Magazine

“Clément et Olivier”, les meilleures navettes 2019 sont fabriquées à Aubagne

navettes jury 2019Bientôt la Chandeleur, bientôt la fête des crêpes en Bretagne et des navettes à Marseille ! A l’initiative du Grand Pastis et avec le soutien du blog Fully Funny, nous avons eu l’idée de réunir un jury d’amateurs rompus à l’exercice de la dégustation pour goûter, commenter et nommer les meilleures navettes de l’année. Ils étaient quatorze, issus de tous les quartiers de Marseille et Aubagne à concourir. De fait, toutes les navettes ont été achetées les 28 et 29 janvier chez des artisans qui n’avaient pas été prévenus de ce challenge et n’ont ainsi pas pu préparer une recette spéciale ou des tailles. Le jury s’est réuni le mardi 29 janvier à 15 heures et était composé de Priscilla (blog Fully Funny), Anne Limbour (animatrice et chroniqueuse sur Provence Azur télé), Sylvie Sulitzer (épicerie fine Gastronomaniak à Aubagne), Laurent Bocquet (boulangerie Hat’s Mazargues), Olivier Luisetti (restaurant Pastis & Olives) et Pierre Psaltis (le Grand Pastis).

Le trio gagnant
Des notes portant sur l’aspect (couleur, esthétique), la saveur (eau de fleur d’oranger naturelle ou synthétique, dosage), l’odeur (délicate, absente, suave), la texture et la casse (sec, fondant, farineux, dur, mou) ont été attribuées permettant d’établir un classement dont voici les 3 premiers.

Clément et Olivier
Les navettes de Clément et Olivier, artisans à Aubagne (près de la gare)
n°1 Clément et Olivier. Leurs navettes présentaient des arômes de zestes d’orange, un joli biscuit sur le fruit, ferme et cassant net, fondant en bouche avec une note finale délicate. Tarif : 5.90 € les 250g.

Les navettes des Accoules, un grand classique du quartier du Panier.

n°2 les Navettes des Accoules. Des biscuits à l’irréprochable régularité, joliment dorés, chaleureux en bouche, d’une évidente fraîcheur. Arômes délicats, casse nette. Tarif : 6 € les 250g.

Amandine navettes
Amandine, les navettes en version mini selon Laurent Navarro
n°3 la pâtisserie Amandine. Bien que toutes petites (il ne restait que celles-ci en boutique lorsqu’on est venu les acheter), ces navettes pâtissières avaoent des accents beurrés qui ont un peu gêné certains membres du jury. Produit de qualité, frais, fondant en bouche, avec une jolie finale persistante.  Tarif : 5,90 € les 100g.

Les concurrents
Voici la liste de tous les concurrents. Bien sûr, le quartier de Saint-Victor est très représenté avec 4 adresses. Du centre-ville aux quartiers, chacun y trouvera son bonheur. A noter, l’entrée de quelques nouvelles enseignes, le Fournil de Bois Lemaître (12e arr.) et Christopher Sisilia qui ont présenté des produits “à suivre”. Attention, le principal écueil chez certains artisans de cette sélection résidait dans l’usage immodéré voire maladroit de l’eau de fleur d’oranger synthétique qui laisse une désagréable longueur en bouche. Plus qu’une erreur, un défaut.

Les Pains de l’Opéra (61, rue Francis-Davso, 1er arr.)
La Boulangerie Aixoise (45, rue Francis-Davso, 1er )
Les Navettes des Accoules (68, rue Caisserie, 2e arr.)
L’Espérantine (70, rue Caisserie, 2e arr.)
Le Fournil de Notre-Dame (38, boulevard Notre Dame, 6e arr.)
Chez Dromel Aîné (19, avenue du Prado, 6e arr.)
La Boulangerie de Saint-Victor (2, avenue de la Corse, 7e arr.)
Les Massilious (40, rue d’Endoume, 7e arr.)
Le Four des navettes (136 Rue Sainte, 7e arr.)
La Pépite (145, rue Sainte, 7e arr.)
La Pâtisserie Amandine (475, rue Paradis, 8e arr.)
Le Fournil de Bois Lemaître ( 98, boulevard de la Comtesse, 12e arr.)
La Pâtisserie by Christopher Sisilia (102, rue Alphonse-Daudet, 13e arr.)
Chez Clément et Olivier (1, avenue Jeanne d’Arc, 13400 Aubagne)

Vite lu

Les Grandes Tables à lire ! Les grandes Tables (réseau de restaurants à Marseille, Calais, Clermont-Ferrand) viennent d’éditer un livret titré 10+4. Ce 10+4 relate les trois dernières années  marseillaises d’aventures culinaires et artistiques qui s‘inscrivent dans la continuité de cette entreprise initiée en 2006 : raconter les cuisines dans leurs diversités et leurs actualités.
À Marseille à la Friche Belle-de-Mai, à La Criée Théâtre national et au Zef-scène nationale, à Calais au Channel-scène nationale et enfin à Clermont-Ferrand à La Comédie-scène nationale, les grandes Tables dialoguent avec les lieux culturels où elles sont installées et avec leurs territoires. Elles y conduisent des projets culinaires et y inscrivent la cuisine comme une discipline artistique à part entière, qui s’épanouit dans les conversations avec les autres arts. Ce 10+4 vous permettra tout à la fois de découvrir cette belle enseigne et tout ce que ses équipes ont fait toutes ces années avec la très modeste participation du Grand Pastis. A télécharger ici.

jeremy julien au Culti

Le Matière Brut investit le Culti C’est l’un des événements annoncés de l’été prochain : l’équipe du Matière Brut, conduite par Jérémy Julien, annonce son arrivée au sein même du bar-tabac du Roucas-Blanc (Marseille, 7e arr). Avec un vaste jardin, le Culti jouit d’un magnifique espace pour servir déjeuner et dîners dans une ambiance cool comme les aime Jérémy et en totale adéquation avec son répertoire culinaire. On vous en parle dès que la réouverture des restaurants (au moins des terrasses) sera effective.

Cassis, les volets rouges certifiés vert Arnaud et Cédric sont fiers et heureux d’annoncer le changement d’identité de leur maison : l’hôtel du Joli Bois devient l’hôtel les Volets Rouges – Cassis. Le duo a a profité de l’hiver pour se livrer à de nombreuses rénovations “afin de vous apporter toujours plus de confort, de quiétude dans notre bulle de nature au cœur du parc national des calanques, assurent-ils. Et d’ajouter : – Nous venons d’être certifiés par l’écolabel international Clef Verte, ce qui fait de nous le premier hôtel de Cassis à recevoir un écolabel”. Hôtel Les Volets Rouges – Cassis, D559 – route de la Gineste, 13260 Cassis ; infos au 04 42 01 02 68.