Art de vivre

Le guide Gantié est chez tous les libraires

guide gantie dedansTous les ans, on l’attend avec impatience. Et le millésime 2014 ne déroge pas à la règle, apportant son lot de surprises, découvertes, étonnements et questionnements. Le guide Gantié, seul guide gastronomique régional est arrivé chez tous les libraires. Et cette année encore, il y a de quoi lire : 550 pages, 800 restaurants commentés et 500 adresses de produits gourmands, ouf ! Pour la bonne marche de son guide, et l’aider dans cette vaste entreprise, l’ami Gantié a fait appel cette année encore à Guylaine Idoux et Ester Laushway pour arpenter respectivement les Bouches-du-Rhône et le Vaucluse.

guide gantieAu sommaire : les Alpes de Haute-Provence, les Alpes Maritimes, le Var, les Bouches-du-Rhône et le Vaucluse. Et des citations qui me font vraiment plaisir avec le Grain de sel à Cogolin (Julien Mouret), le Relais des Moines aux Arcs-sur-Argens (Sébastien Sanjou), les Arômes à Aubagne (Yannick Besset), le Coteaux et Fourchettes à Cairanne (Cyril Glémot) et le Bistrot de Lagarde (Lloyd Tropeano) sans oublier les Santons à Moustiers (Claude Terrier). Si certaines années la sélection du “Gantié” suscitait la polémique sur certaines tables, cette 23e édition me semble assez fédératrice. Trop peut-être car décerner 2 brins d’olivier au Moulin à Huile (Vaison-la-Romaine) et ne rien attribuer au Bistro du’O dans ce même village est une grossière erreur. C’était l’inverse qu’il fallait faire.

Et voilà tout le charme du Gantié ; on le lit, on le commente, on découvre avec l’envie de prendre sa voiture pour vérifier si tout ce que nous disent les auteurs est vrai. Et ça, c’est aussi un plaisir gastronomique.

Le guide Gantié, chez tous les libraires, Rom Ed. ; 550 pages, 22 €.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter

Vite lu, vite su

chicoulon Chicoulon descend dans la rue Edouard Mireur et toute l’équipe du Chicoulon font sauter les bouchons le 21 novembre prochain. La rue Grignan sera fermée à la circulation auto de l’angle de la rue Breteuil jusqu’à la place Lulli. De 19 heures à 23 heures, dans un décor de bottes de pailles, guirlande guinguette et petites tables renouant avec l’ambiance place de village, un DJ fera monter le son… Trois beaujolais rouges d’appellation (un fleurie, un chiroubles et un morgon) un un beaujolais blanc contribueront à l’ambiance. “Ce sera la fête du beaujolais, on va faire bouger le centre-ville”, assure Edouard qui, pour la soirée, a demandé à tomy de préparer des planches et cornets de charcuteries et fromages. Comptez 20€ la bouteille, 5 et 10 € les fromages et charcuteries. Pour toute info, cliquer ici.

Pierre Onde Pierre Onde au restaurant du Novotel Avignon centre Depuis le mois de juillet dernier, date de son arrivée, le jeune cuisinier de 37 ans conduit une brigade de 8 personnes avec l’ambition de hisser la table du Patio au meilleur niveau et l’espoir d’entrer dans les guides gastronomiques. Pour y parvenir, Pierre Onde a revu son panel de fournisseurs pour être au plus près des produits locaux et de saison (poissons de Méditerranée, agneaux des Alpilles, porcs du Ventoux et fruits et légumes du Vaucluse). Très influencé par les cuisines provençale et corse, Pierre Onde a repensé la carte en mode cuisine méditerranéenne et bistronomique. La carte des vins, elle aussi, est désormais très marquée par les grandes appellations de la vallée du Rhône. Fleurs de courgette farcies, thon snacké, gibier en automne… le chef, issu de l’école hôtelière d’Avignon a fait ses armes auprès des frères Jacques et Laurent Pourcel avant de rejoindre le Cloître Saint-Louis. L’année qui commence sera décisive. Restaurant le Patio, Novotel Avignon centre, 20, bd Saint Roch ; infos au 04 32 74 70 22.

promo soirée 21 novembre