Magazine

Le Bistrot 13B est lancé !

bistrot 13B2L’adresse hébergeait un magasin de zelliges (mosaïques marocaines) puis est devenu restaurant avec l’inauguration de l’Orgasme drivé par Christophe Juville. Mercredi 30 septembre dernier, le Bistrot 13B a servi ses premiers clients avec une formule déjeuner (plat-dessert) à 16 euros. Aux commandes, Edouard Balestier, 31 ans, un jeune entrepreneur issu de la marine marchande “dans laquelle il faisait de l’import-export” explique Anne, son épouse. “L’idée de diriger un restaurant le passionnait. Dès qu’il a eu cette opportunité, il l’a saisie” poursuit la jeune femme. La vente du restaurant a eu lieu fin juillet, les travaux ont duré 2 mois et dans un temps record l’équipe a pu accueillir ses premiers clients : “Le chef, Rafal Petelczyc, est celui qui cuisinait déjà pourl’Orgasme. Il est polonais d’origine, a bossé en Australie, à Copenhague, à New York et nous avons adoré son travail”. De l’ancien restaurant, Lucas, le serveur, et le plongeur, sont aussi restés.

“Notre cuisine de produits frais est garantie sans surgelés, c’est un engagement fort, assure Anne Balestier. La carte très serrée propose 4 entrées, 4 plats et 4 desserts, ni plus ni moins “qui changeront au gré des marchés et des saisons”. Le style revendiqué du bistrot est assurément français “dans l’esprit d’aujourd’hui” et proposera par exemple une salade de chèvre chaud figues rôties logo Bistrot 13Bau four, un filet de daurade “crispy skin” jus de canard et caviar d’aubergines, un filet de boeuf semi glacé-gratin dauphinois, un cheesecake provençal ou une poire au vin… Marseillais de naissance mais ayant grandi au Gabon, Edouard Balestier a voulu une déco dans un “esprit colonial, avec du bois et des figures africaines”. Pour l’heure, l’accueil des riverains est enthousiaste, tout se jouera dans les premiers mois.

Le 13b, 13, rue Breteuil, Marseille 6e arr. ;
réservations uniquement le soir au 04 91 33 08 67.

Service déjeuner lundi au mercredi pour déjeuner
et du jeudi au samedi midi et soir.

En bref

Jazz en vignes Pour la 10e édition de Jazz en vignes, Jean-Luc et Elisabeth Dumoutier, propriétaires du domaine de l’Olivette, organisent deux concerts exceptionnels en juillet et août. Précédés par la dégustation de leurs vins accompagnée de produits du terroir, ces deux concerts de jazz auront lieu mercredi 17 juillet (avec Nirek Mokar et ses Boogie Messengers ; un pianiste de 16 ans éblouissant, prodige du Rythm and Blues) et mercredi 7 août 2019 (avec Lluis Coloma , un virtuose du piano, et Sax Gordon, au saxo, avec une fougue et un enthousiasme dévastateurs). Comptez 36 € par personne ; 519, chemin de l’Olivette, le Brûlat, 83330 Le Castellet ; résas au 04 94 98 58 85.

Les Musicales dans les Vignes jusqu’au 30 août, vingt-cinq domaines de renom célèbrent la noblesse du vin en musique avec des concerts uniques au fil de l’été… Des instants musicaux suspendus dans des lieux d’exception. Et il y en a pour tous les goûts : jazz, classique, tango argentin, flamenco, musique tzigane, klemer, russe, etc. Un tour du monde. Infos et inscriptions 06 60 30 32 90 et http://lesmusicalesdanslesvignes.blogspot.com/

Rire en vignes La 6e édition de ce festival épicurien et intimiste sera 100% féminine. Au programme, le 24 juillet, un one woman show désopilant, porté par Doully, personnalité atypique, à la voix particulière et à l’énergie sans faille qui nous raconte, dans “L’addiction c’est pour moi”, son passé en utilisant ses addictions pour en faire une force. Le 25 juillet, Leslie Bevillard, Marie Cécile Sautreau et Vanessa Fery joueront “Et elles vécurent heureuses”, une comédie férocement joyeuse sur les femmes, le bonheur, l’amour, l’amitié… Mais surtout pas sur les contes de fées ! Tarif spectacle : 25 € /personne, 40 € les deux soirées. Château de Saint-Martin, route des Arcs, 83460 Taradeau ; infos au 04 94 99 76 76 et 06 42 10 71 72.

Abonnez-vous à notre newsletter