Magazine

Le duo Guillaume Bonneaud – Julien Diaz annonce l'ouverture de Saisons

Bonneaud et Diaz le Grand Pastis ok
Guillaume Bonneaud, Lycia et son mari Julien Diaz. Voici quelques assiettes telles qu’on peut les voir sur le site de leur future table qui ouvrira dans le quartier Castellane : http://restaurant-saisons.com/

Les actes ont été signés le 13 juillet, Guillaume Bonneaud et Julien Diaz sont désormais chez eux, au 8, rue Sainte-Victoire, dans le quartier de Castellane à Marseille. Le restaurant Axis n’est plus, son ancien propriétaire s’étant rapatrié sur son autre adresse du quartier Cantini. « Le restaurant s’appellera Saisons, annonce Guillaume Bonneaud. C’est une référence aux bons produits au bon moment, c’est ce que nous voulions ». A midi, les deux associés proposeront une formule au choix ; le soir, le client s’en remettra à la seule inspiration de Julien Diaz. « L’ambition, ce sera d’avoir l’étoile au Michelin dans les 2 ans. C’est difficile d’obtenir le macaron quand on se lance avec ses fonds propres mais pour nous, c’est une stimulation, c’est un objectif, mais notre vie ne tournera pas autour de ça » prévient Bonneaud.

Marie Dijon recrutée dans la brigade

L’annonce de ce rachat se double d’une information de taille : le recrutement de Marie Dijon qui fera équipe avec Julien Diaz. « Pour nous, c’est un recrutement de luxe, elle a un grand potentiel et c’est une belle personne » affirment les deux associés. Autre recruté d’importance : Francesco, un Italien de Naples qui avait déjà travaillé auprès de Diaz en Corse et qui n’avait pas caché sa volonté de revenir travailler dans la brigade du chef biberonné aux classiques de la cuisine napolitano-provençale. En salle, c’est Guillaume Bonneaud qui aura la lourde tâche d’insuffler l’esprit et l’âme du restaurant : « L’ambiance sera copine, ce sera presqu’un esprit bistrot avec des tables en bois bien travaillé, mais on ne veut pas se la jouer. La salle sera claire, sobre, à l’image de ce que nous avons voulu pour le site web ». Les deux bons copains veulent que leur amitié transpire dans le restaurant : « Notre point commun, c’est de privilégier l’humain, on veut que venir chez nous, ce soit super » affirment-ils de concert. L’installation de quelques mange-debout devant la baie vitrée qui donnera sur la cuisine devrait permettre de désacraliser le travail de la brigade et de vivre le service en direct live.

Pour l’heure, les premiers fournisseurs sont contactés à l’exemple de Pierre Ragot de la maison Saint-Honoré, aux pains duquel les deux jeunes associés ont réservé une belle mise en scène : « Nous présenterons des pains au moule sur des planches à pain pour que le client coupe lui-même son pain, ce sera un autre gage de convivialité ». Bonneaud-Diaz espèrent ardemment ouvrir « début septembre » mais « on a l’inconvénient du mois d’août où tout est à l’arrêt. Si on ouvre le 15 septembre ce sera une belle performance ».

Restaurant Saisons, 8, rue Sainte-Victoire, Marseille 6e arr. Pas de phone, ouverture aux environs du 15 septembre. Formules midi 29 et 37 € ; soir pas encore déterminé.

Pour tout savoir sur Julien Diaz, cliquez ici
On vous en parlait déjà le 22 décembre 2015, cliquez ici

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonne-toi à la newsletter

Marseille

Loury en vente. Il a 74 ans et a consacré 54 années de sa vie à la cuisine et à son restaurant. Loin de l’écume ambiante, Loury a incarné la lame de fond de la cuisine traditionnelle provençalo-marseillaise avec la soupe de poissons, la bouillabaisse et autres pieds-paquets. A regrets, le restaurant du 3, rue Fortia (1er arr.) a été mis en vente. Il est urgentissime d’aller y déjeuner ou dîner, pour ne rien regretter.
• Infos au 04 91 33 09 73

Farinette c’est fini. Quatorze mois plus tard, la boulangerie de Manon et Etienne Geney tire le rideau. « Nous avons vécu une année compliquée et la hausse globale des coûts, énergie et matières confondues, a fragilisé notre modèle économique, explique Etienne Geney. Nous n’avons pas voulu fragiliser la Maison Geney voisine et on a pensé qu’il valait mieux tout arrêter ». En dépit de cette annonce, l’équipe vient de terminer une série de tournages pour la « Meilleure boulangerie de France » (M6) et le couple Geney enfonce le clou : – On y a mis tout notre cœur, on n’a proposé que du bon pain, on a fait de gros progrès et on ne retire que du bien de cette expérience ». Toujours propriétaires du nom Farinette qu’ils ont déposé, les Geney attendent que « le temps passe » et promet : « On reviendra mais on ne sait pas quand ». Fermeture le 4 février 2023.

Marrou à Saint-Barnabé. Porté par le succès de ses implantations au Prado, à Castellane et à l’opéra, Marrou ouvre un espace traiteur-pâtisserie à l’entrée de la galerie Saint-Barnabé Village (95, rue Montaigne, 12e). Il sera possible de déjeuner sur place et de profiter du salon de thé à toute heure de la journée. Une terrasse et des places en salle sont annoncées. Les Marseillais de boboboom signeront la déco et le style de l’enseigne.

 

Suis-nous sur les réseaux