Marseille

► Dîner des mécènes. Pour financer la rénovation de sa statue monumentale, la basilique  de Notre-Dame de la Garde annonce la tenue de plusieurs « Dîners des mécènes » afin de soutenir financièrement cette campagne de travaux. Programme de la soirée : visite privée de la basilique de 19h à 20h + dîner bouillabaisse autour d’une seule grande table de 50 personnes de 20h30 à 23h sur la terrasse des ex-voto avec vue sur le ville (dîner au Restaurant en cas de mauvais temps). Tarif : 100 € TTC – hors boisson. Sur le prix du dîner, 35 € sont reversés à la basilique pour la rénovation de la statue, cette sommes est éligible à un reçu fiscal pour déduction d’impôts. Uniquement sur réservation pour 50 personnes. Caution bancaire demandée de 65 € TTC par personne, annulation gratuite 48 heures à l’avance.
• Réservations : www.lerestaurant-ndg.fr
Deux dates disponibles pour le moment : jeudi 6 juin et jeudi 4 juillet
Pour vos dons à la basilique en vue de sa restauration, cliquer ici

 

Cavaillon

Festival Confit ! 2024 en vue.- La 2e édition du festival confit ! de La Garance (scène nationale de Cavaillon) se déroulera du mercredi 22 au dimanche 26 mai 2024. Le temps d’une semaine, Chloé Tournier et toute l’équipe de la Garance, convient tous les publics à un festival de rencontres et de convivialité hors des sentiers habituels du théâtre. Autour de spectacles et d’expériences inédites, ici inspirées de la Provence de Giono ou là du Liban d’Hiba Najem – une artiste à découvrir d’urgence – tous les sens et les arts sont sollicités : le regard, l’ouïe, la poésie, l’odorat, le goût et le toucher. Cette année, ce sont 4 femmes qui s’emparent du vivant sous toutes ses formes et vont au contact du territoire et des publics à l’image de Vivantes la création portée par la compagnie BRUMES, ou de la randonnée-spectacle de Clara Hédouin « Que ma joie demeure », avec le regard complice du chef Emmanuel Perrodin.
Inscriptions ici.

Suis-nous sur les réseaux

Marseille

Street food festival #4.- Pour cette année olympique, le Street food festival mettra à l’honneur les cuisines du monde. Durant trois jours, près de 50 restaurateurs, artisans de bouche, glaciers, vignerons et brasseurs exerçant tous dans les Bouches-du-Rhône vous feront voyager sur les 5 continents en profitant d’une vue imprenable sur la Méditerranée. Comme en 2023, une programmation musicale sera proposée durant les trois soirées, avec un point d’orgue le vendredi 14 juin pour une programmation exceptionnelle orchestrée par Radio Star. Le Street food festival entre dans la programmation de Marseille Provence Gastronomie imaginée par Provence Tourisme, sous l’impulsion du Département des Bouches-du-Rhône et de la Métropole Aix-Marseille-Provence. Pour limiter les files d’attente sur les stands, les paiements sur l’ensemble du festival se feront uniquement par l’intermédiaire d’une carte bancaire ou d’une carte cashless.
Esplanade de la Major (Marseille, 2e arr.), les 13, 14 et 15 juin de 17h à 1h.

Art de vivre

Marseille-Beyrouth, Guillaume Sourrieu-Cynthia Bitar : un menu à quatre mains d’anthologie

BeyrouthElle est née à Beyrouth et y vit encore. La presse libanaise l’a souvent hissée au top 35 des femmes influentes de ce petit pays considéré comme la Suisse du Proche-Orient. Elle, c’est Cynthia Bitar, une cuisinière de renom qui a fait ses classes en France, à l’Institut Paul Bocuse à Lyon. C’est dire si sa venue à Marseille est un petit événement qui ouvrira le bal de la fête de la Gastronomie qui va agiter l’hexagone en cette fin septembre. A l’invitation de Guillaume Sourrieu, hôte de l’Epuisette, le coeur de cette libanaise souriante et volubile battra à l’unisson avec le chef marseillais lors de deux dîners à quatre mains servis les 22 et 23 septembre prochain.

Le menu inspiré des classiques méditerranéens, proposera un tortellini kéchék-kebbé citrouille et oeuf de caille awrama ; une aubergine fumée-grenade et mélasse avec un mini kebab grillé au charbon de chêne, un mjaddara makddouss (sorte de boulgour et lentilles avec des aubergines), un chapon fumé au pin du Liban sauce harra comme une vierge-Tagen, une selle d’agneau farcie-Toum et les fameux desserts dont un anthologique knefeh (fromage fondant dans du pain arrosé de sirop de sucre), tin et halawa et la soupe d’abricot. Et pour ceux qui aiment les surprises, le café blanc voisinera avec le café noir… « J’aime le Liban et les Libanais, confie Guillaume Sourrieu, intarissable sur le marché bio de Saïfi village et toutes les anecdotes partagées avec ses confrères du downtown et d’Achrafieh… C’est une grande joie d’accueillir Cynthia Bitar et surtout un honneur ».

Pour Marseille qui compte une importante communauté libanaise, ce rendez-vous s’avère des plus émouvants. Les places étant comptées, la réservation est impérative.

Dîner sur réservation les 22 et 23 septembre à l’Epuisette ; menu 130 € par personne. Réservations ici.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.