèche, Beaulieu rouge 2016. “Un vin biodynamique issu d’une petite propriété du Sud Ardèche. C’est un vigneron que j’apprécie pour son travail sur l’équilibre. Le cinsault apporte de la fraîcheur, le cabernet-sauvignon de la puissance et le grenache du fruit et de la gourmandise. L’élevage en amphores lui confère de la puissance et arrondit les tanins”.
Avec qui ? Une tablée de copains qui partageront une bonne grillade, un vin de gastronomie, un vin d’hiver pour accompagner des préparations cuites à la cheminée.
Prix ? 15 €

Terres de Roa, cuvée “Dans l’absolu”, AOP saint-pourçain, blanc 2019. “Ce domaine a quitté le chemin de la coopérative voilà une dizaine d’années grâce à Lorène qui a repris les rênes du domaines, après son papa. ROA est l’acronyme de Raisins – Organics et Attitude, ce vin bio est élaboré à base du cépage endogène de l’appellation le tressalier et du chardonnay, proximité avec Mâcon oblige… Ce vin bio incarne la définition même de minéralité”.
Avec qui ? A réserver aux amateurs de pierre à fusil, pierre mouillée et silex. Un vin servi à 8-10°C qui sera parfait pour accompagner coquillages et crustacés et des poissons de Méditerranée.
Prix ? 13 €

Domaine de Saumarez, cuvée S’ blanc 2019. “Non loin du village de Murviel-les-Montpellier à un quart d’heure de la préfecture de l’Hérault, Robin Williamson a trouvé le terroir ou ses cépages trouveraient leur meilleure expression. Robin n’est pas issu du sérail, il a créé ce domaine avec 3 hectares et Saumarez en couvre désormais 10, douze ans plus tard. Il a appris le vin, souvent par empirisme, en se demandant toujours ce que son travail pouvait apporter à la vigne et au vin. Robin a renoncé à labourer puisque, affirme-t-il, personne ne lui a expliqué à quoi ça servait ! C’est quelqu’un de très humble, toujours inquiet de l’avis de ses clients. Ce vin est issu d’un assemblage grenache blanc, marsanne et roussane, des cépages aromatiques aux notes salines et iodées. Il offre quelques pointes d’agrumes et de pamplemousse. C’est un vin surprenant, jamais acide”.
Avec qui pour quoi ? Un vin plaisant qui escortera des plat gras comme les panisses ou le saumon. Un très bon partenaire pour l’apéritif, le type même du vin “au cas où” quelqu’un débarquerait sans prévenir…
Prix ? 11 €

La chapelle Saint-Bacchi, à Jouques, cuvée Glou Glou rouge 2019. “Christian Valensini propose un vin rouge nature 100% carignan sous la bannière vin de France. C’est un personnage très décalé, peu porté sur les assemblages, ayant décidé de ne travailler que des vins en monocépage. Dans le droit fil de son travail, il vient de planter les cépages sangiovese et tempranillo, des cépages on ne peut plus sudistes. Christian a pris la suite de son père qui faisait des céréales et du vin. Il a décidé de mettre l’accent sur la viticulture pour notre plus grand plaisir”.
Avec qui ? C’est un vin qu’on boit avec des potes, un vin pour trinquer comme ça, tant qu’il y en a. Dans l’esprit des vins primeurs.
Prix ? 10 €

Notre-Cave-du-Mont, 10, rue de Lodi, Marseille 6e arr. Infos au 09 83 69 64 34

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vienne, capitale impériale

Semaine autrichienne au café de la Banque A l’occasion de la Fête nationale autrichienne le 26 octobre prochain, le Café de la Banque - le plus viennois des cafés marseillais - organise en partenariat avec le Consulat honoraire et sous le parrainage de Son Excellence Michael Linhart ambassadeur d’Autriche en France, une semaine culinaire dédiée aux plats traditionnels autrichiens. Du lundi 25 au vendredi 29 octobre, le Café de la Banque proposera, chaque jour, un plat et un dessert autrichiens différents accompagnés de pains autrichiens (grâce à la boulangerie Backwelt Pilz), de bières ou de vins autrichiens (avec Vini Cultura Austriae). Pour préparer au mieux cette semaine exceptionnelle, le chef cuisinier de l’ambassade d’Autriche à Paris, Patrick Viaene, sera l’invité exceptionnel de la famille Lafargue, afin de transmettre ses recettes et son savoir-faire à la brigade du Café de la Banque.
► Menus, lundi 25 octobre : goulache de bœuf et boulettes en serviette, Tarte « Sacher » ; mardi 26 octobre, fête nationale autrichienne : rôti de porc et boulettes de pommes de terre, gâteau viennois au chocolat ; mercredi 27 octobre : escalope viennoise et pommes de terre persillées, strudel aux pommes ; Jeudi 28 octobre : pointe de culotte de bœuf sauce raifort, crêpe épaisse à la confiture de prunes
Vendredi 29 octobre : goulache de veau et tarte Sacher.
Le Café de la Banque, 24 bd Paul-Peytral, 6e arr., infos au 04 91 33 35 07
Consul honoraire d’Autriche, 58, rue Grignan (Marseille, 1er arr.), infos au 06 42 14 85 58

Abonnez-vous à notre newsletter

15e Fête des saveurs d’automne 100 % Ventoux Dimanche 24 octobre à Sault, de 9h à 18h sur le site arboré de la Promenade se tient la fête des saveurs d’automne, l’un des plus importants marchés de producteurs du Vaucluse ; les produits proposés y sont 100% Ventoux ! Cette 15e édition permet de préparer un hiver savoureux et gourmand. A noter cette année la présence de nouvelles propositions comme les jus de grenades (Malaucène) ou les plants de lavandes bio de Aude (Sault), sans oublier les fromages de chèvres du plateau d’Albion.
Toute la journée à partir de 9h, stands de vente directe des agriculteurs, viticulteurs et artisans du massif, espace livres avec des ouvrages sur le Ventoux et la cuisine méditerranéenne, espace ludique autour des fruits et légumes animé par Interfel, tables pique-nique mises à disposition du public pour déguster les produits gourmands du marché. À 15h et 16h : découverte de la nougaterie Boyer, visite commentée de 40 min. Infos auprès de l'office de tourisme Ventoux Sud à Sault, au 04 90 64 01 21.

Le Bar des Amis à la Vieille Chapelle à Marseille accueille en cuisine le chef argentin Santiago Fuego ; allez-y au déjeuner, vous ne le regretterez pas ! Ces mois d'automne sont bien remplis pour le BDA qui a la joie de renouer avec ses apéros musicaux, ses brunches gourmands et rendez-vous divers. Le 30 octobre, le BDA nous emmène sur la Côte Atlantique avec DJ Marmouille (fameux dj résident de la Coorniche), Captain Daney et Doc Zen pour une sélection food garantie Sud-Ouest. Réservations au 04 91 96 17 62 ou 06 51 97 28 28

Juris Food Lundi 8 novembre, l'association recevra un représentant de l'UMIH des Bouches-du-Rhône qui interviendra sur les questions liées au recrutement dans les métiers de la restauration et de l'hôtellerie. Participation au déjeuner : 29 €. Inscription par mail obligatoire à smlorganisation@gmail.com Le déjeuner aura lieu au New Hôtel of Marseille (bd Charles-Livon, 7e arr, parking du Pharo). Infos auprès de Stéphanie Lieutaud au 06 18 03 60 95