Restaurants en Provence

Le Marais à Hyères parce que la plage c’est très cool aussi en hiver

le-marais-decorationDavid Pirone a eu du nez. En s’installant ici, sur cette bande de sable portant le regard sur les îles de Porquerolles, du Levant et Port-Cros, il a eu l’idée d’aménager un lieu de vie. De transformer une banale maison sans âme en l’habillant d’un bardage de bois, en la meublant de tout ce que le jeune papa aimait de créations design. Poussant la passion pour le mobilier à son paroxysme, il a installé une kyrielle d’abat-jour de la marque marseillaise boboboom en plein air, une myriade de couleurs, de festons et passementeries cohabitant avec des classiques du design… Il fallait oser. La gentry toulonnaise, marseillaise et même tropézienne a mordu à l’hameçon, animant un défilé continu de visages connus. On vient désormais au Marais pour un carpaccio d’artichauts-roquette et copeaux de parmesan, pour un tartare de thon frais ou une assiette ibérique de bellotta-tomates concassées et pain grillé qu’on partage en riant à l’apéritif. Suivent des pâtes (liguine, spaghetti aux palourdes), des risotto servis à l’assiette flambées devant le client dans une meule entière, des poissons (tagliatta de thon mi-cuit au sésame) et des viandes (oreille d’éléphant à la milanaise, tartare de boeuf au couteau et filet de boeuf à la plancha).

le-marais-repasPour le déjeuner, en week-end, vous raffolerez de ce délicieux millefeuille de viande de veau alternant avec des tranches de bresaola et de la roquette, l’ensemble nappé de sauce au parmesan. Pour nous sortir des banalités ambiantes, cette recette séduit par sa viande tendre, et le rythme des goûts qui alterne entre le salé, l’amer et le doux. Quelques bâtonnets de polenta frite suffisent à apporter de la croustillance et rééquilibrer l’assiette. Le tartare de boeuf au couteau est accompagné de classiques frites et précède un rare soufflé à la fraise et une île flottante tout caramel. Les desserts, classiques mais réinterprétés, sont généreux et régressifs. Pourquoi s’en priver… Alors faut-il y aller ? Oui parce que la plage c’est très cool en hiver, voire mieux qu’en été. On s’y balade, on joue avec son chien, on se tient par la main en regardant le coucher de soleil et c’est dans cet esprit que le Marais accueille ses clients, en jouant la carte de la complicité et de l’entre-soi qui nous est si cher…

Le Marais, 1366, boulevard de la Marine, 83400 Hyères ;
réservations au 
09 54 12 72 09. Carte 35 euros.

Vite lu

Les Grandes Tables à lire ! Les grandes Tables (réseau de restaurants à Marseille, Calais, Clermont-Ferrand) viennent d’éditer un livret titré 10+4. Ce 10+4 relate les trois dernières années  marseillaises d’aventures culinaires et artistiques qui s‘inscrivent dans la continuité de cette entreprise initiée en 2006 : raconter les cuisines dans leurs diversités et leurs actualités.
À Marseille à la Friche Belle-de-Mai, à La Criée Théâtre national et au Zef-scène nationale, à Calais au Channel-scène nationale et enfin à Clermont-Ferrand à La Comédie-scène nationale, les grandes Tables dialoguent avec les lieux culturels où elles sont installées et avec leurs territoires. Elles y conduisent des projets culinaires et y inscrivent la cuisine comme une discipline artistique à part entière, qui s’épanouit dans les conversations avec les autres arts. Ce 10+4 vous permettra tout à la fois de découvrir cette belle enseigne et tout ce que ses équipes ont fait toutes ces années avec la très modeste participation du Grand Pastis. A télécharger ici.

jeremy julien au Culti

Le Matière Brut investit le Culti C’est l’un des événements annoncés de l’été prochain : l’équipe du Matière Brut, conduite par Jérémy Julien, annonce son arrivée au sein même du bar-tabac du Roucas-Blanc (Marseille, 7e arr). Avec un vaste jardin, le Culti jouit d’un magnifique espace pour servir déjeuner et dîners dans une ambiance cool comme les aime Jérémy et en totale adéquation avec son répertoire culinaire. On vous en parle dès que la réouverture des restaurants (au moins des terrasses) sera effective.

Cassis, les volets rouges certifiés vert Arnaud et Cédric sont fiers et heureux d’annoncer le changement d’identité de leur maison : l’hôtel du Joli Bois devient l’hôtel les Volets Rouges – Cassis. Le duo a a profité de l’hiver pour se livrer à de nombreuses rénovations “afin de vous apporter toujours plus de confort, de quiétude dans notre bulle de nature au cœur du parc national des calanques, assurent-ils. Et d’ajouter : – Nous venons d’être certifiés par l’écolabel international Clef Verte, ce qui fait de nous le premier hôtel de Cassis à recevoir un écolabel”. Hôtel Les Volets Rouges – Cassis, D559 – route de la Gineste, 13260 Cassis ; infos au 04 42 01 02 68.