Restaurants en Provence

Le Marais à Hyères parce que la plage c’est très cool aussi en hiver

le-marais-decorationDavid Pirone a eu du nez. En s’installant ici, sur cette bande de sable portant le regard sur les îles de Porquerolles, du Levant et Port-Cros, il a eu l’idée d’aménager un lieu de vie. De transformer une banale maison sans âme en l’habillant d’un bardage de bois, en la meublant de tout ce que le jeune papa aimait de créations design. Poussant la passion pour le mobilier à son paroxysme, il a installé une kyrielle d’abat-jour de la marque marseillaise boboboom en plein air, une myriade de couleurs, de festons et passementeries cohabitant avec des classiques du design… Il fallait oser. La gentry toulonnaise, marseillaise et même tropézienne a mordu à l’hameçon, animant un défilé continu de visages connus. On vient désormais au Marais pour un carpaccio d’artichauts-roquette et copeaux de parmesan, pour un tartare de thon frais ou une assiette ibérique de bellotta-tomates concassées et pain grillé qu’on partage en riant à l’apéritif. Suivent des pâtes (liguine, spaghetti aux palourdes), des risotto servis à l’assiette flambées devant le client dans une meule entière, des poissons (tagliatta de thon mi-cuit au sésame) et des viandes (oreille d’éléphant à la milanaise, tartare de boeuf au couteau et filet de boeuf à la plancha).

le-marais-repasPour le déjeuner, en week-end, vous raffolerez de ce délicieux millefeuille de viande de veau alternant avec des tranches de bresaola et de la roquette, l’ensemble nappé de sauce au parmesan. Pour nous sortir des banalités ambiantes, cette recette séduit par sa viande tendre, et le rythme des goûts qui alterne entre le salé, l’amer et le doux. Quelques bâtonnets de polenta frite suffisent à apporter de la croustillance et rééquilibrer l’assiette. Le tartare de boeuf au couteau est accompagné de classiques frites et précède un rare soufflé à la fraise et une île flottante tout caramel. Les desserts, classiques mais réinterprétés, sont généreux et régressifs. Pourquoi s’en priver… Alors faut-il y aller ? Oui parce que la plage c’est très cool en hiver, voire mieux qu’en été. On s’y balade, on joue avec son chien, on se tient par la main en regardant le coucher de soleil et c’est dans cet esprit que le Marais accueille ses clients, en jouant la carte de la complicité et de l’entre-soi qui nous est si cher…

Le Marais, 1366, boulevard de la Marine, 83400 Hyères ;
réservations au 
09 54 12 72 09. Carte 35 euros.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

En bref

Le grand marché de la friche sera poulpesque A chaque nouvelle saison, les grands marchés mettent en vedette un produit et le lundi 7 octobre, pour la session d’automne, le poulpe fera l’objet de toutes les attentions. Ce soir-là, 40 producteurs de la région seront présents (fruits et légumes d’automne, des fromagers, viande de volaille et de bœuf, du vin et du pain, des épices et des infusions, des herbes aromatiques ainsi que du poulpe frais, séché, fumé, en conserve…)
En cuisine, Philippe Ivanez (Les Jnoun Factory / Gargantuart) cuisinier, artiste, plasticien et photographe fera chanter les supions, encornets, seiches sur sa plancha accompagnés de panisses frites nappées de black (encre de seiche, wasabi) ou orange mayo (paprika basque fumé). La brigade des grandes Tables préparera une marmite de daube de poulpe, pour rassasier les plus affamés. Au four à bois, une pizza de la mer. Au micro de Pierre Psaltis (Le Grand Pastis) et Jonah Senouillet (Radio Grenouille), on examinera le poulpe avec passion aux côtés d’invités et experts qui se succéderont à table de 18h à 20h. De 20h15 à 21h30, place au solo poulpesque et psychédélique de LpLpo, créature énigmatique qui se nourrit de courant électrique et de sons cabalistiques. Sans oublier la plongée sous-marine et lunaire avec les photos de Denis Cartet. Toutes les infos ici.

Abonnez-vous à notre newsletter