Restaurants en Provence

Pizzéria le Vésuvio, à Marseille

Levesuve1 Ces quelques lignes hérisseront le poil de beaucoup. Pourquoi ? Parce que tout le monde dit du bien de cette pizzéria, pour certains élevée au rang de “meilleur restaurant italien de Marseille”. Rien que ça. Aux commandes : Salvatore et Annie son épouse. Vendredi dernier, il était de mauvaise humeur Salvatore, probablement avait-il perdu à l’Euromillions. Toujours est-il qu’il n’a guère apprécié qu’on décolle un peu la table du mur pour être à l’aise pour déjeuner : “Les autres n’auront pas de place” dit-il. Pas de danger Salvatore, à 12h50, quand il n’y a que 5 couverts dans la pizzeria, il y a peu de chances qu’à 13 heures cette dernière soit bondée. Passé l’accueil au sourire forcé, on se demande quelle est la réalité de ces diplômes fièrement encadrés vantant l’excellence de l’accueil et la qualité de la cuisine.

Levesuve4
Des raviolis pas cuits et cette très bizarre sauce tomates. Pas emballant pour deux sous.

Les raviolis à la brousse ne sont pas cuits, la pâte est crue à coeur et sont perdus dans l’assiette étouffés par une bizarre sauce tomate. Pour moi, la sauce tomate, elle doit avoir un goût d’aromates (thym, marjolaine), elle doit avoir un peu de caractère (une pointe d’ail) et beaucoup de tendresse en bouche avec un peu d’oignon et d’huile d’olive. Les cannellonis ? Je suis sûr qu’à Paris ils auraient un succès fou mais pas à Marseille parce qu’à Marseille, on n’aime guère la sauce tomate mixée, comme disloquée au blender. Salvatore est allé nous chercher le “parmiggiano” et nous a apporté un ramequin de Grana Padano. Peut-être s’est-il trompé…

Levesuve2
Pourquoi mettre du parmesan sur les canelloni quand le Grana Padano peut faire illusion…

Alors on se demande pourquoi tout le monde s’enflamme pour ce Vésuvio qui n’a de volcanique que le nom. Un dessert ? Non, on va arrêter-là le repas. Quant au café, il est digne des Henry Blanc servis dans les bars. Bien sûr, pas de chèque ni de ticket resto. Seules les espèces et la CB sont acceptées. Sans oublier les sourires de Salvatore lorsqu’on s’en va. C’était donc ça le fameux accueil du Vésuvio !

Pizzéria le Vésuvio, 33, rue Decazes, Marseille 7e arr. ; réservations au 04 91 52 44 27. Pizzas de 11 à 15 € ; lasagnes, canelloni, lumiconi et ravioli, de 11 à 13 €.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • C’est dans la pizzéria le VESUVIO à ALLAUCH qu’il faut aller ; là-bas tu seras bien reçu et la pizza est excellente ; quand j’ai lu ton commentaire je me suis dit pas possible, ils ont bien changé et à la fin de l’article quand j’ai vu l’adresse dans le 7° arrdt., j’ai compris qu’on ne parlait pas du même VESUVIO.
    Tu m’en donneras des nouvelles de celui du village d’Allauch.
    Mes amitiés.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter

Vite lu, vite su

chicoulon Chicoulon descend dans la rue Edouard Mireur et toute l’équipe du Chicoulon font sauter les bouchons le 21 novembre prochain. La rue Grignan sera fermée à la circulation auto de l’angle de la rue Breteuil jusqu’à la place Lulli. De 19 heures à 23 heures, dans un décor de bottes de pailles, guirlande guinguette et petites tables renouant avec l’ambiance place de village, un DJ fera monter le son… Trois beaujolais rouges d’appellation (un fleurie, un chiroubles et un morgon) un un beaujolais blanc contribueront à l’ambiance. “Ce sera la fête du beaujolais, on va faire bouger le centre-ville”, assure Edouard qui, pour la soirée, a demandé à tomy de préparer des planches et cornets de charcuteries et fromages. Comptez 20€ la bouteille, 5 et 10 € les fromages et charcuteries. Pour toute info, cliquer ici.

Pierre Onde Pierre Onde au restaurant du Novotel Avignon centre Depuis le mois de juillet dernier, date de son arrivée, le jeune cuisinier de 37 ans conduit une brigade de 8 personnes avec l’ambition de hisser la table du Patio au meilleur niveau et l’espoir d’entrer dans les guides gastronomiques. Pour y parvenir, Pierre Onde a revu son panel de fournisseurs pour être au plus près des produits locaux et de saison (poissons de Méditerranée, agneaux des Alpilles, porcs du Ventoux et fruits et légumes du Vaucluse). Très influencé par les cuisines provençale et corse, Pierre Onde a repensé la carte en mode cuisine méditerranéenne et bistronomique. La carte des vins, elle aussi, est désormais très marquée par les grandes appellations de la vallée du Rhône. Fleurs de courgette farcies, thon snacké, gibier en automne… le chef, issu de l’école hôtelière d’Avignon a fait ses armes auprès des frères Jacques et Laurent Pourcel avant de rejoindre le Cloître Saint-Louis. L’année qui commence sera décisive. Restaurant le Patio, Novotel Avignon centre, 20, bd Saint Roch ; infos au 04 32 74 70 22.

promo soirée 21 novembre