Magazine

Deux hôtels, un restaurant, un concept-store et un jardin… La Maison Montgrand ouvre grand ses portes

Le Jardin Montgrand n’est plus, vive la Maison Montgrand. Suite logique donnée à cet innovant concept store dans la rue éponyme, la Maison Montgrand est la nouvelle aventure lifestyle qui fait parler le centre-ville. A la direction de ce nouveau concept hôtelier, Gersende Gueit, la directrice, Loïc Fauchille, ancien directeur du Sofitel Marseille Vieux-Port. “Les deux hôtels de la rue, aux numéros 50 et 60 ont été rachetés et transformés en boutique hôtels 3 étoiles en mode design” explique Gersende Gueit. Trente-sept chambres en tout confiées à Fanny François de l’Atelier du Rouet. Le Jardin Montgrand évolue, sa fondatrice Alice Honoré ayant confié son “bébé” à la nouvelle équipe dont les investissements dépassent “quelques millions d’euros” selon certains proches de l’affaire.
La Maison Montgrand“Nous avons aménagé une salle de séminaire qui peut accueillir jusqu’à 50 personnes selon sa configuration, détaille Gersende. Le concept-store demeure autour de marques marseillaises et provençales comme Lothantique, Un été en vacances et les vins IGP Méditerranée”. Tout en évoluant dans les salons de cet hôtel particulier qui connut ses heures de gloire au XIXe siècle, la directrice pointe du doigt une salle moulurée : “Ici, ce sera le dressing avec des accessoires, des maillots de bain, ce seront les colocataires de la maison et là-bas, ce sera la salle de bien et de beauté avec My Coach et des machines Powerplate. Il y aura des prestations de coaching personnalisé et des consultations avec une diététicienne”… Du bien-être, de la santé, de la beauté avec un bar à ongles et à coiffure… Tout ce que les résidents d’un hôtel, fussent-ils à Marseille pour le travail ou les loisirs, peuvent attendre comme prestations.

la Maison MontgrandShow cooking au restaurant
Le restaurant sera conduit par Johanna Pariente qui sera assistée de Julien Gandoulphe, ex-Ducasse au Louis XV pendant 4 ans. “Ils se complètent bien entre technique et création”, analyse Gersende. A midi, la carte réduite, composée de produits frais, remise fréquemment à jour, aura pour vocation de séduire la clientèle riveraine. Le soir, des assiettes autour du brasero (brochettes de la mer ou volaille), des légumes grillés compléteront l’offre : “L’idée, c’est de proposer un showcooking en direct et animer le service avec des additions sages, il n’est pas question de décourager les clients avec des tarifs délirants” promet Gersende Gueit. Pour ceux qui le souhaitent, la directrice laissera les clefs de la maison à tous ceux qui souhaitent privatiser le lieu : “une pièce, un moment, le jardin… chacun pourra privatiser la Maison en fonction de ses besoins” dit-elle.

En tout, une équipe d’une vingtaine de personnes, extras compris, est d’ores et déjà sur le pied de guerre pour faire tourner cet hôtel d’un nouveau genre. Les Bricoleurs de Douceurs, les glaces Emki Pop, présents ici dès la première heure, restent dans l’aventure. Des tarifs mesurés, une offre cohérente, des professionnels à la barre, la Maison Montgrand peut regarder l’avenir avec optimisme.

La Maison Montgrand, 35, rue Montgrand, Marseille 6e arr. ; infos au 04 91 00 35 21.
Restaurant, formules déjeuner 18, 19, 20 et 25 €.

A Aix-en-Provence, Jacquèmes tire le rideau. L'enseigne aura tenu 108 ans. Jacquèmes était la plus ancienne épicerie fine-caviste de la ville implantée en centre-ville. Une boutique plongée dans le formol, un accueil épouvantable et une sélection qui ne répondait plus aux nouvelles tendances de la gastronomie expliquent le déclin de cette maison qui s'apprête à brader ses stocks dans les prochains jours. Si le coeur vous en dit...
9, rue Méjanes à Aix ; infos au 04 42 23 48 64.

Juris food Le prochain déjeuner Juris food aura lieu le lundi 4 octobre et accueillera Aïcha Sif, adjointe au maire de Marseille en charge de lʼalimentation durable, de lʼagriculture urbaine, des terres agricoles, des relais nature et des fermes pédagogiques. Sébastien Barles, adjoint au maire en charge de la transition écologique, de la lutte et de l'adaptation au bouleversement climatique et de l’assemblée citoyenne du futur comptera également parmi les invités. Ils expliqueront les politiques de la ville de Marseille en matière d'alimentation durable et de transition écologique. Inscription obligatoire jusqu'au 29 septembre. Le déjeuner sera servi au New Hôtel of Marseille (bd Charles-Livon, 7e, parking du Pharo).Paf : 29 € par personne, payable sur place par CB ou espèces (passe sanitaire obligatoire). Infos au 06 18 03 60 95.

Abonnez-vous à notre newsletter

Shabbat dinners rend hommage à la pleine diversité de la cuisine juive. Ce livre propose un voyage initiatique, spirituel et gourmand, à vocation universelle : faire revivre aux uns les émotions et saveurs des souvenirs de shabbat de l’enfance, apporter un souffle neuf dans les repas du vendredi soir ; inviter les curieux à découvrir la richesse de ces spécialités et adopter ce rituel synonyme de pause, de temps pour soi et les siens. Vanessa Zibi et Leslie Gogois ont tissé un répertoire culinaire authentique de plus de 90 recettes de famille, d’amis, de chefs. Des recettes iconiques séfarades et ashkénazes, mais aussi des plats plus modernes, inspirés du courant israélien, dont certains ont été pensés pour les enfants. Des recettes de shabbat pour les fêtes du calendrier juif (Pessah, Rosh Hashana, Pourim…), et des pas à pas pour réaliser les indispensables hallots (pains tressés). Shabbat dinners, 324 pages, La Martinière Ed., 39 €