Magazine

Isabelle Brémond, les premières pistes sur le contenu de MPG2020

Isabelle Brémond, la directrice de Provence tourisme, l’organisme en charge de l’organisation et de la promotion de MPG2019 révèle au Grand Pastis quels seront les événements qui ont eu le plus de succès cette année et lesquels seront reconduits l’an prochain. Entre points forts et points faibles, elle explique, bien au-delà de la gastronomie, quels sont les enjeux environnementaux, économiques et sociétaux qui sous tendent ces manifestations.

Isabelle Brémond
Isabelle Brémond (au centre, veste verte) : “Il faut continuer ce que nous avons entrepris, c’est important”

Quel est l’événement dont vous êtes le plus fière ?
Isabelle Brémond : Je dirais… Il faut vraiment que je n’en donne qu’un  ? Les Dîners insolites car c’est un projet qui a irrigué tout le territoire, c’était une initiative qui valorisait tout à la fois un chef et sa brigade, des producteurs du cru et le patrimoine naturel… Trois valeurs très MPG2019. La mise en scène revêtait un aspect culturel, les cuisiniers ont été mis dans des situations extrêmes, c’est quelque chose qui a été unanimement apprécié. Et puis il y a eu le plus grand cours de cuisine avec ses 1000 participants. C’était fantastique de voir des jeunes, des vieux, des touristes, des grands, des néophytes se mélanger, la rencontre de l’autre c’était aussi une valeur forte pour nous.

Avez-vous un regret ?
J’ai beau réfléchir, non, je n’ai pas de regret. Probablement sur le terrain de la communication avons-nous peut-être été perçus un peu confus ? Mais c’était inhérent au déroulé de cette année qui, au plus elle avançait, au plus elle s’enrichissait de manifestations partout dans les Bouches-du-Rhône. MPG2019 a été une année d’accueil d’expérimentations, nous avons vécu ensemble une année d’aventures collectives. Il est très difficile d’être lisible lorsqu’il faut communiquer sur 1102 événements.

Isabelle Brémond : “De MPG2019, je retiendrai notre engouement pour être ensemble”

Y aura-t-il un MPG2020 ?
Oui, dix fois oui ! C’est absolument sûr car nous avons beaucoup travaillé sur la question des circuits courts et c’est primordial pour les populations du département. Les Bouches-du-Rhône sont le premier département français producteur de salade, de tomates, de riz, notre agriculture est très diversifiée et de très bonne qualité. De gros efforts sont faits pour maintenir le foncier agricole ; nous avons mené des projets fantastiques auprès des collèges et des maisons de retraite alors pas question de tout arrêter au bout d’un an. Nous avons pour ambition de devenir un département pilote en France sur les thèmes agricoles, de l’alimentation durable et responsable. Penser circuits courts c’est aussi penser à la planète !

Quels événements allons-nous revivre cette année ?
Avant de révéler quelques pistes, je peux annoncer que nous allons continuer à œuvrer pour l’attractivité du territoire en envoyant nos chefs à l’étranger. Sur place, nous allons rééditer le plus grand cours de cuisine du monde, non pas avec 1000 participants mais avec 4000 personnes. Peut-être pourra-t-on l’organiser sur la Canebière ? Les Dîners insolites seront maintenus et passeront de 18 à 30 soirées. Les pique-nique en vue seront reconduits également avec 3 dimanches programmés en septembre. Le festival de la pizza, les cooking shows seront aussi reprogrammés et optimisés. Allez, on va se remettre au travail…

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Infos express

Brunches du dimanche À partir du 27 septembre, et jusqu’à la fin de l’année, La Benvengudo propose aux gourmands (et aux lève-tard) un brunch concocté par la chef Julie Chaix. Sous forme de buffet, les hôtes disposeront d’une sélection de mets salés et sucrés, cuisinés à partir de produits locaux et de saison. Une pause gourmande parfaite avant de partir se balader dans le village des Baux-de-Provence. Brunch servi tous les dimanches de 11h30 à 15h, prix : 49 € par personne. Infos au 04 90 54 32 54.

Glenn Viel, chef du restaurant l’Oustau de Baumanière, aux Baux-de-Provence, a été élu « chef de l’année 2020 » par ses pairs à l’occasion de la 34e édition des Trophées du magazine Le Chef ce lundi 21 septembre. Né en janvier 1980 dans une famille de militaires, son aventure à Baumanière a démarré en 2015 quand Jean-André Charial, le propriétaire, l’a appelé pour redonner vie à ce restaurant mythique. Dès son arrivée, Glenn Viel a mis en place une cuisine écoresponsable avec le développement d’un potager bio, de ruches ainsi qu’une ferme pédagogique. En janvier 2020, il décroche sa 3e étoile. Il est aussi distingué au titre de la “gastronomie durable”, lancé par le guide rouge qui honore les restaurants ayant une démarche écoresponsable. Côté pâtisserie, c’est Brandon Dehan du même restaurant qui est distingué. Originaire de Noyon dans l’Oise, il avait été désigné jeune chef pâtissier de l’année en 2019 par le guide Gault et Millau. Ce sont les chefs référencés dans le Guide Michelin qui votent chaque année pour élire les meilleurs de la profession lors de cette 34e édition des Trophées du magazine Le Chef, seule élection des professionnels de la gastronomie française par leurs pairs.

Samedi 10 octobre « Plus beau village de France » du nord Vaucluse, Séguret organise toute la journée, une dégustation des vins du village, une découverte de nombreux artistes et créateurs du village, une découverte de boulange à l’ancienne avec démonstration en direct (confection de pains, de brioches et de tartes au sucre à l’ancienne dans le four banal du village). A 10 h, accueil au portail de la Bise pour la remise du programme de la journée. À 10 h, 11 h, 15 h et 18 h : visites guidées du village médiéval au départ du portail de la Bise. Durée environ 1h (3 € par adulte et gratuit pour les mineurs).
10 h 30 et 15 h 30 : atelier « la vie des Abeilles » suivi d’une dégustation des miels bio de Jérôme Busato au château Cohola à Sablet. A 11 h et 16 h : atelier « les 3 goûts de l’huile d’olive en Provence » à l’atelier les 3 Souquets à Séguret.  12 h : dégustation des bières artisanales de Jean-Pierre Meffre de Chante-Grenouille. A 16 h 30 : cooking show sur le thème des Traditions de Séguret avec présentation de plusieurs mini recettes (au restaurant Le Mesclun – durée 1 h, gratuit, 20 personnes max). 17 h 30 : petit historique sur le métier de santonnier avec explication des différentes étapes de création artisanale d’un santon avec Denis Voeux. Plus d’informations au 04 90 46 91 06.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter