Marseille

► Soirée raclette à Notre-Dame-de-la-Garde Pour contribuer au financement des gros travaux d’entretien de la basilique, le père Espinosa, recteur du sanctuaire, et l’équipe qui gère le Restaurant, ont eu l’idée d’organiser des dîners dont l’intégralité des bénéfices est reversée à l’entretien du site. Chaque soirée débute à 19h par une visite privée de la crypte et de la basilique suivie, à 20 heures, d’un apéritif, puis du dîner (50 € par personne). Pour répondre aux morsures du froid hivernal, une soirée raclette est organisée le jeudi 7 mars en partenariat avec la fromagerie La Meulerie. Le dîner fondant et délicieusement parfumé sera servi sur une seule et longue table unique. Bonne humeur garantie.
• Pour la soirée raclette du 7 mars, s’inscrire ici.

Suis-nous sur les réseaux

Solidarité

► Dîners Sans Fourchette Le concept des dîners Sans Fourchette a été développé au profit des personnes victimes de troubles de la mémoire, des victimes d’Alzheimer, de sclérose en plaques ou de Parkinson. Dans l’évolution de leur pathologie, beaucoup de malades ne parviennent plus à se servir de leurs couverts et en viennent au geste premier, celui qui consiste à pincer l’aliment entre le pouce et l’index pour le porter à la bouche. Les malades ont aussi le droit de se régaler, d’aller au restaurant, de sortir, de rencontrer l’autre et de partager leur joie ; avec ces dîners, c’est le restaurant qui doit s’adapter à eux. Participer aux Dîners Sans Fourchette c’est contribuer à faire vivre l’association Mémoire et Santé qui les organise… pour sortir de l’isolement.
• À Paris le mercredi 28 février école de Paris des métiers de la table et le 6 mars ; à Toulon au lycée Anne-Sophie Pic le mercredi 13 mars : à Marseille le mardi 19 mars au lycée hôtelier J.-P.-Passédat ; à Sisteron le jeudi 21 mars à l’école hôtelière et le mercredi 3 avril à Marseille au restaurant Le République.

Art de vivre

250 recettes et 1001 idées pour cet été

LIVRE lAROUSSELes daubes, veloutés, gibiers en sauce et poissons en croûte attendront l’automne voire l’hiver. Les premières chaleurs de l’été revenues, on se délecte de salade de papaye verte, d’un cabillaud écume crémeuse au citron ou d’un curry de poisson que nous arroserons de vin rosé – de Provence of course – et de limonade au gingembre (pour susciter quelques émotions à l’heure de la sieste). Avec ce bouquin, Larousse nous lance une belle invitation en 5 chapitres et une saison. Grandes tablées sous le tilleul, pique-nique sur l’herbe, recettes spécial bikini, babecue party et saveurs d’ailleurs sont autant de prétextes pour nous proposer 250 recettes savoureuses et surtout très accessibles. Je vous parie un dîner au Petit Nice si vous ratez la salade quinoa aux langoustines ou le pan bagnat niçois. Et le sorbet de melon, et les rougets grillés aux tomates confites, et les camemberts au miel grillés… Si avec ça vous cherchez encore l’inspiration pour inviter les copains, c’est à désespérer !

« 1001 idées pour cuisiner l’été », Larousse Ed., 398 pages, 19,90 €

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.