Magazine

Pedro et Moïze garderont les jambons à votre nom et vendront du vin en vrac

Pedro et MoïzeUn petit dernier vient étoffer l’offre restauratrice de la rue Sainte : “Chez Pedro et Moize”. Dans un magasin qui vendait, il y a encore quelques semaines, des compléments alimentaires pour sportifs, trois copains ont décidé d’y installer leur concept. “Nous allons proposer du gardiennage de jambons, avance Pedro, 32 ans. Chaque cuisse sera marquée du nom de son propriétaire et sera conservée sur place”. A ce jour, la sélection s’oriente vers des porcs élevés et abattus en Italie, “afin de proposer une offre différente de ce qui existe” analyse Pedro. “A l’image d’une cave à vins, nous proposerons en outre un choix de 60-70 bouteilles issues de tous les terroirs de France ainsi que quelques flacons chiliens et israéliens, ajoute Moize, le cadet de 29 ans. Des vins en trois couleurs, des vins bio, nature et biodynamiques” pour répondre aux actuels modes de consommation.

Pedro et Moïze… et aussi Thomas !
Entre autres nouveautés, l’adresse renouera avec le vieil usage du vin vendu en vrac : “Nous proposerons des bouteilles vides consignées 1 euro, poursuit Pedro. Le vin sera commercialisé en vrac, au litre, proposé en trois couleurs, fluctuantes au fil des saisons, à l’instar du rosé qui cartonne en été”. Une coopérative des Bouches-du-Rhône, classée dans les côtes-de-Provence, devrait répondre à l’appel des trois amis. Pour le déjeuner, une carte proposant 4 entrées, autant de plats et de desserts, sera réactualisée chaque jour par Pedro qui animera la cuisine. Ancien de l’école hôtelière de Bonneveine, formé par Eric Sapet au Mas des Herbes Blanches dans le Vaucluse, Pedro a aussi appris le métier à la Part des Anges et à la Cave de Baille.
Moize, lui, est un ancien comptable “qui ne pouvait plus supporter d’être enfermé toute la journée” ; c’est en bossant, lui aussi, à la Part des Anges, qu’il s’est lié d’amitié avec Pedro. Quant à Thomas, c’est à lui que vont échoir “la comptabilité et la paperasse” : “Il sera là sporadiquement pour nous aider derrière le comptoir” assure Moize.

Sur une surface de quelque 44 m2, l’échoppe proposera 20-25 places assises : “Le but, c’est de contenter le client, pas de faire du chiffre et de se laisser déborder”, promettent les deux copains. Dans l’esprit d’un bar à vins, le comptoir sera carrelé et le sol parqueté ; 3 barriques de 50 litres et une cuisine vitrée feront partie du décor. Ouverture espérée : avril 2017.

Chez Pedro et Moize, 90, rue Sainte, Marseille 7e arr. 

Infos express

Le grand banquet de quelque 600 couverts, qui devait être servi sur la corniche Kennedy à Marseille le 20 septembre prochain a été annulé. Les services de la préfecture des Bouches-du-Rhône ainsi que plusieurs directions d’établissements hospitaliers, se sont émues de cet événement qu’avaient initié Provence Tourisme, les Apprentis d’Auteuil, les Jardins du cloître, les Casseroles solidaires et Gourméditerranée. Au vu de l’aggravation des conditions sanitaires et d’un risque accru de contaminations, le banquet a été annulé et reporté sine die. Du côté de Provence Tourisme, on affichait, ce mardi, une grande déception.

Table du potager au Chêne Bleu le vendredi 18 septembre , table du potager pop-up au domaine du Chêne Bleu à Crestet. A partir de 19h, découvrez la cuisine des chefs Victor et Eric pour une soirée spéciale autour du grenache ! Contact : Camille Flahaut, au 04 90 10 06 30.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter

Twittez avec nous