Restaurants en Provence

Une soirée chez Jeannot au Vallon des Auffes

pizzeria-chez-jeannotAlphonse Mounier, que le Vallon avait rebaptisé Fonfon, et son cousin Jeannot se disaient bonjour par la fenêtre chaque matin. Tantôt l’un, tantôt l’autre, parcourait les quelques mètres qui séparaient le temple de la bouillabaisse du panthéon de la pizza, pour s’embrasser. Alexandre et Peggy Pinna, neveux de feu Alphonse, ont racheté la pizzéria pour la garder dans le giron familial. Chez eux, on défend la tradition. La bouillabaisse dans une ambiance raffinée sur une rive du port, la pizza et les supions dans une déco sixties en face. Chez Jeannot, on continue à servir des pizze (aux gros anchois de Cantabrie, aux aubergines confites-parmesan et roquette, à l’emmental-jambon de Parme Levoni et stracciatella sortie du four) mais c’est sur la carte des viandes qu’il faudra s’attarder. Préparées sur place par deux bouchers auréolés du titre de Meilleurs Ouvriers de France boucherie, les artisans proposent un boeuf d’origine Limousin revendiquée. Le Belino, de fines tranches de viande roulées aux cèpes et brousse présentées en brochettes au foie gras se résume en un mot : exceptionnel. Les chairs d’une extrême tendreté invitent à la gourmandise tout comme le “patapouf” du Vallon, 300g de viande grossièrement hachée aux figues et noix-rôtis au four en crépine. Magique. On aurait pu choisir une écrasée de pommes de terre ou des frites pour accompagner ces viandes rares mais la salade était tentante. Le mélange de jeunes pousses est “coiffé” de quelques tagliatelles de carottes râpées, arrosé d’une vinaigrette aillée et très équilibrée. Crumble aux pommes, castel, tarte au citron… les classiques pâtissiers signés de l’ami de la maison, le traiteur Marrou, trouvent tout naturellement leur place. D’autres vous auraient parlé des pâtes, des moules gratinées, des seiches à la plancha mais c’eut été trop convenu. Alors faut-il y aller ? Oui pour goûter ce Belino, un miracle à lui tout seul.

Chez Jeannot, 29, Vallon des Auffes, 7e arr. Résas au 04 91 52 11 28. Pizzas de 13 à 18 euros.
Plats 15 à 22 euros. Saucisse italienne 16 euros, brochette d’agneau 19 euros, Belino 19 euros. Desserts 7 euros.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Vite lu

Les Grandes Tables à lire ! Les grandes Tables (réseau de restaurants à Marseille, Calais, Clermont-Ferrand) viennent d’éditer un livret titré 10+4. Ce 10+4 relate les trois dernières années  marseillaises d’aventures culinaires et artistiques qui s‘inscrivent dans la continuité de cette entreprise initiée en 2006 : raconter les cuisines dans leurs diversités et leurs actualités.
À Marseille à la Friche Belle-de-Mai, à La Criée Théâtre national et au Zef-scène nationale, à Calais au Channel-scène nationale et enfin à Clermont-Ferrand à La Comédie-scène nationale, les grandes Tables dialoguent avec les lieux culturels où elles sont installées et avec leurs territoires. Elles y conduisent des projets culinaires et y inscrivent la cuisine comme une discipline artistique à part entière, qui s’épanouit dans les conversations avec les autres arts. Ce 10+4 vous permettra tout à la fois de découvrir cette belle enseigne et tout ce que ses équipes ont fait toutes ces années avec la très modeste participation du Grand Pastis. A télécharger ici.

jeremy julien au Culti

Le Matière Brut investit le Culti C’est l’un des événements annoncés de l’été prochain : l’équipe du Matière Brut, conduite par Jérémy Julien, annonce son arrivée au sein même du bar-tabac du Roucas-Blanc (Marseille, 7e arr). Avec un vaste jardin, le Culti jouit d’un magnifique espace pour servir déjeuner et dîners dans une ambiance cool comme les aime Jérémy et en totale adéquation avec son répertoire culinaire. On vous en parle dès que la réouverture des restaurants (au moins des terrasses) sera effective.

Cassis, les volets rouges certifiés vert Arnaud et Cédric sont fiers et heureux d’annoncer le changement d’identité de leur maison : l’hôtel du Joli Bois devient l’hôtel les Volets Rouges – Cassis. Le duo a a profité de l’hiver pour se livrer à de nombreuses rénovations “afin de vous apporter toujours plus de confort, de quiétude dans notre bulle de nature au cœur du parc national des calanques, assurent-ils. Et d’ajouter : – Nous venons d’être certifiés par l’écolabel international Clef Verte, ce qui fait de nous le premier hôtel de Cassis à recevoir un écolabel”. Hôtel Les Volets Rouges – Cassis, D559 – route de la Gineste, 13260 Cassis ; infos au 04 42 01 02 68.