Mes recettes

Une oie en croûte de sel émincé de chou rouge cuit au vinaigre de cidre

croûte de selPréparation : 20 min / Cuisson : 2h

Votre marché pour 8 personnes : une belle oie d’Anjou IGP de 3-4 k ; 4 kg de gros sel gris ; 4 blancs d’oeufs.
 Pour l’accompagnement : 2 choux rouges ; 4 pommes granny ; 200g de raisins secs ; 1 cuil. à café de sel fin ; 1 cuil. à café de poivre ; 2 cuil. à soupe de cumin ; une bouteille de 75cl de vinaigre de cidre ou de vinaigre de pomme.

On y va : commençons par la croûte de sel en préchauffant le four à 250°C. Battez les blancs d’oeufs et mélangez-les au sel. Nappez le fond d’un lèchefrites avec du gros sel gris. Posez l’oie et recouvrez-la entièrement d’une couche de 1 cm de gros sel. Laissez cuire pendant 2 heures. Retirez l’oie du four et laissez-la reposer un quart d’heure. Brisez et retirez avec précaution la croûte de gros sel. Débarrassez l’oie du reste de sel. Détachez les cuisses et le blanc et dressez les assiettes avec l’accompagnement.
 Accompagnement : coupez les choux rouges en quatre, écartez les parties blanches ainsi que les premières feuilles, souvent abîmées. Emincez-les. Placez-les dans une cocotte, mélangez-les aux raisins secs et au cumin. Ajoutez le vinaigre de cidre et assaisonnez avec 1 cuillère à café de sel fin et du poivre. Couvrez et laissez cuire à petit feu pendant 2 heures. Surveillez et remuez régulièrement. Trente minutes avant la fin de la cuisson, ajoutez les pommes coupées en petits morceaux.

Bon à savoir : la cuisson en croûte de sel ne nécessite pas d’ajout de matière grasse. Encore mieux, elle absorbe le gras de la vollaille et piège ses arômes.
Après la cuisson, ne jetez pas la croûte de sel. Conservez-la soigneusement dans un bocal à l’abri de l’humidité. Elle pourra servir pour saler et parfumer vos prochains courts bouillons, soupes ou pot-au-feu.

 

 

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter

Notez-le

La Grande tournée MPG poursuit son parcours dans les Bouches-du-Rhône dans plus de 40 villes et villages. Son but ? Promouvoir les produits de l’artisanat local, les spécialités de l’agriculture et de l’élevage, les échanges avec les cuisiniers de chaque terroir. De 9 heures à 13 heures, venez vous attabler, déguster, boire et jouer pour gagner des Pass resto d’une valeur de 50 euros. Rendez-vous le samedi 24 octobre à Saint-Rémy-de-Provence, le dimanche 25 octobre à Fuveau, le 31 octobre à Mollégès et le dimanche 1er novembre à Châteaurenard. Vous aurez également la possibilité de rencontrer l’équipe du Grand Pastis lors de chacun de ces événements.

Bandol à table revient pour sa 2e édition. Le rendez-vous gourmand animera le village les 23, 24 et 25 octobre. Le principe est simple : 1 produit, 1 producteur et 1 recette. vous pourrez venir déguster dans chacun des restaurants participant à la fête, une création gourmande, locale et de saison, élaborée spécialement pour l’occasion, et selon la sensibilité et l’inspiration des chefs. Un vigneron sera présent dans chacun des restaurants participants pour vous proposer des accords mets et vins et ainsi vous faire découvrir l’étendue du terroir et les spécificités des vins de Bandol. Pour que vous puissiez profiter de ce rendez-vous dans toute sa splendeur, pour chaque achat ou consommation effectué, votre stationnement au parking du Casino vous sera offert sous forme de ticket remis par l’artisan ou le restaurateur. Enfin, un tirage au sort sera organisé avec un repas pour 2 offert. L’opportunité de revenir essayer d’autres recettes et surtout de prolonger le plaisir ! Et pour que la fête soit totale, les commerçants offriront des réductions, cadeaux et autres avantages. Les infos mises à jour c’est ici.