Restaurants en Provence

La Guinguette, à Aigues Mortes

la Guinguette Sainte ViergeEtonnament, cette adresse est quasi-absente de tous les annuaires répertoriant les estaurants d’Aigues Mortes. C’est peut-être bon signe car, à lire l’annuaire d’enseignes détestables qui jonchent les trottoirs de la ville fortifiée, on se dit qu’il vaut mieux ne pas se mêler à la médiocrité ambiante. Le mois de mai pointant son bout de nez, je vous recommande cette honorable maison qui ne revendique rien d’autre qu’une cuisine de guinguette, d’où son nom. Le patron assure lui-même le service et s’efforce d’avoir un mot gentil pour chacun. Très pro, le type court dans tous les sens avec sa casquette vissée sur le crâne, sa chemise en jean ouverte sur un tee-shirt et un tablier bien noué à la ceinture. On mange en terrasse, rue de la République, en regardant passer le défilé des touristes et habitants qui se jaugent.

A la carte, quelques gentilles propositions : aubergines provençale, mesclun du marché, roquette au parmesan, asperges au parmesan… Côté plats, des brochettes d’agneau, de boeuf, de poulet mariné, de coeur de canard, de boeuf thaï, de seiches. Pour accompagner le tout, d’exceptionnelles et bien dorées frites maison, pas trop salées, croustillantes comme des chips… Appétissantes…

photoLes viandes sont bien cuites, d’une belle tendreté, les asperges aspergées d’un trait de balsamique se serrent bien sous une couverture généreuse de fromage. Un petit rosé local s’impose : ce sera un château l’Ermitage (costières de Nîmes, 20 euros), tout rond et en fraîcheur, fruité, jouant des coudes pour se marier avec les sardines farcies “comme à Essaouira” dit le patron. Les desserts ? Un gâteau mi-cuit au chocolat, une faisselle, des fraises chantilly maison. Rien de compliqué mais de très bons produits, bien choisis et travaillés avec humilité. Verdict ? On aime, on recommande et on y retourne. Le succès étant au rendez-vous, une fois encore, il vaut mieux réserver…

La Guinguette, 25, rue de la République, 30220 à Aigues-Mortes ; résas au 04 66 51 66 09.

Vite lu

Une bouillabaisse marseillaise chez un fromager aixois Si vous habitez Aix, plus besoin de venir à Marseille pour y déguster le plat emblématique. Vous avez désormais la possibilité de commander une bouillabaisse chez le fromager Benoît Lemarié (55, rue d’Italie à Aix) et il suffit de venir la récupérer le lendemain… Cuisinée avec beaucoup de talent par Gilles Carmignani, restaurateur marseillais (la Table de l’Olivier, 56, rue Mazenod, Marseille 2e arr.), la bouillabaisse est cuisinée le jour même, signe ultime de fraîcheur et de qualité. Prix : 46 € par personne. Infos au 04 42 66 50 06.

La cuisine d’été de Sophie, de Sophie Dudemaine sortira en librairies le 2 mai. Voici l’été, ses barbecues, ses salades colorées… Que l’on se retrouve autour du gril ou d’une simple tablée quotidienne, les mois estivaux sont toujours la promesse de douces saveurs grillées, fraîches et vitaminées. “Apéro, grillades, tartes, salades, desserts… les légumes et fruits d’été côtoient les viandes et crustacés, pour offrir à chacun la joie de bien manger, tout simplement. Je vous ai préparé 90 recettes salées et sucrées, délicieusement ensoleillées” promet Sophie qui cite le rôti de bœuf en croûte de moutarde, les saint-jacques à la plancha et la salade de pastèque. Photos de Rina Nurra, 224 pages, La Martinière Ed., tarif : 24,90 €.

Le GP sur les réseaux

Abonnez-vous à notre newsletter