Magazine

La digue du large accueille le premier des dîners insolites de MPG2019

Cent trente convives, une longue table d’un seul tenant de plus de cinquante mètres, une brigade de neuf personnes pour 12 serveurs… Le premier des grands dîners insolites servi ce lundi 1er juillet sur la digue du large à Marseille est celui de tous les superlatifs. Initié à l’occasion de MPG2019, ce rendez-vous a fédéré les chefs Lionel Lévy, au nom de l’Intercontinental Hôtel-Dieu, Marie-Josée Ordener, pour les Grandes Tables de la Friche et Emmanuel Perrodin, cuisinier itinérant en charge de la direction artistique de l’événement.

Plus de 18 dîners insolites seront organisés tout au long du mois de juillet dans les Bouches-du-Rhône avec des cuisiniers de talent, de la valeur montante Laëtitia Visse à David Mijoba, de Gérard Guilli à Nadia Sammut. Quelque 16 toques, des sites magiques (ascenseur à bateaux de La Ciotat, l’abbaye de Montmajour, le château de tarascon)… Il reste de rares places, il est encore temps de les réserver.
19h, rendez-vous sur le Vieux-Port. Le bateau et son équipage accueillent les participants, lunettes de soleil et téléphones en main, prêts à photographier cette sortie majestueuse du Lacydon, entre Pharo et tour Saint-Jean. On longe le MuCem, la digue est là, toute proche. A l’arrivée, un verre de vin rosé donne le la, Peter Fischer n’est pas là mais il est sur toutes les lèvres… les vins de château Revelette accompagneront tout le repas.

Cake parmesan-poutargue, gaspacho de tomates noires-gressin-concombre à la grecque, le menu méditerranéen revêt un caractère particulier. La simplicité des intitulés rejoint l’évidence des saveurs. Pur blanc 2018, grand blanc 2017, Revelette irrigue le banquet. Deux keftés embrochées accompagnent une merveilleuse aubergine confite au miso-coriandre et une tchoutchouka délicatement pimentée : le public a le sentiment d’embrasser le monde face à un soleil qui tarde à partir et embrase l’horizon. Symphonie orangée, du ciel à l’assiette, la force des épices donne le tournis à moins que ce soit le rouge 2018, pur carignan, dont la rusticité épouse les contours d’une recette au caractère bien trempé.

dîners insolites

La brigade passe les convives en revue, les uns sourient, les autres applaudissent. Une troublante figue sauce anchois amande pose question, chacun y va de son commentaire, les conversations s’emmêlent, c’est un vrai banquet. Marie-Josée Ordener s’inquiète : – Tout va bien ?” Elle s’en va rassurée. Perrodin confie ses projets de cuisinier itinérant pour 2020, on l’écoute sagement. Lévy encourage sa brigade à aller à la rencontre de la tablée…
La cassolette de fruits et légumes au vin rosé et hibiscus marque la fin des agapes dont on mesure, a posteriori, la filiation antique. Fabrice Lextrait a le sourire, soucieux de croiser les disciplines artistiques, les politiques culturelles et la gastronomie, notre homme sent bien que la mayonnaise a pris. Les dîners insolites de Marseille-Provence gastronomie 2019 resteront dans toutes les mémoires.

Vite lu

Marianne Planchais, Sophie Planchais, Loïc Ginet et Thomas Niesor ont imaginé un jeu de société d’ambiance, culturel et stratégique dans l’univers de la pâtisserie. Cette entreprise familiale, basée à Aix-en-Pce, a opté pour l’auto-édition et une fabrication 100% bleu-blanc-rouge. Les joueurs incarnent des pâtissiers formés en France qui s’installent à l’étranger. Leur objectif : faire partie de la crème de la crème des pâtissiers en  confectionnant, avec leurs cartes, des pâtisseries traditionnelles. Le jeu compte 400 questions sur le thème de la pâtisserie dont 100 dédiées aux enfants. babaOrum s’adresse aux amateurs de jeux de société, aux passionnés de pâtisserie, à tous ! Déjà près de 200 jeux ont été pré-commandés sur la plateforme Ulule. Si l’objectif de 300 pré-commandes est atteint, les jeux seront produits en novembre et livrés en décembre. Tous sur Ulule pour précommander le jeu, il est super !

Pizzette l'Isle sur la Sorgue Pizzette et craquante Une adresse pour les sorties entre ados et pour les parents qui veulent faire plaisir à leurs ados. Ici, on accompagne cocktails, vins et bières à l’apéro d’une ribambelle de pizzas à dévorer en égoïste ou à partager. Un apéro très cool avant d’aller au resto ensuite. Les pâtes sont ultra-fines, craquantes et si légères qu’on pourrait en dévorer des dizaines. A tester : la camembert et jambon cru,  la chèvre-miel ou la margherita…
• 19, ave des 4 Otages à l’Isle-sur-la-Sorgue (04 90 95 56 34) et 24, bd Victor-Hugo à Saint-Rémy-de-Provence (04 90 95 80 31)