Art de vivre

Pour passer ses vacances chez de vrais Marseillais

maisons de marseille 2
Une ambiance fifties pour une déco facile à vivre

Dix appartements à 10 minutes à pied de la gare pour 10 services qui vous faciliteront les vacances… Dans cet immeuble entièrement rénové et ouvert aux touristes et à la clientèle d’affaires il y a tout juste un an, le Marseille des années 50 se révèle dans toute sa singularité. Une cosy-room, des appartements, un mini-loft, des suites delux, un studio haut perché… il y en a pour toutes les familles, du duo d’amoureux à la smala enthousiaste.

maisons de marseille 1
Chaque location est dotée d’une cuisine équipée avec vue sur le salon

L’immeuble de la rue Sénac, construit au XIXe sur le modèle des fameux appartements marseillais, associe aux matériaux chauds et traditionnels (tomettes, plancher, poutres apparentes, béton ciré) un style Arty des années fifties. Votre hôte y a choisi des grands noms pour meubler et habiller les murs de cette maison pour le moins inhabituelle : Jacobsen, Eames ou encore Noguchi pour les rééditions de meubles scandinaves, Olivier Metzger, Olivier Liegent, et Françoise Beaugion pour les photographies et les œuvres.

Pour chacun des appartements, le linge de maison et les serviettes sont fournis, salle de bains et WC sont séparés, un sèche cheveux et un aspirateur sont mis à disposition, internet wifi haut débit et téléviseur HD grand écran, lecteur DVD, prêts de DVD permettent d’agrémenter vos moments coccon. Dans la cour arborée, un jeu de pétanque et une fraîcheur bienvenue en été vous inciteront à piquer un petit roupillon. C’est cher ? Pas tant que ça, comptez de 60 à 93 € pour la cosy room selon la durée de votre séjour et les périodes et de 125 à 220 € pour le grand appart’

⇒Vous avez entendu parler de l’affaire Bougrat ? Le 37 de la rue Sénac est connu  des Marseillais pour avoir abrité le  cabinet du docteur Bougrat. L’affaire Bougrat a défrayé la chronique entre les deux guerres, et suscite aujourd’hui encore bien des interrogations. Le Dr Bougrat fut accusé du meurtre d’un de ses patients, retrouvé mort dans un placard de son laboratoire. Envoyé au bagne à Cayenne il s’en évada de façon spectaculaire et après une longue cavale, il reprit l’exercice de la médecine au Venezuela, soignant les plus démunis.

Les Maisons de Marseille, 37, rue Sénac de Meilhan, 13001 Marseille ; +336 11 73 35 55.
Pour en savoir plus cliquez ici.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vite lu

Les Grandes Tables à lire ! Les grandes Tables (réseau de restaurants à Marseille, Calais, Clermont-Ferrand) viennent d’éditer un livret titré 10+4. Ce 10+4 relate les trois dernières années  marseillaises d’aventures culinaires et artistiques qui s‘inscrivent dans la continuité de cette entreprise initiée en 2006 : raconter les cuisines dans leurs diversités et leurs actualités.
À Marseille à la Friche Belle-de-Mai, à La Criée Théâtre national et au Zef-scène nationale, à Calais au Channel-scène nationale et enfin à Clermont-Ferrand à La Comédie-scène nationale, les grandes Tables dialoguent avec les lieux culturels où elles sont installées et avec leurs territoires. Elles y conduisent des projets culinaires et y inscrivent la cuisine comme une discipline artistique à part entière, qui s’épanouit dans les conversations avec les autres arts. Ce 10+4 vous permettra tout à la fois de découvrir cette belle enseigne et tout ce que ses équipes ont fait toutes ces années avec la très modeste participation du Grand Pastis. A télécharger ici.

jeremy julien au Culti

Le Matière Brut investit le Culti C’est l’un des événements annoncés de l’été prochain : l’équipe du Matière Brut, conduite par Jérémy Julien, annonce son arrivée au sein même du bar-tabac du Roucas-Blanc (Marseille, 7e arr). Avec un vaste jardin, le Culti jouit d’un magnifique espace pour servir déjeuner et dîners dans une ambiance cool comme les aime Jérémy et en totale adéquation avec son répertoire culinaire. On vous en parle dès que la réouverture des restaurants (au moins des terrasses) sera effective.

Cassis, les volets rouges certifiés vert Arnaud et Cédric sont fiers et heureux d’annoncer le changement d’identité de leur maison : l’hôtel du Joli Bois devient l’hôtel les Volets Rouges – Cassis. Le duo a a profité de l’hiver pour se livrer à de nombreuses rénovations “afin de vous apporter toujours plus de confort, de quiétude dans notre bulle de nature au cœur du parc national des calanques, assurent-ils. Et d’ajouter : – Nous venons d’être certifiés par l’écolabel international Clef Verte, ce qui fait de nous le premier hôtel de Cassis à recevoir un écolabel”. Hôtel Les Volets Rouges – Cassis, D559 – route de la Gineste, 13260 Cassis ; infos au 04 42 01 02 68.