Magazine

Rowing club : Christian Ernst en mode tacos et chipotle

pablo Salas
Oubliez sombreros et guacamole, Pablo Salas va vous donner une autre image du Mexique. Photo Fernando Gómez Carbajal

Les jeudi 15, vendredi 16 et samedi 17 octobre prochain, le Rowing club accueille le chef mexicain Pablo Salas dans le cadre de l’année du Mexique en France. “J’ai fait la connaissance de Pablo à Vancouver lors d’un festival d’oenologie où je faisais une démonstration culinaire” raconte Christian Ernst, le chef du Rowing club. Dans le cadre de l’année du Mexique en France, il nous semblait intéressant, à Gilbert Biton et moi même, d’accueillir Pablo. En retour, c’est moi qui irai cuisiner chez Pablo Salas, à Tolucas, à 100 km de Mexico, en novembre prochain”.

Classée par l’Unesco au titre du patrimoine immatériel, à l’égal de la cuisine française, la cuisine mexicaine est riche de surprises et d’un raffinement surprenant. Durant ces 3 journées, quantité d’événements sont programmés : le 15 au soir, de 18h à 20h, cours de cuisine avec Pablo Salas (25 € par pers). A partir de 20h, repas à 4 mains en 6 services sur le thème des cuisines fusion franco-mexicaine (50 € par pers. ; 65 € si vous participez au cours et au dîner). Le vendredi 16, la DJ Eve Dahan jouera un set en accord avec les chefs qui installeront leur cuisine en salle. Musique live et cuisine idoine devant tout le monde, préparez les piments…

Infos au 04 91 900 778 et info@rowing-clubrestaurant.com

Ernst a Vancouver
Christian Ernst (c’est le plus grand) a fait la rencontre de Salas (à d.) à Vancouver

Si vous croisez Pablo… voilà ce qu’il faut savoir de lui

Pablo Salas est né il y a 35 ans à Toluca où il bosse encore aujourd’hui. Autodicacte, il revendique ses racines mexicaines sans jamais tomber dans le folklore. L’homme a parcouru son pays en large et en travers pour tout y apprendre de sa gastronomie : découverte de nouveaux ingrédients, contact auprès des mamans et grands-mères, visite des villages. De cette introspection mêlée d’une soif d’ouverture au monde, Salas a donné naissance au restaurant Amaranta, un lieu qui lui ressemble et qui raconte ce parcours culinaire. De fait, son enseigne fait partie des meilleurs restaurants du pays ce qui lui vaut quantités d’honneurs dont celui d’être délégué du conservatoire de la culture gastronomique du Mexique.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vite lu

Les Grandes Tables à lire ! Les grandes Tables (réseau de restaurants à Marseille, Calais, Clermont-Ferrand) viennent d’éditer un livret titré 10+4. Ce 10+4 relate les trois dernières années  marseillaises d’aventures culinaires et artistiques qui s‘inscrivent dans la continuité de cette entreprise initiée en 2006 : raconter les cuisines dans leurs diversités et leurs actualités.
À Marseille à la Friche Belle-de-Mai, à La Criée Théâtre national et au Zef-scène nationale, à Calais au Channel-scène nationale et enfin à Clermont-Ferrand à La Comédie-scène nationale, les grandes Tables dialoguent avec les lieux culturels où elles sont installées et avec leurs territoires. Elles y conduisent des projets culinaires et y inscrivent la cuisine comme une discipline artistique à part entière, qui s’épanouit dans les conversations avec les autres arts. Ce 10+4 vous permettra tout à la fois de découvrir cette belle enseigne et tout ce que ses équipes ont fait toutes ces années avec la très modeste participation du Grand Pastis. A télécharger ici.

jeremy julien au Culti

Le Matière Brut investit le Culti C’est l’un des événements annoncés de l’été prochain : l’équipe du Matière Brut, conduite par Jérémy Julien, annonce son arrivée au sein même du bar-tabac du Roucas-Blanc (Marseille, 7e arr). Avec un vaste jardin, le Culti jouit d’un magnifique espace pour servir déjeuner et dîners dans une ambiance cool comme les aime Jérémy et en totale adéquation avec son répertoire culinaire. On vous en parle dès que la réouverture des restaurants (au moins des terrasses) sera effective.

Cassis, les volets rouges certifiés vert Arnaud et Cédric sont fiers et heureux d’annoncer le changement d’identité de leur maison : l’hôtel du Joli Bois devient l’hôtel les Volets Rouges – Cassis. Le duo a a profité de l’hiver pour se livrer à de nombreuses rénovations “afin de vous apporter toujours plus de confort, de quiétude dans notre bulle de nature au cœur du parc national des calanques, assurent-ils. Et d’ajouter : – Nous venons d’être certifiés par l’écolabel international Clef Verte, ce qui fait de nous le premier hôtel de Cassis à recevoir un écolabel”. Hôtel Les Volets Rouges – Cassis, D559 – route de la Gineste, 13260 Cassis ; infos au 04 42 01 02 68.