Magazine

La Salle à Hyères un restaurant de curiosités pour attiser l’appétit

Ils ont ouvert leur tout nouveau restaurant, la Salle, le 3 novembre dernier, au cœur du deuxième confinement, les obligeant à rivaliser d’imagination pour contourner les difficultés. Guillaume Derouet et Marine Boudignon ont tenu bon : – On avait prévu d’ouvrir à cette date-là, donc on a accueilli les premiers clients en mode drive ou livraison pour respecter nos objectifs”, explique la jeune femme. Après 3 mois de travaux et quantités de “surprises”, le duo a transformé l’ancien “21” en resto-brocante “où tout se vend. Des luminaires (dont les fameux abat-jour de boboboom, NDLR), aux assiettes, des chaises aux verres, le client repartira avec ce qu’il aime, assure Marine. C’est aussi une façon de nous mettre en danger en permanence, de nous réinventer, de recréer des ambiances au fil des saisons, proposer un resto très cocon en hiver et très aérien en été”.

Frédérique Zanella en cuisine
Guillaume et Marine ont fait appel à Frédérique Zanella, originaire de la Garde, pour diriger la cuisine. Cette chef de 27 ans, fille d’une restauratrice de Toulon (le Bouchon provençal), ex- Vintage à Hyères et passée par le Moulin du Gapeau à Belgentier, mettra en œuvre une cuisine française, forte de réminiscences enfantines, “des plats conviviaux et oubliés” à l’instar du pâté de pommes de terre, des vols-au-vent financière ou d’une daube. “Nous sommes très attachés aux notions de proximité et de saisonnalité, confesse Marine Boudignon. L’idée consiste à valoriser le produit au maximum et à jeter le moins possible”.
Et pour étayer la démarche, les paysans de Hyères, “Mon potager bio”, Grégoire et Jean-Baptiste seront mis à contribution de même que Joëlle Etienne et ses fabuleuses collections d’agrumes de La Crau. L’après-midi, le coeur de La Salle battra au rythme des goûters riches d’une collection de gâteaux de voyage escortant thés, cafés, infusions et autre chocolat.

“Pour des raisons évidentes liées au confinement, nous n’accueillons personne et livrons tous azimuts” assène Guillaume qui, dès la fin d’après-midi arrivée, sillonne les communes de La Garde, du Pradet, de Carqueiranne ou de La Crau. “Au déjeuner, pour l’heure, ce sont beaucoup de salariés et professions libérales des bureaux voisins qui viennent chercher leur repas” assure Marine. Trois plats et autant de desserts avec, de temps à autres, une suggestion plat du jour, la carte évolue continuellement tenant  compte des considérations végétariennes ou sans gluten de certains clients. Avec 30 couverts en salle et une quinzaine dans le jardinet attenant, la Salle profite de cette période hors normes pour tester son modèle et, déjà, peut s’enorgueillir de compter des fans absolus…

La Salle, 21, avenue Joseph-Clotis, 83400 Hyères ; infos commandes, emporté et livraisons au 04 83 99 42 04.

Vite lu

Les Grandes Tables à lire ! Les grandes Tables (réseau de restaurants à Marseille, Calais, Clermont-Ferrand) viennent d’éditer un livret titré 10+4. Ce 10+4 relate les trois dernières années  marseillaises d’aventures culinaires et artistiques qui s‘inscrivent dans la continuité de cette entreprise initiée en 2006 : raconter les cuisines dans leurs diversités et leurs actualités.
À Marseille à la Friche Belle-de-Mai, à La Criée Théâtre national et au Zef-scène nationale, à Calais au Channel-scène nationale et enfin à Clermont-Ferrand à La Comédie-scène nationale, les grandes Tables dialoguent avec les lieux culturels où elles sont installées et avec leurs territoires. Elles y conduisent des projets culinaires et y inscrivent la cuisine comme une discipline artistique à part entière, qui s’épanouit dans les conversations avec les autres arts. Ce 10+4 vous permettra tout à la fois de découvrir cette belle enseigne et tout ce que ses équipes ont fait toutes ces années avec la très modeste participation du Grand Pastis. A télécharger ici.

jeremy julien au Culti

Le Matière Brut investit le Culti C’est l’un des événements annoncés de l’été prochain : l’équipe du Matière Brut, conduite par Jérémy Julien, annonce son arrivée au sein même du bar-tabac du Roucas-Blanc (Marseille, 7e arr). Avec un vaste jardin, le Culti jouit d’un magnifique espace pour servir déjeuner et dîners dans une ambiance cool comme les aime Jérémy et en totale adéquation avec son répertoire culinaire. On vous en parle dès que la réouverture des restaurants (au moins des terrasses) sera effective.

Cassis, les volets rouges certifiés vert Arnaud et Cédric sont fiers et heureux d’annoncer le changement d’identité de leur maison : l’hôtel du Joli Bois devient l’hôtel les Volets Rouges – Cassis. Le duo a a profité de l’hiver pour se livrer à de nombreuses rénovations “afin de vous apporter toujours plus de confort, de quiétude dans notre bulle de nature au cœur du parc national des calanques, assurent-ils. Et d’ajouter : – Nous venons d’être certifiés par l’écolabel international Clef Verte, ce qui fait de nous le premier hôtel de Cassis à recevoir un écolabel”. Hôtel Les Volets Rouges – Cassis, D559 – route de la Gineste, 13260 Cassis ; infos au 04 42 01 02 68.