Art de vivre

Champignons, les conseils d’une pharmacienne pour ne pas s’intoxiquer

LarousseAvec plus de 35 000 variétés de champignons qui poussent en France, distinguer les sujets toxiques des comestibles est assez compliqué. Au-delà des 3 ou 4 variétés familières de nos régions provençales, quid des autres ? Et les pharmaciens sont-ils tous capables de nous aider ? Un pharmacien des villes sera moins rompu à l’exercice qu’un confrère des campagnes mais il y a de quoi être un peu inquiet sachant que le nombre d’heures allouées à la mycologie a fondu d’environ 30% ces dernières années en faculté de pharmacie… Les cueilleurs devront se limiter aux espèces connues et s’adresser soit à un pharmacien en qui ils ont toute confiance, soit à un membre d’association mycologique qui peut être d’un précieux secours.

Comme une incitation à la promenade et un guide de terrain complet évoquant toutes les espèces comestibles, ce livre de la pharmacienne et aromathérapeute Solange Strobel, permet d’identifier, cueillir, conserver, cuisiner la trentaine de champignons comestibles les plus couramment rencontrés en France, avec le regard gourmet et les recettes du cuisinier, Nicolas Ruhlmann. Dans ce livre édité chez Larousse, vous apprendrez à trouver les « coins à champignons » en fonction des milieux naturels (type de végétation, sol…), et dévorerez le répertoire illustré avec 30 fiches d’identification très complètes (trucs de ramassage, de nettoyage, conservation)… Sans oublier les conseils vins pour associer avec talent vins et champignons !

« Et si on allait aux champignons… ! » par Solange Strobel et Nicolas Ruhlmann, 144 pages, larousse Ed., 17,95 € le coffret et son couteau de ramassage.

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter

Suis-nous sur les réseaux

Vite lu

(Encore) un nouveau directeur aux Roches Blanches. Comme chaque année, l’hôtel restaurant cassidain présente son nouveau directeur. Il s’agit d’Emmanuel Blanchemanche qui a quitté la direction du domaine de Verchant, près de Montpellier, pour Cassis. « Je suis très heureux de me lancer dans ce nouveau projet de vie, de  surcroît dans cet environnement exceptionnel. Pouvoir écrire un nouveau chapitre pour ce lieu mythique est un privilège et j’ai suivi les conseils de Winston Churchill, qui a résidé aux Roches Blanches : pour s’améliorer, il faut changer. Donc, pour être parfait, il faut avoir changé souvent ». Il n’est pas sûr que dans l’hôtellerie et la restauration ces changements perpétuels soient très rassurants pour les clients.

Sébastien Sanjou au château Mentone. Le chef varois rejoint pour l’été le domaine viticole de Mentone et y ouvre « la Table de Mentone ». Dès les beaux jours arrivés, la table est dressée en extérieur, face au vignoble et aux forêts qui le bordent. La ferme-auberge promet de conjuguer convivialité et partage avec des menus d’esprit provençal composés avec les légumes et herbes fraîches du potager, les fruits des vergers, olives de l’oliveraie du domaine et les œufs du poulailler. Viandes et volailles, fromages et charcuteries sont, eux, issus de producteurs locaux. Les vins de la propriété, classés Côtes de Provence bio, accompagnent les menus. En mai et juin, ouverture du mercredi au dimanche au déjeuner et du mercredi au samedi au dîner.
Château Mentone, 401, chemin de Mentone, 83510 Saint-Antonin du Var ; infos au 04 94 04 42 00.