Marseille

► Rencontres des Cuisines africaines En 2020, à l’occasion de la Saison Africa2020, la Mission française du patrimoine et des cultures alimentaires (MFPCA), les Grandes Tables-I.C.I et Chefs In Africa se sont réunis pour organiser des rendez-vous culinaires et artistiques à Calais, Tours, Dijon, Clermont-Ferrand et Marseille. Les événements des Cuisines africaines ont permis de questionner et explorer les identités culinaires de tout un continent. Au cours des quatre dernières années, de nombreux projets ont été entrepris pour poursuivre cette démarche : la publication d’un numéro de la revue Papilles, intitulé Stirring the Pot, Les Cuisines Africaines, l’organisation de tables rondes, des participations à des festivals (Village International de la Gastronomie, Omnivore, …) et des actions développées dans plusieurs territoires d’Afrique. En 2024, les Rencontres des Cuisines africaines rassembleront, pour une première édition, plus de 70 acteurs et actrices culinaires d’Afrique et de ses diasporas afin d’explorer les identités des cuisines africaines, célébrer leur richesse et développer des synergies communes. Au programme : des tables rondes explorant les grands enjeux des cuisines africaines, des ateliers pour découvrir et échanger, des entretiens avec des personnalités et des démonstrations culinaires autour de produits phares.
• Les Rencontres des Cuisines Africaines, les 1 et 2 mars 2024 à la Friche de la Belle de Mai à Marseille.

Suis-nous sur les réseaux

Solidarité

► Dîners Sans Fourchette Le concept des dîners Sans Fourchette a été développé au profit des personnes victimes de troubles de la mémoire, des victimes d’Alzheimer, de sclérose en plaques ou de Parkinson. Dans l’évolution de leur pathologie, beaucoup de malades ne parviennent plus à se servir de leurs couverts et en viennent au geste premier, celui qui consiste à pincer l’aliment entre le pouce et l’index pour le porter à la bouche. Les malades ont aussi le droit de se régaler, d’aller au restaurant, de sortir, de rencontrer l’autre et de partager leur joie ; avec ces dîners, c’est le restaurant qui doit s’adapter à eux. Participer aux Dîners Sans Fourchette c’est contribuer à faire vivre l’association Mémoire et Santé qui les organise… pour sortir de l’isolement.
• À Paris le mercredi 28 février école de Paris des métiers de la table et le 6 mars ; à Toulon au lycée Anne-Sophie Pic le mercredi 13 mars : à Marseille le mardi 19 mars au lycée hôtelier J.-P.-Passédat ; à Sisteron le jeudi 21 mars à l’école hôtelière et le mercredi 3 avril à Marseille au restaurant Le République.

Data from MeteoArt.com
Magazine

Deux hôtels, un restaurant, un concept-store et un jardin… La Maison Montgrand ouvre grand ses portes

Le Jardin Montgrand n’est plus, vive la Maison Montgrand. Suite logique donnée à cet innovant concept store dans la rue éponyme, la Maison Montgrand est la nouvelle aventure lifestyle qui fait parler le centre-ville. A la direction de ce nouveau concept hôtelier, Gersende Gueit, la directrice, Loïc Fauchille, ancien directeur du Sofitel Marseille Vieux-Port. « Les deux hôtels de la rue, aux numéros 50 et 60 ont été rachetés et transformés en boutique hôtels 3 étoiles en mode design » explique Gersende Gueit. Trente-sept chambres en tout confiées à Fanny François de l’Atelier du Rouet. Le Jardin Montgrand évolue, sa fondatrice Alice Honoré ayant confié son « bébé » à la nouvelle équipe dont les investissements dépassent « quelques millions d’euros » selon certains proches de l’affaire.
La Maison Montgrand« Nous avons aménagé une salle de séminaire qui peut accueillir jusqu’à 50 personnes selon sa configuration, détaille Gersende. Le concept-store demeure autour de marques marseillaises et provençales comme Lothantique, Un été en vacances et les vins IGP Méditerranée ». Tout en évoluant dans les salons de cet hôtel particulier qui connut ses heures de gloire au XIXe siècle, la directrice pointe du doigt une salle moulurée : « Ici, ce sera le dressing avec des accessoires, des maillots de bain, ce seront les colocataires de la maison et là-bas, ce sera la salle de bien et de beauté avec My Coach et des machines Powerplate. Il y aura des prestations de coaching personnalisé et des consultations avec une diététicienne »… Du bien-être, de la santé, de la beauté avec un bar à ongles et à coiffure… Tout ce que les résidents d’un hôtel, fussent-ils à Marseille pour le travail ou les loisirs, peuvent attendre comme prestations.

la Maison MontgrandShow cooking au restaurant
Le restaurant sera conduit par Johanna Pariente qui sera assistée de Julien Gandoulphe, ex-Ducasse au Louis XV pendant 4 ans. « Ils se complètent bien entre technique et création », analyse Gersende. A midi, la carte réduite, composée de produits frais, remise fréquemment à jour, aura pour vocation de séduire la clientèle riveraine. Le soir, des assiettes autour du brasero (brochettes de la mer ou volaille), des légumes grillés compléteront l’offre : « L’idée, c’est de proposer un showcooking en direct et animer le service avec des additions sages, il n’est pas question de décourager les clients avec des tarifs délirants » promet Gersende Gueit. Pour ceux qui le souhaitent, la directrice laissera les clefs de la maison à tous ceux qui souhaitent privatiser le lieu : « une pièce, un moment, le jardin… chacun pourra privatiser la Maison en fonction de ses besoins » dit-elle.

En tout, une équipe d’une vingtaine de personnes, extras compris, est d’ores et déjà sur le pied de guerre pour faire tourner cet hôtel d’un nouveau genre. Les Bricoleurs de Douceurs, les glaces Emki Pop, présents ici dès la première heure, restent dans l’aventure. Des tarifs mesurés, une offre cohérente, des professionnels à la barre, la Maison Montgrand peut regarder l’avenir avec optimisme.

La Maison Montgrand, 35, rue Montgrand, Marseille 6e arr. ; infos au 04 91 00 35 21.
Restaurant, formules déjeuner 18, 19, 20 et 25 €.