Magazine

Le Tôqué à Caumont-sur-Durance, au plus près des producteurs

Il leur en a fallu du courage pour, à 26 ans, se jeter à l’eau et ouvrir leur propre restaurant. Mais l’audace a fini par payer et, 2 ans plus tard, Greg et Deborah Dandel mesurent le chemin parcouru. Bien avant que le Toqué ne fût un restaurant, il y avait ici même une agence bancaire. “Nous voulions nous mettre à notre compte, se remémore Greg Dandel, et nous avions répondu à un appel d’offres pour créer un restaurant dans le jardin romain du village. Mais ça ne s’est pas fait et quelque temps plus tard, la mairie nous a rappelés pour nous proposer cette ancienne agence bancaire, afin de la transformer en restaurant”.

Le Tôqué
Greg Dandel : “J’ai aussi travaillé chez Michel Philibert au Barroux, au Hiély-Lucullus et au Moutardier du Pape sur la place du palais à Avignon”

Trois mois et demi de travaux plus tard, le Tôqué accueillait ses premiers clients. Greg Dandel y sert “sa” cuisine, “avec des produits frais sélectionnés correctement, explique-t-il. Nous faisons très attention également aux assaisonnements. On a toujours travaillé les poivres de timut ou de sichuan par exemple, bien avant que ce soit la mode”. Et le jeune chef de raconter aussi ses essais sur l’acide, avec des vinaigres maison comme ses vinaigres de thym ou de champignons et ses recettes de réduction de vin rouge vinaigrée à la façon d’un balsamique… “J’essaie également de distiller de la fraîcheur avec des herbes issues du jardin, de l’oseille ou de la âche des montagnes, l’ancêtre antique du céleri” poursuit le jeune patron. Tous deux originaires de Haute Savoie, Greg et Déborah ont suivi les cours de l’école hôtelière de Thonon-les-Bains. La carrière de Greg l’a conduit ensuite chez Pierre Orsi (à Lyon, 6e arr.) une année durant  puis au Sept chez Anne-Sophie Pic à Valence. “Ensuite, j’ai essentiellement travaillé dans le Vaucluse, mais mes plus grands souvenirs sont chez Pierre Orsi, un patron qui m’a appris le savoir-être du cuisinier”

“Chez nous, ce n’est pas la messe”
Ne se contentant plus de l’évidence d’une cuisine saisonnière, Greg Dandel va plus loin : “Je vais directement à la source, chez Christelle à Cavaillon chercher les asperges, sur l’île de la Barthelasse à la ferme La Reboule et au Min bien sûr mais ce que je préfère c’est le contact chez le producteur lui-même, la fraîcheur est incomparable”. Greg et Déborah travaillent tous les deux, l’un en cuisine, l’autre en salle, ils ont tissé des liens avec une clientèle d’habitués, des gens du village et des alentours, une clientèle internationale qui, été après été, s’est laissé séduire par le foie-gras du Sud-Ouest mi-cuit monté en couches à la façon d’un opéra aux chutneys de pomme-passion ou poire-baies de cannelier gelée acidulée ou par la bouillabaisse en 3 poissons, maigre mariné cru, moelleux de congre et rascasse rôtie soupe comme une sauce…

“Chez nous on ne dit pas la messe, nous sommes un restaurant de village dans lequel on vient célébrer des moments importants” disent Greg et Déborah Dandel. Leur restaurant a été recommandé au Collège culinaire de France par un client fine fourchette qui jugeait le Tôqué digne de cette association. Il n’est pas de plus beau compliment.

Le Tôqué, 1, faubourg Saint-Sébastien, 84510 Caumont-sur-Durance ; infos au 06 24 25 00 98. Midi, plat du jour : 15 €, dessert du jour : 4 €.  Formules 35 et 45 €.

Abonnez-vous à notre newsletter

Vite lu, vite su

Un dîner au profit des Restos du Coeur Dans le cadre de MPG2019 – année de la Gastronomie en Provence, Provence Tourisme et les Restos du cœur ont décidé d’unir leurs forces. Provence Tourisme organise un dîner de chefs tout entier dédié à la générosité. Le 9 décembre à la Bastide de la Magdeleine à Gémenos, le menu gastronomique sera concocté par le chef Mathias Dandine accompagné d’autres confrères réputés : Lionel Lévy, Michel Portos, Mickaël Féval et Coline Faulquier. Toute la recette sera intégralement versée à cette association caritative : 1 € récolté = 1 repas servi. Tarif : 220€ le repas Billetterie et infos en cliquant ici

Sainte-Cécile-les-Vignes Les samedi 7 et dimanche 8 décembre, les vignerons de Colombes-les-Vignes ouvrent leurs portes pour préparer vos fêtes de fin d’année. Venez partager un moment de convivialité autour d’une assiette gourmande de foie gras ou d’escargots, d’huîtres ou de charcuteries (ambiance piano bar le samedi soir). Caveau ouvert de 9h à 19h le samedi et de 9h à 18h le dimanche, restauration sur place. Infos au 04 90 30 79 30

Marché de Noël chez Rhonéa Les samedi 7 et dimanche 8 décembre, les vignerons organisent un marché de producteurs et d’artisans sous le signe de la gastronomie, du vin et des produits de Noël. De 11h30 à 13h, le cuisinier Denis Blin concoctera trois bouchées qui seront proposées en accord mets et vins avec une sélection de cuvées Rhonéa (tarif de l’apéritif dégustation : 5 € / personne, 3 bouchées et 3 verres de vin). Infos au 04 90 12 41 15.

Cave de Rasteau 15e édition du  traditionnel marché de Noël les 7 et 8 décembre. Une sélection d’artisans et d’artistes régionaux proposeront leurs produits et créations de 10h à 18h. Le dimanche, des séances photos avec le Père Noël et une dégustation-vente d’huîtres de Bouzigues sont prévues. Infos au 04 90 10 90 14.

Gigondas la cave Venez perfectionner vos talents culinaires dimanche 8 décembre aux côtés de Serge Ghoukassian, le propriétaire du resto Chez Serge à Carpentras.
Au programme : démos culinaires, visites de cave, démonstration de cavage, conférence autour du diamant noir… Repas sur réservation au 04 90 65 83 78. Infos au 04 90 65 89 76.