Magazine

Michel Portos se sépare du Malthazar, fermeture annoncée le 28 juillet

Malthazar

Portos en 10 dates
4 avril 1963, naissance à Marseille
1983, CAP de cuisine
 5 ans passés à Roanne chez les Troisgros
 2001, première étoile au Michelin pour son restaurant Côté Théâtre à Perpignan
 2002 succède à Jean-Marie Amat au Saint-James à Bouliac en Gironde
 2009, une seconde étoile Michelin pour le Saint-James
 2012, arrivée à Marseille
 2013, Malthazar classé Bib gourmand
 20 octobre 2014, inauguration du Poulpe
 21 juillet 2018, annonce de la vente du Malthazar
La rumeur prenait de l’ampleur et, comme pour y couper court, une annonce a été faite par le biais d’une newsletter envoyée samedi 21 juillet à 18h. Le Malthazar époque Michel Portos c’est bel et bien fini. L’annonce tient en 3 lignes : “Fin d’une jolie histoire, le Malthazar fermera ses portes définitivement le Samedi 28 Juillet 2018 après le service du soir… Retrouvez nous au Poulpe 7 jours / 7 pour de nouvelles aventures !!!​” Contacté, le propriétaire Michel Portos n’a pas souhaité commenter si ce n’est en confiant : “Une page qui se tourne… point”.
L’annonce invite les fidèles clients de la brasserie de la rue Fortia à rejoindre le Poulpe que Michel et Michel, Portos et Ankri, dirigent conjointement sur le quai de la Mairie.

Le Malthazar a été fondé par Anthony Lacanau (ex-Carbone, rue Sainte) qui l’a revendu à Michel Portos au début de l’été 2012. Les premiers services ont eu lieu en septembre 2012 avec, aux côtés du chef Portos, le fidèle Vincent Poëtte qui a quitté le navire Malthazar 6 années plus tard, au premier trimestre 2018. Que va devenir le Malthazar ? De plusieurs sources concordantes, l’avenir de cette brasserie s’imaginerait en mode “table italienne” façon trattoria mais rien ne fuite pour l’heure sur l’identité des repreneurs. Il faut s’attendre à une rentrée agitée pour la rue Sainte où pas moins de 3 établissements, très très en vue, seraient en vente ou tireraient le rideau en attendant des repreneurs…

1 commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Le Malthazar qui ferme ?
    Pas une surprise le meilleur moment, en 2012, c’était de ne savoir plus y revenir en sortant.
    Quelle déception, ce chef Portos dont l’ego est un peu sur dimensionné je le crains.
    Marseille est compliqué mais il y a des gourmets gourmands qui savent apprécier les bonnes tables sans cinéma et sincères.

Vite lu

Les Grandes Tables à lire ! Les grandes Tables (réseau de restaurants à Marseille, Calais, Clermont-Ferrand) viennent d’éditer un livret titré 10+4. Ce 10+4 relate les trois dernières années  marseillaises d’aventures culinaires et artistiques qui s‘inscrivent dans la continuité de cette entreprise initiée en 2006 : raconter les cuisines dans leurs diversités et leurs actualités.
À Marseille à la Friche Belle-de-Mai, à La Criée Théâtre national et au Zef-scène nationale, à Calais au Channel-scène nationale et enfin à Clermont-Ferrand à La Comédie-scène nationale, les grandes Tables dialoguent avec les lieux culturels où elles sont installées et avec leurs territoires. Elles y conduisent des projets culinaires et y inscrivent la cuisine comme une discipline artistique à part entière, qui s’épanouit dans les conversations avec les autres arts. Ce 10+4 vous permettra tout à la fois de découvrir cette belle enseigne et tout ce que ses équipes ont fait toutes ces années avec la très modeste participation du Grand Pastis. A télécharger ici.

jeremy julien au Culti

Le Matière Brut investit le Culti C’est l’un des événements annoncés de l’été prochain : l’équipe du Matière Brut, conduite par Jérémy Julien, annonce son arrivée au sein même du bar-tabac du Roucas-Blanc (Marseille, 7e arr). Avec un vaste jardin, le Culti jouit d’un magnifique espace pour servir déjeuner et dîners dans une ambiance cool comme les aime Jérémy et en totale adéquation avec son répertoire culinaire. On vous en parle dès que la réouverture des restaurants (au moins des terrasses) sera effective.

Cassis, les volets rouges certifiés vert Arnaud et Cédric sont fiers et heureux d’annoncer le changement d’identité de leur maison : l’hôtel du Joli Bois devient l’hôtel les Volets Rouges – Cassis. Le duo a a profité de l’hiver pour se livrer à de nombreuses rénovations “afin de vous apporter toujours plus de confort, de quiétude dans notre bulle de nature au cœur du parc national des calanques, assurent-ils. Et d’ajouter : – Nous venons d’être certifiés par l’écolabel international Clef Verte, ce qui fait de nous le premier hôtel de Cassis à recevoir un écolabel”. Hôtel Les Volets Rouges – Cassis, D559 – route de la Gineste, 13260 Cassis ; infos au 04 42 01 02 68.