Magazine

MPG2019 c’est fini, MPG2020 ça va (re)commencer

MPG2019

1102 événements labélisés
35% des événements ont eu lieu à Marseille et 9% à Aix-en-Provence
856 animations MPG2019 ont eu lieu dans les collèges
324 000 participants à la Nuit étoilée
15 500 personnes au Marseille Octopus worldwide et ses 12 événements
On se souvient de ce soir de fin décembre 2017 où, devant une assemblée aussi garnie que choisie, Martine Vassal annonçait, Gérald Passédat à son côté, que l’année 2019 serait l’année « Marseille Provence Gastronomie 2019 ». On se souvient de l’étonnement, voire du scepticisme chez beaucoup, que cette annonce avait fait naître. On se rappelle de l’incroyable défi lancé à Provence Tourisme, organisme en charge du tourisme dans les Bouches-du-Rhône, qui disposait d’un an à peine pour mettre sur pied une année exceptionnelle…
Deux ans plus tard, ce vendredi 13 2019, l’heure du bilan a sonné. Les sourires étaient sur tous les visages. Dans un palais de la Bourse tout scintillant, Jean-Luc Chauvin a souhaité la bienvenue à plusieurs centaines de personnes, actrices et grandes figures de cette année « laboratoire ». Sur scène, la présidente du Conseil départemental n’a pas laissé durer le suspense : les expériences les plus rayonnantes de cette année 2019 seront reconduites en 2020. Mieux encore, Martine Vassal a enfoncé le clou au sujet de cette halle tant attendue : il faut se réunir, en parler et porter ce projet, il faudra qu’elle se fasse. On imagine le contentement de Gérald Passédat, à côté d’elle, parrain de cette année qui, voilà une vingtaine d’années maintenant, avait lancé l’idée d’une halle à Marseille, à la Poste Colbert. « C’est trop tard maintenant pour la faire à Colbert », glissait-il en confidence au Grand Pastis non sans espérer encore la voir naître en centre-ville.

MPG2019, un galop d’essai

Avec 2 052 459 participants pour 4,3 millions de budget (2,7 millions d’euros spécifique, plus une réorientationd’une partie du budget de Provence tourisme) on estime à 2,09 € le coût par participant pour chaque manifestation
MPG2019 sera donc une année laboratoire, sorte de galop d’essai qui conduira le département des Bouches-du-Rhône et sa ville capitale au loin. Dans les colonnes de La Provence du vendredi matin, Isabelle Brémond, la directrice de Provence tourisme est revenue sur « les dîners insolites servis en plein air dans des lieux insolites du département qui ont résumé à eux seuls l’essence même de ce que l’on a voulu dire : on est à la fois dans un territoire qui recèle des paysages incroyables et des talents incroyables ». Alors bien sûr, « la programmation a été parfois difficile à lire, reconnaît Brémond. Mais on peut aussi dire qu’on a créé une espèce de laboratoire qui a entraîné avec nous tous ceux qui avaient envie de cette année de la gastronomie. Et finalement, notre vraie priorité était peut-être là ». Rendez-vous dans quelques mois pour les annonces sur les événements de 2020…

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Arles

► Céline la camarguaise. Elle s’est fait connaître en chantant les charmes du nomadisme en cuisine mais, finalement, Céline Pham a posé ses valises à Arles, l’été dernier. Suivant à la lettre les conseils de l’ami Armand Arnal qui lui a conseillé l’adresse, face à l’hôtel Voltaire, la cuisinière a jeté son dévolu sur une ancienne chapelle de 1224, ouvrant sa cuisine sur la salle. Fini le pop-uping et les restos éphémères : bistrot à la mi-journée, Inari se fait bistronomique en soirée. En référence à la déesse japonaise du riz et de la fertilité, Inari sert une cuisine inspirée des origines vietnamiennes de Céline. Thon rouge de ligne, aji verde, riz de Camargue soufflé, cébettes, shiso rouge, matcha et huile de sésame expliquent son succès.
Inari, 16, place Voltaire, 13200 Arles ; 09 82 27 28 33. Déjeuner 21, 35 et 41 € ; soirée, 51 €.

Var

Automne des Gourmands.- Le samedi 8 octobre, la 7e édition du festival sera parrainée par Pascal Barandoni, vainqueur d’Objectif Top Chef et chef au Mas du Lingousto. Cette journée mettra à l’honneur la saisonnalité, le terroir local et la découverte du goût. Rendez-vous esplanade Charles De Gaulle où seront installés la cuisine des chefs, le Bar des Gourmands et le marché de producteurs et artisans. L’après-midi, la cuisine accueillera Magali Armando,chef à domicile, et Guillaume Lecomte, chef chez Olives & Beurre Salé à Sanary-sur-Mer. A ne pas manquer non plus, de 10h à 13h, des ateliers peinture avec des ingrédients de cuisine animé par « Avec les mains » (3-6 ans). De 10h à 17h, ateliers sur le recyclage alimentaire et la confection de pâtes de fruits. Toute la journée, commerçants, producteurs et artisans proposeront leurs produits du terroir à savourer sur place ou à emporter. Au déjeuner, les visiteurs savoureront leurs trouvailles à l’espace pique-nique ou dans les restaurants du village.
Samedi 8 octobre 2022 de 10h à 18h au Beausset dans le Var, accès gratuit, infos au 04 94 90 55 10.

Abonne-toi à la newsletter

Suis-nous sur les réseaux

Marseille

Une mozzarella 100% marseillaise.-  La Laiterie marseillaise reste fidèle à sa vocation pédagogique visant à voir et comprendre comment on fabrique des produits laitiers. Aussi, la boutique s’est-elle dotée d’un laboratoire visible depuis une grande baie vitrée. Nouveauté de la rentrée, la Laitterie lance des ateliers de fabrication de mozzarella et burrata pour adultes. À travers la fabrication de ces deux fromages, toutes les étapes de la transformation fromagère seront abordées et réalisées par les participants. Audelà de l’aspect ludique, c’est une vraie acquisition de savoirfaire qui est proposée : après ces 2 heures d’atelier, chacun repartira avec ses réalisations et un livret récapitulatif. Inscription sur le site web de la Laiterie Marseillaise ou se rendre en boutique !

www.lalaiteriemarseillaise.fr Tarif : 55 € par personne.