Restaurants en Provence

Le Rowing club, à Marseille

rowing2

A peine, ou déjà, 8 mois que Christian Ernst a rejoint Gilbert Bitton au Rowing club. Un curieux attelage mais d’une redoutable efficacité. Bitton, égal à lui-même, accueille, embrasse, sourit et rit, occupe l’espace avec un professionnalisme qui ne s’érode pas au fil des ans. Ernst, grand costaud habillé de sa tenue noire brodée, passe de la cuisine à la salle et s’enquiert : “Tout va bien ?”. Les deux hommes se complètent à merveille et ça se sent. Oublions les tapas, c’est pour les radins ou ceux qui ne savent pas manger. La carte propose un pot-au-feu de foie gras en raviole ouverte-croustillant de légumes oubliés, une bruschetta de sanglier confit-émulsion de pata negra écume de genièvre velouté de courge, un jarret de cochon noir de bigorre confit 12 heures-gnocchi au piment d’espelette ou un quasi de veau rôti en cocotte croûte de noix et comté-légumes d’hiver… C’est intelligent, bien troussé et les intitulés ont les pieds bien ancrés dans leur terroir.

rowing3A midi, le duo de palamide (séchée et en sashimi) très bien assaisonné précède une lotte escortée de tomates ananas, green zebra baignées d’une écume d’oursin. Le jeu végétal (câpres, ail des ours) résonne sur la fleur de sel et l’iode du poisson. C’est intéressant mais l’assiette manque de température, tout est tiède et les saveurs s’en trouvent pénalisées. Le médaillon de saint-pierre est bien plus intense, Ernst l’accompagne de caviar de hareng et d’une déclinaison de carottes (pourpres, jaunes) et asperges cuites à la perfection. Un petit dessert ? Ils sont signés Sylvain Depuichaffray, le pâtissier de la rue Grignan. Le baba au rhum chantilly-fraises vaut à lui seul le détour. Ce qu’il faut en penser ? Que du bien. Le Rowing a trouvé sa place, son rythme et on s’y sent à l’aise. D’autant qu’avec les beaux jours, on va pouvoir profiter de la grande terrasse sur le toît avec une vue à couper le souffle sur le port et le Mucem. Quant aux tarifs, si on pouvait envisager quelques plats moins onéreux, ce serait un plus…

34, boulevard Charles-Livon, 13007 Marseille ; résas au 04 91 90 07 78.
Plat retour du marché 15 € ; ardoise 50 € ; carte 46 €. Pain 10/20 – café : 11/20.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter

Vite lu

La Tournée Sauve ton resto se poursuit dans le 13.- Un bus et une tournée pour soutenir les restaurateurs en difficulté et marquer sa solidarité avec une filière passablement malmenée par la pandémie Covid-19 : l’opération Sauve ton resto ! se poursuit dans les Bouches-du-Rhône. Commandez vos repas à l’avance et venez les récupérer auprès des chefs dans chacune des villes étape : Marseille les 19 et 21 janvier, Allauch le 20 janvier, Aix-en-Provence le 22 janvier, Arles le 23 janvier… Plus d’infos et les détails à lire sur mpgastronomie.fr

Terre Blanche annonce la nomination de Christophe Schmitt au poste de chef des cuisines.- Le Resort de Terre Blanche Hotel Spa Golf Resort 5 étoiles, a nommé Christophe Schmitt au poste de chef pour prendre les rênes des différents restaurants, dont Le Faventia, étoilé au guide Michelin (le guide rigolo qui décerne des étoiles aux restaurants fermés). Christophe Schmitt succèdera ainsi au Chef étoilé et meilleur ouvrier de France, Philippe Jourdin, qui prend sa retraite et dont il était le second, pour perpétuer une cuisine aux saveurs du Sud. Dans la continuité de cette philosophie qui allie tradition et touches innovantes, Christophe Schmitt proposera une cuisiné axée sur les meilleurs produits locaux rendant hommage au terroir. “C’est un honneur pour moi et un très grand défi de succéder à Philippe Jourdin. A Terre Blanche, ce Mof a marqué l’histoire de la gastronomie, et il m’a aussi beaucoup appris. C’est avec beaucoup d’émotion que je lui succède aujourd’hui, plus que jamais conscient des responsabilités qu’il me lègue” a déclaré Christophe Schmitt.