Magazine

Des surprises et des grands classiques au menu de MPG 2021

MPG 2021

Les succès de MPG 2019 ont été tels que Provence tourisme, l’association en charge de la promotion touristique du département des Bouches-du-Rhône, a décidé de pérenniser ces rendez-vous à la gloire de la gastronomie en Provence. Après une année 2020 quelque peu “bouleversée”, les équipes de Provence Tourisme ont présenté ce vendredi 11 juin, la synthèse des événements gastronomico-festifs qui animeront le 13 jusqu’au 31 décembre. “Les enjeux sont multiples : nous souhaitons valoriser la filière agricole et accroître l’attractivité du territoire, a expliqué Martine Vassal, présidente du Conseil départemental 13. Pour nous, la gastronomie est un véritable levier de développement durable”. Selon la présidente du 13 et de AMPM (Aix-Marseille-Provence Métropole), il s’agit de proposer “une gastronomie pour tous, développer une gastronomie et un tourisme conformes à l’esprit de ce territoire, célébrer ce qui fait vibrer la Provence : le plaisir de partager une alimentation simple, avant tout riche de la qualité de ce que produit sa nature, grâce aux producteurs, aux viticulteurs, aux artisans et aux restaurateurs”. MPG 2021

A tout seigneur, tout honneur, le mois de juillet sera celui des Dîners insolites qui, en 20 soirées, feront découvrir des sites sublimes du département, des chefs talentueux et permettront de valoriser les productions et élevages locaux (lire ici)

En septembre, se tiendra à Marseille sur l’esplanade Jean Paul II (esplanade de La Major) le MPG street food festival. Au menu : de la cuisine de rue, des cooking shows, de grandes tables pour manger entre potes, des concerts et performances artistiques… Ce rendez-vous de 3 jours a pour objectif de rassembler autour d’un événement festif et populaire, nos talents culinaires et artistes locaux.

MPG 2021
Le 5 septembre, sur la corniche Kennedy à Marseille, le Grand Banquet déploiera ses tables pour accueillir 550 invités, les bénévoles qui ont participé à l’aide alimentaire durant les périodes de confinement, face à la mer et au soleil couchant. Le menu sera réalisé par Michel Portos et sa brigade de chefs tous réunis pour un dîner inoubliable ! Ce grand banquet est co-organisé avec les Apprentis d’Auteuil, les Jardins du Cloître et les Casseroles solidaires.
Septembre. Les Pique-Niques en vue inviteront à faire une pause verte et musicale dans les plus beaux domaines départementaux. Les cuisiniers des Bouches-du-Rhône créeront des box gastronomiques accompagnées de vins locaux. des jeux seront organisés, une scénographie champêtre et chic renouera avec l’esprit des déjeuners sur l’herbe…
Trois dimanches et trois thèmes : « Pique-nique kids » dédié à la famille, au parc Pichauris au cœur du massif de l’Etoile et du Garlaban. Une journée où enfants et parents pourront goûter aux joies de la nature et de la gastronomie en participant aux ateliers cuisine, en gambadant parmi les nombreuses activités et jeux proposés ou tout simplement en s’allongeant sur l’herbe en écoutant les belles histoires des conteurs.
« Pique-nique musical » : une balade musicale en pleine nature dans un domaine départemental d’exception encore tenu secret. Une ambiance cosy et relaxante en mode acoustique façon cool jazz .
« Pique-nique Planète », le 26 septembre dans le parc des calanques, avec des animations autour de la thématique de l’environnement et de l’alimentation durable. Un évènement qui doit éveiller les consciences sur les fragilités de notre territoire et nous sensibiliser à l’écoresponsabilité.

Octobre et novembre. La grande halle itinérante est un concept innovant et une scénographie écoresponsable, proposant le meilleur des productions locales sur l’ensemble du département. Elle s’installera à Arles et Aix-en-Provence, sur 2 week-ends. Stands avec vente directe, espace street-food, cooking shows, dégustations… Un véritable tiers-lieu itinérant du bien manger en Provence ! MPG 2021

MPG 2021
Banquet d’été à Pélissanne

L’avenir du bien manger en Provence se pense avec MPG 2021

Petites exploitations, cultures diversifiées… nos agricultures locales sont capables d’alimenter un repas dans sa totalité, de l’entrée au dessert, en passant par le vin et les condiments. Une spécificité qu’on nous envie. Mais cette réalité sera-t-elle tenable à long terme ? La Méditerranée fait partie des «points chauds» de notre planète et les conséquences des changements climatiques y sont et y seront plus fortes qu’ailleurs.  L’alimentation qui représente 27 % de l’empreinte carbone des ménages, reste un domaine dans lequel nous pouvons tous agir. Chaque année dans le monde, environ 1,3 milliard de tonnes d’aliments sont gaspillés. L’urgence d’une production et d’une distribution adaptées aux besoins de la population est donc vitale, la planète ne pouvant souffrir de dilapider ainsi ses ressources. Surconsommation ici, sous consommation là, et si la solution était dans le modèle séculaire méditerranéen ? Un système fondé sur la durabilité et l’équilibre entre la disponibilité et l’usage des ressources. Un système surtout réputé pour ses qualités nutritionnelles.

Photos T. Duval et R. Cintas-Flores

Juris food Le prochain déjeuner Juris food aura donc lieu le lundi 4 octobre et accueillera Aïcha Sif, adjointe au maire de Marseille en charge de lʼalimentation durable, de lʼagriculture urbaine, des terres agricoles, des relais nature et des fermes pédagogiques. Sébastien Barles, adjoint au maire en charge de la transition écologique, de la lutte et de l'adaptation au bouleversement climatique et de l’assemblée citoyenne du futur comptera également parmi les invités. Ils expliqueront préalablement au repas les politiques de la ville de Marseille en matière d'alimentation durable et de transition écologique. Pour des questions d'organisation, inscription obligatoire jusqu'au 29 septembre. Le déjeuner sera servi au New Hôtel of Marseille (bd Charles-Livon, 7e, parking du Pharo).Paf : 29 € par personne, payable sur place par CB ou espèces (passe sanitaire obligatoire). Infos au 06 18 03 60 95.

Abonnez-vous à notre newsletter