Art de vivre

Avec Lothantique, jouez et gagnez des bougies et poches parfumées gamme "Jean de Florette"

Article sponsorisé

collage lothantiqueLire la Provence avec Marcel Pagnol et respirer la Provence avec Lothantique. C’est l’histoire d’une rencontre : celle de Nicolas Pagnol, petit-fils de l’académicien, et de Domy Vogade, petite-fille des fondateurs d’une entreprise de senteurs pour la maison. Depuis les années 1920, les deux familles, l’une sur le Garlaban, l’autre sur les contreforts de la montagne de Lure, cultivent un art de vivre inégalé jusqu’ici. Marcel Pagnol se serait-il douté qu’en écrivant “Les Lothantiques sont des plantes qui ne poussent que dans les livres”, il graverait dans le hasard des rencontres, bien des années plus tard, celle de Domy et Nicolas ? Les deux amis ont donné naissance à une gamme logiquement baptisée « Jean de Florette ». Savons, bain moussant, crème pour le corps, brume d’oreiller laissent deviner le chant des criquets, l’odeur des tuiles brûlées par le soleil d’août, les odeurs arides des montagnes de calcaire sur lesquelles pousse genevrier, lentisque et ciste.

Retrouvez Lothantique dans 67 pays dans le monde et dans la nouvelle boutique de Paris-le Marais
(17, rue Ferdinand-Ducal, M° Saint-Paul-le Marais) à Aix, 4, place de l’Hôtel de Ville ; à Peyruis (04310), 7, espace Saint-Pierre ;
à Marseille au Jardin Montgrand, à Nice à la Chaise bleue, à Entraigues (84) chez Provence Arômes et ici…

Pour fêter le lancement de sa gamme Jean de Florette, Lothantique vous propose de gagner 5 lots
réunissant chacun une bougie parfumée et une poche pour embaumer le linge.
Pour ce faire, répondez à cette question : où les Lothantiques poussent-elles ?

 [contact-form-7 404 "Non trouvé"]

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonne-toi à la newsletter

Marseille

Loury en vente. Il a 74 ans et a consacré 54 années de sa vie à la cuisine et à son restaurant. Loin de l’écume ambiante, Loury a incarné la lame de fond de la cuisine traditionnelle provençalo-marseillaise avec la soupe de poissons, la bouillabaisse et autres pieds-paquets. A regrets, le restaurant du 3, rue Fortia (1er arr.) a été mis en vente. Il est urgentissime d’aller y déjeuner ou dîner, pour ne rien regretter.
• Infos au 04 91 33 09 73

Farinette c’est fini. Quatorze mois plus tard, la boulangerie de Manon et Etienne Geney tire le rideau. « Nous avons vécu une année compliquée et la hausse globale des coûts, énergie et matières confondues, a fragilisé notre modèle économique, explique Etienne Geney. Nous n’avons pas voulu fragiliser la Maison Geney voisine et on a pensé qu’il valait mieux tout arrêter ». En dépit de cette annonce, l’équipe vient de terminer une série de tournages pour la « Meilleure boulangerie de France » (M6) et le couple Geney enfonce le clou : – On y a mis tout notre cœur, on n’a proposé que du bon pain, on a fait de gros progrès et on ne retire que du bien de cette expérience ». Toujours propriétaires du nom Farinette qu’ils ont déposé, les Geney attendent que « le temps passe » et promet : « On reviendra mais on ne sait pas quand ». Fermeture le 4 février 2023.

Marrou à Saint-Barnabé. Porté par le succès de ses implantations au Prado, à Castellane et à l’opéra, Marrou ouvre un espace traiteur-pâtisserie à l’entrée de la galerie Saint-Barnabé Village (95, rue Montaigne, 12e). Il sera possible de déjeuner sur place et de profiter du salon de thé à toute heure de la journée. Une terrasse et des places en salle sont annoncées. Les Marseillais de boboboom signeront la déco et le style de l’enseigne.

 

Suis-nous sur les réseaux