Carnet de cave

Le rosé au zénith, le Rizhome en folie et les Dentelles en version participative

RhizomeLes rosés de Provence en pleine forme
Les vins rosés de Provence AOC dressent un bilan très satisfaisant du millésime 2016 et avancent des prévisions optimistes pour 2017. Tout récemment, dans un communiqué publié par le conseil interprofessionnels des vins de Provence, l’interprofession affirme que « dans un marché mondial du rosé en pleine croissance, les vins rosés de Provence AOC confirment leur statut d’appellation française leader avec un chiffre d’affaires en hausse de 9 %, tiré par une augmentation des volumes exportés ». En 2016, le chiffre d’affaires des vins rosés de Provence AOC, soit 42 % des rosés AOC produits en France, a battu un nouveau record en dépassant la somme de 1,44 milliard d’euros, soit une augmentation de 9 % en un an et de 60 % en cinq ans ! Les exportations des vins rosés de Provence AOC ont progressé de 23 % en un an. Sur la même période, les ventes en grande distribution se sont maintenues avec un prix moyen par col, les trois appellations confondues, en augmentation de 3 %. Pour information, 6% des vins rosés bus dans le monde sont produits en Provence…

Un mois de mars chargé au Rhizome
Jeudi 16 mars, José Pottier nous propose de découvrir, pour ceux qui ne les connaissent pas, les vins de la Villa Minna. Une  exploitation familiale à Saint-Cannat, dans le pays d’Aix, drivée par Jean-Paul Luc qui produit des vins atypiques en dehors du cadre des appellations. Ce même soir, aura lieu le vernissage de l’exposition des oeuvres de Julien Brugeille. « La génération chewing gum », « Regard sur une société où l’élan libertaire se cristallise dans l’ordre institutionnel », « des costards bien taillés, un environnement aseptisé, stylisé, un magma de peinture qui figure la tête, un postiche pour toute expression« … Un univers pictural qui devrait susciter une foule de réflexions… Entrée libre de 19 heures à 21 heures.
Le jeudi 23 mars dès 20h30, le Rhizome lance ses soirées cigares pour amateurs de volutes qui se retrouveront autour d’un buffet apéritif, suivi d’un boeuf bourguignon, dessert et café. Vin, rhum et cigares feront bien entendu l’objet d’une dégustation comparée et commentée par les participants.
Participation : 75 € comprenant une bouteille de vin pour 2 personnes, 2 cigares et 1 verre de rhum par personne.
Le Rhizome, 116, corniche J.-F. Kennedy, Marseille 7e arr. Infos au 04 91 88 12 08.

Aux vignes citoyens !
Pour devenir collectivement propriétaire de vignoble dans la Vallée du Rhône et participer à une très belle success-story participative, direction Beaumes de Venise et Vacqueyras dans les Dentelles de Montmirail. C’est à une aventure humaine, qui met sur un même plan investissement, engagement, partage et convivialité, que Rhonéa Vignobles convie chacun de nous. Rhonea regroupe un collectif d’artisans vignerons amoureux de leur terroir. C’est aussi le produit de l’union des caves coopératives de Beaumes-de-Venise et de Vacqueyras. Si vous êtes convaincu par le développement d’une viticulture locale et durable, sensible au maintient du paysage agricole français et à la continuité des savoir-faire, vous pouvez saisir l’opportunité d’acquérir une ou plusieurs parts de vignoble sur ce territoire mythique des Crus de la Vallée du Rhône. Particuliers, professionnels ou institutionnels, ils sont déjà 180 sociétaires à avoir rejoint cette communauté et à être devenus propriétaires de vignoble pour un investissement minimum de 1000 €. Pour les souscripteurs, c’est un engagement de capital financier sans risque qui permet de découvrir les métiers et l’univers du vin à travers des journées de rencontres conviviales.
Rhonéa Vignobles, 228, route de Carpentras, 84190 Beaumes-de-Venise ;
infos et inscriptions au 04 90 12 41 00.

Photos Cailhol Xavier/Go Production et DR

Suis-nous sur les réseaux

Vite lu

Le Portugal à Marseille. Dans le cadre de la saison croisée France-Portugal de l’Institut français, les grandes Tables ICI vous proposent de (re)découvrir la cuisine portugaise avec deux événements : le grand Marché Bacalhau! et un dîner barbecue le lendemain sur le toit perché de la Friche.
☻ Bacalhau ! Le grand Marché du Portugal adopte les couleurs du Portugal : sélection de vins et spiritueux portugais, les fameuses pasteis de nata, les céramiques typiques et produits d’épiceries fines. Les cheffes Rosario Pinheiro et Jenifer Abrantes mettent à l’honneur la morue en plusieurs déclinaisons, Romain Chartrain (de Azul concept store) proposera des grands classiques de la cuisine portugaise, et Sonia Isidro servira une assiette végétarienne.
• Lundi 4 juillet de 16h à 22 heures à la Friche Belle-de-Mai
­☻ Le lendemain, 5 juillet, participez au grand dîner-barbecue pour 450 personnes ! 80 tables partagées et une vingtaine de barbecues géants seront montés pour cette soirée sur le toit-terrasse de la Friche. Gigantesque. La carte sera élaborée par Rosario Pinheiro, Jenifer Abrantes, Sonia Isidro, Sergio Vaz, Romain Chartrain (de Azul concept store) et Julien Reynouard pour la carte des vins. Le menu sera composé d’une salada de bacalhau com grão de bico, Chips de pele de bacalhau, salada de pimento assado, Pão com chouriço, Frango Assado com piri piri, Arroz Doce, Pudim et Línguas de bacalhau.
• Réservations impératives en cliquant ici.

Du gin en Bib. Le gin de la Distillerie de Camargue, le fameux Bigourdan, est désormais disponible en bag-in-box 3 litres. Et pourquoi un Bib ? Parce que c’est pratique, plus léger, plus facile à stocker, à expédier. C’est écologique, le carton ça se recycle plus facilement que le verre. C’est économique : la preuve : 68 € le litre en bouteille et 185 € le Bib 3 litres. Enfin, protégé de la lumière et de l’oxygène il est moins soumis aux effets de l’oxydation. Et c’est pour qui ? Pour les professionnels de la restauration, du bar, de la nuit, de l’événementiel. Les mariés de l’été, les fêtards, les peinards, les fidèles, les marins à quai, les alpins au chalet, les baigneurs sur le sable.
Dégustation et vente à la Distillerie de Camargue, 12, rue Frédéric-Mistral à Arles. Infos au 06 85 03 71 05.

Street Food festival, le bilan. Le SFF a fait le plein de festivaliers, de bons produits et de bonnes ondes sur l’esplanade de la Major, le week-end des 17, 18 et 19 juin à Marseille.  25 000 personnes sont venues goûter au meilleur des spécialités locales proposées par quelque 50 issus des quatre coins du département : 32 propositions culinaires sucrées ou salées, sourcées avec soin parmi les producteurs  locaux, 8 domaines viticoles, 7 brasseurs, 2 torréfacteurs. Le chef Pierre Reboul était également présent pour un cooking-show des plus étonnants et fidèle à son image, avec une cuisine singulière, énergique et généreuse.

Mazzia au 50 Best Les organisateurs du World’s 50 best restaurants ont annoncé ce 14 juin l’entrée du chef marseillais Alexandre Mazzia dans le fameux classement des 50 Best. C’est lors d’un repas servi ches Heston Blumenthal à Londres qu’AM a reçu le One to watch award, à savoir le trophée de « l’établissement à suivre ». Ces Oscars de la gastronomie sont décernés tous les ans par la revue britannique Restaurant qui a l’humilité de récompenser les meilleures tables du monde.