Mes recettes

Les fameuses joues de porc au vin blanc

Joues de porc

Préparation : 25 min / Cuisson : 1 h

Votre marché pour 4 personnes : 700 g de joues de porc ; 1 carotte ; 3 échalotes ; 2 gousses d’ail ; 50 g de beurre ; 15 cl de vin blanc ; 1 branche de thym ; 1 feuille de laurier ; sel et poivre du moulin.

On y va : préparer les joues de porc en enlevant si besoin l’excédent de gras. Laver la carotte et la tailler en mirepoix. Eplucher les échalotes. Eplucher et dégermer l’ail. Les couper en mirepoix. Dans une sauteuse, faire revenir les joues de porc dans 30 g de beurre fondu jusqu’à ce qu’elles colorent légèrement. Ajouter la garniture et déglacer avec le vin blanc. Déposer le thym et le laurier. Couvrir et laisser mijoter pendant 50 minutes à feu doux. Après cuisson, retirer les joues de porc, passer la sauce au chinois et monter la sauce avec le reste de beurre. Rectifier l’assaisonnement. Servir les joues de porc accompagnées de légumes ou de féculents.

Bonus : dans le cochon, tout est bon !

Photo F. Hamel

Région

BIO. Afin de mieux connaître la consommation des Français par régions, Kantar Worldpanel a réalisé plusieurs études permettant de mettre en lumière les disparités régionales. Ces études démontrent que le Sud-Est est la région du bio avec une consommation de produits bio 18% supérieure au total France. L’étude assure que les magasins bio et primeurs sont fréquentés 75% de plus que dans les autres régions de France. Les habitudes de courses diffèrent elles aussi car le Sud-Est est une région où le poids des seniors est important (30% de plus que la moyenne nationale) ; cela influe sur la fréquence et les paniers d’achat :  les paniers sont plus petits mais le nombre d’actes d’achats est plus élevé. En d’autres termes, on dépense moins mais plus souvent et davantage dans les commerces de proximité et de bouche. Cela s’explique notamment par l’accès aux produits locaux, à portée de main dans cette région. Les études révèlent aussi la place importante des végétaux de substitution : ils sont 24% plus consommés dans le Sud-Est que dans le reste de l’Hexagone.

Abonne-toi à la newsletter

Suis-nous sur les réseaux