Bouches-du-Rhône

Prix Agricole des Produits de Provence.- La Métropole AMP vient d’organiser la première édition du prix agricole des produits de Provence afin de valoriser l’excellence et la diversité de son agriculture et de ses productions. Vins, huiles d’olive, miels, bières et calissons : au total, onze catégories de produits ont été soumises à l’appréciation du jury composé de chefs, d’élus du Projet alimentaire territorial, de référents du réseau « Nos cantines durables », d’agents métropolitains (y compris de son directeur général des services), du président de la chambre d’agriculture Monsieur Levêque et du Grand Pastis. Etait aussi présent Christian Burle, 15e vice-président de la Métropole délégué à l’Agriculture, la Viticulture et ruralité, à l’Alimentation et Circuits courts et maire de Peynier. Chaque table a dégusté 3 produits différents, soit entre 15 et 20 échantillons au total. Un expert produit a accompagné la dégustation de chaque table sans jamais intervenir dans les notations et commentaires du jury. Les lauréats ont reçu leur prix mardi 28 mai.
Vin rouge AOP :  cuvée MIP collection AOP Côtes de Provence, Made in Provence, Puyloubier
Vin rosé AOP : Rose Bon Bon AOP Côtes de Provence, domaine des Diables, Puyloubier
Vin rosé IGP : Terre de passion IGP Méditerranée, vignobles du Roy René, Lambesc
Vin blanc IGP : cuvée tradition IGP Méditerranée, domaine Richeaume, Puyloubier
Huile d’olive AOP fruité vert vierge extra : AOP Provence château Montaurone, Saint-Cannat
Huile AOP d’olive maturée fruité noir : AOP Provence château Calissanne, Lançon-Provence
Miel de Garrigue IGP Provence :  les Ruches du Roy à Simiane-Collongue
Bière blonde :  Pacific Ale, brasserie artisanale de Provence à Rousset
Bière ambrée :  Thymbrée, brasserie Epicentre à Pertuis
Bière blanche : Gaby brasserie Zoumaï, Marseille
Calissons d’Aix :  calissons aux amandes de Provence, confiserie du Roy René, Aix-en-Pce.

Bollène

Le bronze pour Révélations. Installée dans le petit village de Bollène, l’épicerie Révélations gérée par le torréfacteur Nicolas Avon, a remporté la médaille de bronze au concours des Quintessences 2024 ! Cette distinction sera officialisée lors du salon Gourmet international qui se tiendra en septembre à Paris. « Chez Révélations, nous avons créé un lieu unique mêlant épicerie fine, bar à vin et salon de thé avec une offre de petite restauration atypique, où nos produits locaux et régionaux sont à l’honneur. Nous avons à cœur de cultiver une atmosphère chaleureuse et accueillante, propice aux échanges et aux liens sociaux », se réjouit Nicolas.
6, place Henri-Reynaud de la Gardette, 84500 Bollène ; infos au 04 90 61 86 53.

Suis-nous sur les réseaux

La Barasse

Les halles de producteurs de la Barasse fêtent leurs 5 ans. Rendez-vous jeudi 13 juin pour retrouver une trentaine de paysans-producteurs. De 17h à 19 heures, goûter offert : jus de fruit frais ou sirop, biscuits colorés d’Emacréa, et des fruits. Grande tombola gratuite, avec des produits du marché à gagner et ambiance musicale. Les halles de la Barasse, ont accueilli près de 40  000 visiteurs en 5 ans (en intégrant la fréquentation du début de saison 2024 de mars à juin). + 20% de fréquentation en 2023 par rapport à 2022. Et un très bon début de saison 2024. Le marché des 5 ans sera le 165e marché organisé depuis l’ouverture en 2020 avec près de 200 tonnes de produits vendus depuis 2020 (dont 70 tonnes en 2023). Plus de 750 000 € de chiffre d’affaire ont été générés depuis 2020 (270 000 € pour 2023). 58 paysans ou artisans ont participé à au moins 1 marché depuis 2020. En 2024 : 27 producteurs ou artisans se relaieront sur la saison. Les producteurs exercent dans un rayon de 45 km autour de Marseille depuis 2020.

Magazine

Pedro et Moïze garderont les jambons à votre nom et vendront du vin en vrac

Pedro et MoïzeUn petit dernier vient étoffer l’offre restauratrice de la rue Sainte : « Chez Pedro et Moize ». Dans un magasin qui vendait, il y a encore quelques semaines, des compléments alimentaires pour sportifs, trois copains ont décidé d’y installer leur concept. « Nous allons proposer du gardiennage de jambons, avance Pedro, 32 ans. Chaque cuisse sera marquée du nom de son propriétaire et sera conservée sur place ». A ce jour, la sélection s’oriente vers des porcs élevés et abattus en Italie, « afin de proposer une offre différente de ce qui existe » analyse Pedro. « A l’image d’une cave à vins, nous proposerons en outre un choix de 60-70 bouteilles issues de tous les terroirs de France ainsi que quelques flacons chiliens et israéliens, ajoute Moize, le cadet de 29 ans. Des vins en trois couleurs, des vins bio, nature et biodynamiques » pour répondre aux actuels modes de consommation.

Pedro et Moïze… et aussi Thomas !
Entre autres nouveautés, l’adresse renouera avec le vieil usage du vin vendu en vrac : « Nous proposerons des bouteilles vides consignées 1 euro, poursuit Pedro. Le vin sera commercialisé en vrac, au litre, proposé en trois couleurs, fluctuantes au fil des saisons, à l’instar du rosé qui cartonne en été ». Une coopérative des Bouches-du-Rhône, classée dans les côtes-de-Provence, devrait répondre à l’appel des trois amis. Pour le déjeuner, une carte proposant 4 entrées, autant de plats et de desserts, sera réactualisée chaque jour par Pedro qui animera la cuisine. Ancien de l’école hôtelière de Bonneveine, formé par Eric Sapet au Mas des Herbes Blanches dans le Vaucluse, Pedro a aussi appris le métier à la Part des Anges et à la Cave de Baille.
Moize, lui, est un ancien comptable « qui ne pouvait plus supporter d’être enfermé toute la journée » ; c’est en bossant, lui aussi, à la Part des Anges, qu’il s’est lié d’amitié avec Pedro. Quant à Thomas, c’est à lui que vont échoir « la comptabilité et la paperasse » : « Il sera là sporadiquement pour nous aider derrière le comptoir » assure Moize.

Sur une surface de quelque 44 m2, l’échoppe proposera 20-25 places assises : « Le but, c’est de contenter le client, pas de faire du chiffre et de se laisser déborder », promettent les deux copains. Dans l’esprit d’un bar à vins, le comptoir sera carrelé et le sol parqueté ; 3 barriques de 50 litres et une cuisine vitrée feront partie du décor. Ouverture espérée : avril 2017.

Chez Pedro et Moize, 90, rue Sainte, Marseille 7e arr.