Art de vivre

Marseille-Beyrouth, Guillaume Sourrieu-Cynthia Bitar : un menu à quatre mains d’anthologie

BeyrouthElle est née à Beyrouth et y vit encore. La presse libanaise l’a souvent hissée au top 35 des femmes influentes de ce petit pays considéré comme la Suisse du Proche-Orient. Elle, c’est Cynthia Bitar, une cuisinière de renom qui a fait ses classes en France, à l’Institut Paul Bocuse à Lyon. C’est dire si sa venue à Marseille est un petit événement qui ouvrira le bal de la fête de la Gastronomie qui va agiter l’hexagone en cette fin septembre. A l’invitation de Guillaume Sourrieu, hôte de l’Epuisette, le coeur de cette libanaise souriante et volubile battra à l’unisson avec le chef marseillais lors de deux dîners à quatre mains servis les 22 et 23 septembre prochain.

Le menu inspiré des classiques méditerranéens, proposera un tortellini kéchék-kebbé citrouille et oeuf de caille awrama ; une aubergine fumée-grenade et mélasse avec un mini kebab grillé au charbon de chêne, un mjaddara makddouss (sorte de boulgour et lentilles avec des aubergines), un chapon fumé au pin du Liban sauce harra comme une vierge-Tagen, une selle d’agneau farcie-Toum et les fameux desserts dont un anthologique knefeh (fromage fondant dans du pain arrosé de sirop de sucre), tin et halawa et la soupe d’abricot. Et pour ceux qui aiment les surprises, le café blanc voisinera avec le café noir… « J’aime le Liban et les Libanais, confie Guillaume Sourrieu, intarissable sur le marché bio de Saïfi village et toutes les anecdotes partagées avec ses confrères du downtown et d’Achrafieh… C’est une grande joie d’accueillir Cynthia Bitar et surtout un honneur ».

Pour Marseille qui compte une importante communauté libanaise, ce rendez-vous s’avère des plus émouvants. Les places étant comptées, la réservation est impérative.

Dîner sur réservation les 22 et 23 septembre à l’Epuisette ; menu 130 € par personne. Réservations ici.

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter

Suis-nous sur les réseaux

Vite lu

Le Val labellisé. Avec l’aide du conservatoire méditerranéen, le maire de la commune du Val dans le Var, Jérémy Guiliano, vient de lancer un programme de préservation du Boussarlu, une variété endémique d’oliviers menacée de disparition. Pour un montant de 4 000 €, en plus de fonds européens, le maire veut reconnecter sa population avec ses oliviers et relancer toute une filière. Et pour commencer, le Val vient d’être labellisé « commune oléicole de France ».

(Encore) un nouveau directeur aux Roches Blanches. Comme chaque année, l’hôtel restaurant cassidain présente son nouveau directeur. Il s’agit d’Emmanuel Blanchemanche qui a quitté la direction du domaine de Verchant, près de Montpellier, pour Cassis. « Je suis très heureux de me lancer dans ce nouveau projet de vie, de  surcroît dans cet environnement exceptionnel. Pouvoir écrire un nouveau chapitre pour ce lieu mythique est un privilège et j’ai suivi les conseils de Winston Churchill, qui a résidé aux Roches Blanches : pour s’améliorer, il faut changer. Donc, pour être parfait, il faut avoir changé souvent ». Il n’est pas sûr que dans l’hôtellerie et la restauration ces changements perpétuels soient très rassurants pour les clients.

Sébastien Sanjou au château Mentone. Le chef varois rejoint pour l’été le domaine viticole de Mentone et y ouvre « la Table de Mentone ». Dès les beaux jours arrivés, la table est dressée en extérieur, face au vignoble et aux forêts qui le bordent. La ferme-auberge promet de conjuguer convivialité et partage avec des menus d’esprit provençal composés avec les légumes et herbes fraîches du potager, les fruits des vergers, olives de l’oliveraie du domaine et les œufs du poulailler. Viandes et volailles, fromages et charcuteries sont, eux, issus de producteurs locaux. Les vins de la propriété, classés Côtes de Provence bio, accompagnent les menus. En mai et juin, ouverture du mercredi au dimanche au déjeuner et du mercredi au samedi au dîner.
Château Mentone, 401, chemin de Mentone, 83510 Saint-Antonin du Var ; infos au 04 94 04 42 00.