Magazine

Le Repaire, nouveau place to be pour amateurs d’ambiance marine

le RepaireTu as aimé la Poissonnerie ? Tu raffoleras du Repaire. On ne change pas une équipe qui gagne et voilà tous les potes du 85, bd Bompard jetant leurs filets sur ce local hautement symbolique du périmètre Saint-Victor… « Nous nous sommes installés dans ce local où, autrefois, les ateliers Carbonel exposaient leurs crèches, raconte Olivier. L’adresse de Bompard ne sera plus ouverte au public, elle nous servira de local en complément de l’espace dont on dispose ici », poursuit l’ex-écailler itinérant qui posait ses étals un peu partout en ville.

Le Repaire est présenté comme un bar à huîtres où l’équipe ne servira « que du cru » : « On a sélectionné des huîtres de Charentes n°3, des crevettes sauvages de Madagascar calibre 20/30 » énumère Olivier. C’est le grand Vincent Seddio, dit Vicenzo, ancien cuisinier des Flots Bleus et du Café Sainte, qui fera vivre les cuisines au fil de semaines : à la carte, des ceviche, une salade de poulpe bien sûr, une bruschetta marseillaise (des filets de sardine-tapenade-compotée de poivron sur une tartine de pain de campagne) et une focaccia de saumon fumé petite crème d’aneth-bâtonnets de pomme acidulée, gambas mayo maison…

Outre Christian, qui garde la maîtrise des soirées Borderline, et Olivier Gondran, le barman Vincent, dit Galak, rejoint la fine équipe. « On est des amis d’enfance de la Rouvière et on travaille ensemble » sourit Christian qui signe, par ailleurs, la sélection des vins dont les fameux blancs cassidains.
« Les fruits de mer, c’est une passion et un apprentissage autodidacte, confesse Olivier. J’ai appris le métier chez coquillages Claude à Mazargues et aujourd’hui, je rends hommage à Christian Bouvier qui a été mon mentor ». Ouvert jusqu’ici du mercredi au samedi de 18h à 23h, le Repaire profitera de la belle saison pour ouvrir tous les soirs « dans le créneau de l’apéro ».

Le Repaire, 1, rue d’Endoume, Marseille 7e arr. ; infos au 06 09 52 99 33.

Abonne-toi à la newsletter

Marseille

Farinette c’est fini. Quatorze mois plus tard, la boulangerie de Manon et Etienne Geney tire le rideau. « Nous avons vécu une année compliquée et la hausse globale des coûts, énergie et matières confondues, a fragilisé notre modèle économique, explique Etienne Geney. Nous n’avons pas voulu fragiliser la Maison Geney voisine et on a pensé qu’il valait mieux tout arrêter ». En dépit de cette annonce, l’équipe vient de terminer une série de tournages pour la « Meilleure boulangerie de France » (M6) et le couple Geney enfonce le clou : – On y a mis tout notre cœur, on n’a proposé que du bon pain, on a fait de gros progrès et on ne retire que du bien de cette expérience ». Toujours propriétaires du nom Farinette qu’ils ont déposé, les Geney attendent que « le temps passe » et promet : « On reviendra mais on ne sait pas quand ». Fermeture le 4 février 2023.

Marrou à Saint-Barnabé. Porté par le succès de ses implantations au Prado, à Castellane et à l’opéra, Marrou ouvre un espace traiteur-pâtisserie à l’entrée de la galerie Saint-Barnabé Village (95, rue Montaigne, 12e). Il sera possible de déjeuner sur place et de profiter du salon de thé à toute heure de la journée. Une terrasse et des places en salle sont annoncées. Les Marseillais de boboboom (présents déjà à Paris, les Emirats, Londres, la Savoie , Rio et New York) signeront la déco et le style de l’enseigne.

 

Ramatuelle

Raclette à Pampelonne. Fondée par la famille Manificat dans les années 70, L’Orangerie compte parmi les historiques de la plage de Pampelonne. Ce restaurant de plage est l’un des seuls de la baie à accueillir ses clients toute l’année, 7 jours sur 7. Pour cet hiver, le chef Daniele Negrini a eu l’idée de proposer une raclette… original face à la mer ! Côté tarif, ça reste raisonnable : 35 € par personne, pour deux convives minimum.
L’Orangerie,
962, chemin des Tamaris, 83350 Ramatuelle ; infos au 04 94 79 84 74.

 

Suis-nous sur les réseaux