Art de vivre

La dernière soirée Mix en Bouche de l’été est annoncée avec Diaz, Poette et Lorin aux fourneaux

soiree-mix-en-bouche-diaz-poetteBenoît Chevalier est un homme heureux, ses soirées Mix en bouche soufflent, cette année, leurs huit bougies et le message est désormais partagé par tous les participants : « Depuis 8 ans, Mix en Bouche met à l’honneur les valeurs culinaires de la région et valorise en les faisant découvrir, les vins natures et bio ainsi que toutes nos bières de qualité ».

Pour clore l’été, Benoît organise un ultime rendez-vous ce 30 septembre chez l’ami de toujours, Ariel Lorin, au Café Borély avec la Dolce vita pour fil conducteur de la soirée. « J’ai demandé à deux cuisiniers, Julien Diaz et Vncent Poette de nous livrer leurs images et saveurs de l’Italie ; comme toujours, l’hôte des lieux, sera de la partie » affirme Chevalier.
Côté musique, c’est DJ Oil qui mettra de l’huile dans les rouages : « Il fut le premier DJ à jouer pour nous, il y a plus de 8 ans, c’était Au Bout du Quai, se remémore l’organisateur du Mix en Bouche. Il sera là ce soir avec sa culture musicale large éclectique et qualitative, sans oublier notre résident Fkclub, fin connaisseur de pépites musicales venues d’Italie ». Et pour accompagner tout ça, on nous promet les vins natures de chez vinologic et le fameux spritz de « notre crew aux cocktails »… Un petit dessert ? Demandez à Emki Pop, ils seront aussi là !

Mix en Bouche, vendredi 30 septembre de 19h à 2h au café Borély, pavillon Est, 132,
avenue Clot-Bey, Marseille 8e arr. ; billets sur www.digitick.com (tarif : 20 €).

Abonnez-vous à notre newsletter

Suis-nous sur les réseaux

Vite lu

Le Val labellisé. Avec l’aide du conservatoire méditerranéen, le maire de la commune du Val dans le Var, Jérémy Guiliano, vient de lancer un programme de préservation du Boussarlu, une variété endémique d’oliviers menacée de disparition. Pour un montant de 4 000 €, en plus de fonds européens, le maire veut reconnecter sa population avec ses oliviers et relancer toute une filière. Et pour commencer, le Val vient d’être labellisé « commune oléicole de France ».

(Encore) un nouveau directeur aux Roches Blanches. Comme chaque année, l’hôtel restaurant cassidain présente son nouveau directeur. Il s’agit d’Emmanuel Blanchemanche qui a quitté la direction du domaine de Verchant, près de Montpellier, pour Cassis. « Je suis très heureux de me lancer dans ce nouveau projet de vie, de  surcroît dans cet environnement exceptionnel. Pouvoir écrire un nouveau chapitre pour ce lieu mythique est un privilège et j’ai suivi les conseils de Winston Churchill, qui a résidé aux Roches Blanches : pour s’améliorer, il faut changer. Donc, pour être parfait, il faut avoir changé souvent ». Il n’est pas sûr que dans l’hôtellerie et la restauration ces changements perpétuels soient très rassurants pour les clients.

Sébastien Sanjou au château Mentone. Le chef varois rejoint pour l’été le domaine viticole de Mentone et y ouvre « la Table de Mentone ». Dès les beaux jours arrivés, la table est dressée en extérieur, face au vignoble et aux forêts qui le bordent. La ferme-auberge promet de conjuguer convivialité et partage avec des menus d’esprit provençal composés avec les légumes et herbes fraîches du potager, les fruits des vergers, olives de l’oliveraie du domaine et les œufs du poulailler. Viandes et volailles, fromages et charcuteries sont, eux, issus de producteurs locaux. Les vins de la propriété, classés Côtes de Provence bio, accompagnent les menus. En mai et juin, ouverture du mercredi au dimanche au déjeuner et du mercredi au samedi au dîner.
Château Mentone, 401, chemin de Mentone, 83510 Saint-Antonin du Var ; infos au 04 94 04 42 00.