Magazine

Martine Felio : “Le Var rassemble ses forces pour sauver l’année touristique”

Le Var est la première destination touristique de France après Paris en nombre de nuitées. Avec 9 millions de touristes chaque année pesant pour 66 millions de nuitées, on imagine le poids du tourisme dans l’économie du département, parmi les plus boisés de France, dans l’économie de la Région Sud. Martine Felio, directrice de l’agence de développement touristique, Var Tourisme, bras armé du conseil départemental du Var, conduit une équipe de 17 personnes. Elle fait le point de la situation, 25 jours après le coup de frein puissant donné à l’économie française, et quels outils de relance seront mis en œuvre dès la fin du confinement.

Moissac Bellevue
Moissac Bellevue. Des petits villages de l’arrière pays…

Le Grand Pastis : quel est le degré de gravité de la situation ?
Martine Felio : Le Var est le premier département touristique de France après Paris ; 80% de notre clientèle est originaire de Paris et de l’ïle-de-France, vient ensuite Rhône-Alpes, la Région Sud et les Hauts de France.  Ce profil de clientèles pourrait nous aider à travailler la relance après la crise car, si les Français sont invités à ne pas quitter le pays pour leurs vacances, nous pourrions capitaliser sur notre positionnement historique. Chez nous, la saison débute à Pâques et cette année, les chiffres du tourisme pour cette période qui pèse pour 19% dans notre activité annuelle, sont à zéro. Nous sommes dans une absolue incertitude quant aux ponts du mois de mai. Si la situation perdure, les communes perdront leur fréquentation et annuleront leurs manifestations ce qui occasionnera une cascade d’annulations et retraits. Ce sont des pans entiers de l’économie qui s’écroulent. Quant à l’été, il pèse pour 66% de notre activité, on imagine les ravages si tout ceci perdure.

Miser sur le vert “Il faut miser sur une offre qui respecte l’environnement et plus respectueuse de soi. Nous allons proposer des séjours permettant une découverte douce des territoires mais encadrée. Var Tourisme proposera fin avril et début mai , des hébergements et des activités vertes insolites qui seront transmises à nos client par emailing ou facebook pour construire ces vacances de demain”.
Quel est votre premier objectif ?
Sauver l’été et préparer les séjours d’octobre. Primo, il faut faire revenir les clients donc maintenir une offre touristique dans un secteur qui ne travaille plus. Nous allons créer une offre accessible et mutualiser nos budgets. Ce vendredi 11 avril, une lettre a été envoyée au gouvernement et, à l’instar de ce qu’ont demandé les restaurateurs, la fédération de tous les acteurs du tourisme en France demande le classement en catastrophe naturelle. Ainsi, les entreprises feront bloc face aux assureurs afin de réclamer la couverture de la perte d’exploitation. Au-delà des restaurants, ce sont tous les acteurs du tourisme, bateliers, hôteliers, plagistes, guides etc. qui font cette demande conjointe.

Qu’allez-vous faire, là, tout de suite ?
On mutualise les forces. L’équipe s’est mise en télétravail depuis le 16 mars et ça a été un soulagement pour nous de savoir que les personnels étaient en sécurité. En 2 heures seulement, chaque collaborateur a fait sa valise et emporté son équipement nécessaire. Au début, on a eu quelques soucis de réseaux mais l’informatique a résolu tous les problèmes ce qui prouve l’efficacité de nos outils. L’équipe a fait preuve  en urgence, d’une grande implication pour maintenir nos missions. Pour sauver l’été, Var Tourisme renforce sa présence sur les réseaux sociaux avec un mot d’ordre : “chouchouter” les clients. Nous diffusons des souvenirs des bons moments passés et suggérons ce qui sera le bonheur retrouvé de demain. Nous communiquons sur une liberté retrouvée, une liberté plus vraie et plus bienveillante.

“Une lettre a été envoyée au gouvernement et, à l’instar de ce qu’ont demandé les restaurateurs, la fédération de tous les acteurs du tourisme en France demande le classement en catastrophe naturelle pour faire bloc face aux assureurs et réclamer la couverture de la perte d’exploitation”. Martine Felio

Et la deuxième étape ?
Var Tourisme se rapproche des producteurs locaux car c’est la diversité et l’authenticité de notre offre qui vont renforcer l’attractivité de nos destinations. Il s’agit d’une approche qualitative à l’opposé des pratiques du tourisme de masse et de ventes low-cost que nous avons toujours refusées. Nous allons accompagner sur le plan économique les entreprises et concevoir un plan de communication ambitieux par son ampleur et efficace pour répondre aux besoins. Les touristes qui viennent dans le Var sont majoritairement fidèles à la destination mais il convient toujours de séduire car tous les départements de France pensent sauver la saison estivale 2020 en misant sur les Français.

saint-Tropez
… aux villages star comme Saint-Tropez, le Var rassemble ses forces

Avec quels moyens ?
La mutualisation des budgets de communication va nous permettre d’être plus visibles et donc avoir un avantage concurrentiel pour couvrir l’ensemble des supports de communication qui ciblent notre clientèle. Le service public , les collectivités, les institutionnels du tourisme sont au service du privé , afin de mutualiser les forces. On va travailler avec le Comité régional du tourisme pour des campagnes d’affichage et de télévision. Nous allons aussi travailler avec les cinq autres départements de la région et les 3 métropoles d’Aix-Marseille, Toulon et Nice. Nous sommes redevables des fonds publics donc nous ne travaillerons pas que sur l’image, toutes nos campagnes de publicité devront se convertir en séjours.

L’opération « Le repos des héros varois »

Martine Felio
Martine Felio

Var Tourisme a lancé un appel à la mobilisation de tous les professionnels du tourisme. L’idée : offrir des cadeaux aux héros, des week-ends et séjours, loisirs, activités et repas dans des restaurants etc. Ces bons cadeaux seront valables du 1er juillet 2020 au 30 mai 2021. Pendant une semaine, les professionnels du secteur ont offert des lots et une page dédiée à cette opération sera mise en ligne sur le site internet www.visitvar.fr Tous les “héros” s’inscriront sur cette page afin de tenter de remporter un des lots courant juin. Cette opération « Le repos des héros » a été initiée par l’Agence d’Attractivité et de Développement Touristiques Béarn Pays basque qui propose 200 bons de vacances aux soignants du milieu hospitalier privé, public, dans des Ehpad, dans les soins à domicile. Var Tourisme s’est inspiré de cette opération en élargissant la cible non pas aux seuls pros du tourisme mais aussi aux prestataires de services (zoos, musées, centres de plongée), les domaines viticoles, etc.

Infos express

Glenn Viel, chef du restaurant l’Oustau de Baumanière, aux Baux-de-Provence, a été élu « chef de l’année 2020 » par ses pairs à l’occasion de la 34e édition des Trophées du magazine Le Chef ce lundi 21 septembre. Né en janvier 1980 dans une famille de militaires, son aventure à Baumanière a démarré en 2015 quand Jean-André Charial, le propriétaire, l’a appelé pour redonner vie à ce restaurant mythique. Dès son arrivée, Glenn Viel a mis en place une cuisine écoresponsable avec le développement d’un potager bio, de ruches ainsi qu’une ferme pédagogique. En janvier 2020, il décroche sa 3e étoile. Il est aussi distingué au titre de la “gastronomie durable”, lancé par le guide rouge qui honore les restaurants ayant une démarche écoresponsable. Côté pâtisserie, c’est Brandon Dehan du même restaurant qui est distingué. Originaire de Noyon dans l’Oise, il avait été désigné jeune chef pâtissier de l’année en 2019 par le guide Gault et Millau. Ce sont les chefs référencés dans le Guide Michelin qui votent chaque année pour élire les meilleurs de la profession lors de cette 34e édition des Trophées du magazine Le Chef, seule élection des professionnels de la gastronomie française par leurs pairs.

Samedi 26 septembre, le restaurant de l’île d’If, Marseille en Face, vous ouvre sa table pour un moment culinaire inédit et unique au pied du château d’If. C’est dans ce lieu chargé d’histoire, face à Marseille et privatisé pour l’occasion que le trio Sébastien Dugast, Romain Nicoli (restaurant Le Môle – Gérald Passedat) accompagnés du cuisinier nomade Emmanuel Perrodin vous propose de vivre une soirée unique autour d’un menu découverte faisant la part belle à l’histoire du lieu et des vins sélectionnés pour l’occasion. Frédéric Presles, invité d’honneur, nous contera un peu d’histoires de Monte-Cristo et d’Alexandre Dumas. Déroulé de la soirée : embarquement au Vieux-Port en direction du château d’If (une navette privée). 18h30 : apéritif au soleil couchant. 19h30 : menu découverte. 22h30 : retour sur Marseille. Tarif : 75 € par personne (incluant apéritif, dîner, vins et navette). Plus d’informations & réservations : romain@lemole-passedat.com / 06 09 55 25 01. Attention, places très limitées.

Samedi 26 septembre journée spéciale “les pieds dans les vignes” à la maison des Vins d’Avignon, sur la place de l’Horloge. Au programme : une matinée pour découvrir la richesse sensorielle des vignobles de la vallée du Rhône par une approche méthodique de la dégustation et un vocabulaire adapté pour percevoir et exprimer les sensations et saveurs. L’après-midi, l’expérience continue dans le vignoble à la rencontre des vignerons et négociants qui font la typicité des vignobles de la vallée du Rhône. De 10h à 17h30. Tarif : 190 €par personne pour la journée. Ce tarif comprend l’initiation à la dégustation, le déjeuner, la visite de 2 domaines viticoles et le transport. Infos auprès de Clémence Durand au 04 90 27 24 00.

Samedi 10 octobre « Plus beau village de France » du nord Vaucluse, Séguret organise toute la journée, une dégustation des vins du village, une découverte de nombreux artistes et créateurs du village, une découverte de boulange à l’ancienne avec démonstration en direct (confection de pains, de brioches et de tartes au sucre à l’ancienne dans le four banal du village). A 10 h, accueil au portail de la Bise pour la remise du programme de la journée. À 10 h, 11 h, 15 h et 18 h : visites guidées du village médiéval au départ du portail de la Bise. Durée environ 1h (3 € par adulte et gratuit pour les mineurs).
10 h 30 et 15 h 30 : atelier « la vie des Abeilles » suivi d’une dégustation des miels bio de Jérôme Busato au château Cohola à Sablet. A 11 h et 16 h : atelier « les 3 goûts de l’huile d’olive en Provence » à l’atelier les 3 Souquets à Séguret.  12 h : dégustation des bières artisanales de Jean-Pierre Meffre de Chante-Grenouille. A 16 h 30 : cooking show sur le thème des Traditions de Séguret avec présentation de plusieurs mini recettes (au restaurant Le Mesclun – durée 1 h, gratuit, 20 personnes max). 17 h 30 : petit historique sur le métier de santonnier avec explication des différentes étapes de création artisanale d’un santon avec Denis Voeux. Plus d’informations au 04 90 46 91 06.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter