En direct du marché

La maison Crespi, quand les sorbets deviennent cocktails

maison CrespiDe prime abord, ces 6 petits pots de sorbets ont l’air tout ce qu’il y a de plus banal. Mais en étant plus attentif, on peut y lire ”alcool 10 degrés”. C’est la particularité des glaces de la maison Crespi. En dégustant un de leurs sorbets, vous absorbez l’équivalent en alcool d’un shooter et demi. Si vous êtes en quête de glaces mêlant les saveur d’un fruit à celui d’un alcool oubliez le classique binôme rhum-raisin et passez aux Crespi ! Avec une gamme de 6 parfums, Martin Crespi et son compère Pierre-Olivier Frachon sont parvenus à renouveler le concept de glace alcoolisée. “On aimait bien, après un repas copieux, prendre un dessert alcoolisé comme un colonel. Mais il y avait toujours cette dichotomie entre la glace et l’alcool. Et comme l’alcool est un antigel, le colonel finissait souvent en soupe”, témoigne Martin Crespi qui est à l’origine du concept né en 2015. La maison Crespi a commencé à diffuser ses produits l’année suivante : “Congeler de l’alcool c’est un véritable challenge ! Mais aujourd’hui nous sommes contents du résultat”.
Les fruits (50%), le sucre, les stabilisateurs et les alcools biologiques utilisés dans la composition, sont tous d’origine naturelle. Vodka-fraise, vodka-framboise, rhum-mangue, rhum-banane, tequila-citron-banane, rhum-mojito-fraise, autant de parfums et de recettes que l’on peut découvrir chez une quinzaine de revendeurs partout en France et commander sur le site même de la marque ; la commande est ensuite envoyée par chronopost et arrive chez le client en 24 heures. “Pour se faire connaître nous avons joué la carte de la participation à de multiples festivals et événements. Et il y a toujours ces moments où quelqu’un vient goûter l’une de nos glaces par curiosité. Puis quelques minutes plus tard, il ou elle revient avec son groupe d’amis pour goûter tous les parfums, raconte Pierre-Olivier Frachon, co-créateur de la maison Crespi. Notre travail est récompensé quand on voit les sourires et la surprise sur la tête des gens. Sentir l’alcool dans le sorbet, ils n’y sont pas habitués”. En guise de cocktail apéritif ou à la façon d’un dessert pour adulte, les sorbets de la maison Crespi, en bord de piscine, à la plage ou sur un rooftop restent définitivement interdits aux enfants…

Maison Crespi, 15,50 € le bac de 700 ml ; 12 pots de 80 ml panachés, 30€.
Bonus : à découvrir également, le sorbet au Cristal Liminana.

Axel Gède / Photos A.G. et M. Schweizer

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Notez-le

Le premier livre de Mérouan Bounekraf intitulé Accords, Mets et Vannes est sorti ! Chef trentenaire connu depuis sa participation à Top chef en 2018, et actuellement aux côtés de Julia Vignali, sur M6, en 2e partie de soirée du Meilleur Pâtissier, Mérouan est un cuisinier de talent. Il combine sa passion à un sens de humour prononcé, faisant le show et abordant avec légèreté des recettes sérieuses et techniques. Il se présente comme un cuisinier comique et prouve que dans la profession, on peut être très rigoureux et blagueur. L’auteur est aussi un compétiteur dans l’âme qui manie la langue avec talent, panache et humour. Son péché mignon ? Les jeux de mots qui foisonnent dans l’ouvrage. Dans ce livre joyeux, Mérouan retrace son parcours enrichissant et ses rencontres, il raconte ses débuts, passés 5 années durant, dans une brigade conduite à la dure, dont il garde malgré tout de bons souvenirs. C’est un livre bienveillant comptant 35 recettes classiques retravaillées (avocat-crevettes commis d’office, bi-joues de bœuf, poisson-panais ou encore cigar’misu), un cadeau gourmand et drôle qui se fera une jolie place au pied du sapin.

• Accords Mets et Vannes, Larousse Ed. 144 pages, prix : 16, 95 €.